Combien de fois peut-on redoubler une khâgne ?

Bonsoir,

Je me demandais jusqu'à combien de fois pouvais-t-on redoubler une Khâgne en cas d'échec aux concours. Gagne-t-on un an d'équivalence à chaque fois que l'on refait une Khâgne ?

Merci !

Réponses

  • Titania91Titania91 Modérateur
    Je connais un agrégé de philosophie qui a khûbé deux fois.
    Il me semble qu'il y a une limite d'âge pour présenter le concours de l'ens (23ans) mais cela demande vérification
  • D'accord, merci beaucoup pour votre réponse ! J'ignorais qu'il y avait un âge limite pour passer le concours.
  • Je croyais que la limite d'âge avait été abrogée !

    Sinon, il est possible de faire 2 khâgnes (cuber) ou 3 khâgnes (bicarrer ou bicater).
    On peut aussi se présenter en candidat libre (la condition officielle est d'avoir une L2). Dans les faits, les candidats libres ont fait 2, 3 (ou 4 !) ans de prépa. De (très très) rares exceptions ont réussi le concours par la seule voie universitaire.
  • ArtzArtz Membre
    La limite d'âge n'existe plus.

    Les deux seules limites qui existent sont :
    - ne pas avoir passé plus de deux fois le concours.
    - ne pas avoir un M1 au moment de l'inscription (En gros, si tu es à la fac et que tu suis un M1, tu peux passer le concours).

    Les équivalences ne vont que jusqu'à la L3 : si tu fais une troisième khâgne, tu iras en M1 à la rentrée, comme les khûbes.
  • NENE Membre
    Ne pas avoir passé le concours plus de trois fois, sans quoi les bikhas seraient bien ennuyés. :p
  • ArtzArtz Membre
    NE, ils vont bientôt l'être. Il se fait une réforme à l'ENS de Lyon et à l'ENS d'Ulm (selon des modalités différentes) pour obliger les khûbes et les bikhâ à aller en L3 s'ils intègrent. Donc le bikhâ est une espèce en voie d'extinction.

    Petite pensée pour Jarry, bikhâ malchanceux.
  • Artz a écrit:
    ... Il se fait une réforme à l'ENS... pour obliger les khûbes et les bikhâ à aller en L3 s'ils intègrent. Donc le bikhâ est une espèce en voie d'extinction.
    Je ne comprends pas. Tu peux clarifier, Artz?
  • ArtzArtz Membre
    Pour Lyon, il faudrait que bougeotte le fasse, mais il me semble dans certaines disciplines (histoire, par exemple) les normaliens commencent tous en L3.

    Pour Ulm, une réforme de la première année est en cours. Elle consisterait en une année de pluridisciplinarité pendant un semestre à l'ENS (et non à la fac) puis un semestre à l'étranger. La réforme est imposée par la direction et connaît de fortes résistances. En effet, on ignore ce qu'il en sera des étudiants pris sur dossier, les modalités des départs à l'étranger (Ulm ne bénéficie pas d'autant d'accords, est-ce que ça veut dire qu'il y aura un classement comme à Sciences Po ?), enfin, il semblerait que les khûbes perdent un an, et les bikhâ deux ans. Si cette réforme est conduite jusqu'au bout, il y aura de moins en moins de khûbes pour ne rien dire des bikhâs.
  • (de source bien informée "en haut lieu", cela fait longtemps que l'on se pose la question de diminuer la pratique du "cubage", la "norme" devant être deux ans de classes préparatoires... Le projet de réforme que vous évoquez semble aller dans ce sens, mais poursuivre aussi d'autres objectifs)

    P.S. On ne peut pas véritablement parler de "classement" au sens strict (sur la base des notes obtenues) à Sciences Po : de nombreux éléments interviennent pour évaluer la pertinence d'une candidature dans telle ou telle université étrangère (bonus en cas de double cursus, par ex.)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.