Grammaire française Participe passé

13»

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    25 juil. modifié

    Qu'entend-on par "valeur modale" ? Il me semble que c'est ce qu'il faut expliquer en premier.

    Je n'ai pas trouvé d'explications dans le forum sur ce point. S'il y a une explication quelque part, milexcus. Et je n'ai pas trouvé d'explications claire sur le Net

    Une même forme verbale peut avoir tantôt une valeur modale (exprimer une hypothèse, un souhait, un ordre, une atténuation, une virtualité, etc ) tantôt une valeur temporelle (situer dans le temps).

    Exemple basique : la forme appelée "conditionnel présent".

    Il serait riche, il partirait en voyage. ( conditionnel à valeur modale, expression d'une hypothèse )

    Je sais qu'il viendra. (futur par rapport au présent) Je savais qu'il viendrait. (conditionnel à valeur temporelle, futur par rapport au passé).

    Autre exemple : la forme appelée "imparfait de l'indicatif".

    Il chantait fort. (imparfait à valeur temporelle, action passée )

    S'il chantait fort, on l'entendrait mieux. (imparfait à valeur modale, expression d'une hypothèse)


    Dans le cas qui nous occupe, c'est la forme "plus-que-parfait du subjonctif".

    En emploi temporel, dans la concordance des temps classiques, elle s'emploie en corrélation avec une principale dont le verbe est au passé : Je crains qu'il ait péri. Je craignais qu'il eût péri. Dans un registre courant, on emploie "ait péri" dans les deux cas.

    En emploi modal, en langue classique, elle exprime une hypothèse non réalisée : Sans votre intervention, il eût péri à coup sûr. Dans un registre courant, on emploie le conditionnel passé : Sans votre intervention, il aurait péri à coup sûr.

  • Il y a l'emploi normal (ou simple ?) et l'emploi modal ?

  • JehanJehan Modérateur

    Aucun emploi (temporel ou modal) n'est a priori plus "normal" qu'un autre.

    Ainsi, l'emploi modal du conditionnel est tout aussi normal et courant que son emploi temporel.

    De même que l'emploi temporel et l'emploi modal de l'imparfait de l'indicatif.

  • Bon, merci bien.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.