Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour !
Je dois réaliser une anthologie sur un thème précis, seulement je ne sais pas comment m'y prendre pour chercher des poèmes sur ce thème... J'ai beaucoup cherché sur internet en tapant les mots clés, ou même en allant sur Poésie.webnet.
Y a-t-il une manière particulière de procéder sur le net ?
Y a-t-il des ouvrages qui regroupent des poèmes selon leur thématique ?
J'ai déjà trouvé 4 poèmes, mais je ne suis pas sûre de tous les utiliser ...
Merci à ceux qui pourront m'aider !
«13

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Quel est le thème précis que tu as choisi ?
    Et quels sont les quatre poèmes que tu as trouvés ?
  • Je voulais travailler sur le secret, parce que j'aime beaucoup "Je vais te dire un grand secret" de Aragon. J'ai aussi trouvé "Amour Secret " de Victor Hugo, "Le secret" écrit par Marceline Desbordes-Valmores, et un petit poème de René de Obaldia du même titre que le précédent.
  • JehanJehan Modérateur
    En voici un autre, de Félix Arvers :
    Un Secret

    Mon âme a son secret, ma vie a son mystère,
    Un amour éternel en un moment conçu :
    Le mal est sans espoir, aussi j’ai dû le taire,
    Et celle qui l’a fait n’en a jamais rien su.


    Hélas ! j’aurai passé près d’elle inaperçu,
    Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire.
    Et j’aurai jusqu’au bout fait mon temps sur la terre,
    N’osant rien demander et n’ayant rien reçu.


    Pour elle, quoique Dieu l’ait faite douce et tendre,
    Elle suit son chemin, distraite et sans entendre
    Ce murmure d’amour élevé sur ses pas.


    À l’austère devoir, pieusement fidèle,
    Elle dira, lisant ces vers tout remplis d’elle
    « Quelle est donc cette femme ? » et ne comprendra pas.
  • Ah ! les anthologies c'est super ! j'en ai fait une l'année dernière sur la poésie, j'avais choisi le rêve, je devais rédigé une préface, faire une couverture, un sommaire bref ! c'est très instructif ! En ce qui concerne des recherches faut d'abord choisir un thème, par exemple le secret, tu tapes simplement poèmes sur le secret et ce qu'il serait inétressant c'est de prendre des poèmes de différentes époques, siècles !
    Bref, si tu veux si je trouve des poèmes sur le secret je peux t'en donner ! En tout cas si tu as des questions n'hésite pas !
  • Merci beaucoup Jehan !

    C'est vrai que c'est une très bonne idée de travail ! Je ne pense pas avoir à faire une préface... Par contre, je dois obligatoirement étalé mes poèmes sur plusieurs siècles, et c'est très gentil de proposer ton aide Papillon85 ! Je vais suivre tes conseils pour mes recherches !
  • JehanJehan Modérateur
    Renseigne-toi tout de même, il semble qu'en général on demande une préface.
    À toutes fins utiles, tu peux consulter cette fiche :
    https://www.etudes-litteraires.com/preface.php
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Tu as aussi Vie antérieure de Baudelaire.
  • Je te conseille aussi "le secret de la vie" par Leconte de Lisle, ou plus près de nous, "Le secret" de Philippe Jaccottet, qui nous invite à nous taire pour mieux écouter le secret du monde :)
  • Merci beaucoup à tous ! J'ai l'embarras du choix maintenant !
  • bonjour à tous ! j'ai déjà fait des recherches concernant mon anthologie poétique que je dois rendre pour mardi 1/04/2014 et qui a pour thème le secret mais j'éprouve des difficultés à trouver un poème de la renaissance, un poème du 17ième siècle et du 21ième siècle. Merci d'avance pour votre aide !
  • Je ne réponds pas à ta demande ...
    mais je te signale deux poèmes ...

    Le secret de la vie de Leconte de Lisle

    Je vais te dire un grand secret de Louis Aragon
  • Merci quand même mais je les ai déjà introduits dans mon anthologie :) .
  • Alors, tu as bon goût ... :)

    Et celui-ci de Du Bellay (Les Regrets)
    Je ne veux point fouiller au sein de la nature,
    Je ne veux point chercher l’esprit de l’univers,
    Je ne veux point sonder les abîmes couverts,
    Ni dessiner du ciel la belle architecture.

    Je ne peins mes tableaux de si riche peinture,
    Et si hauts arguments ne recherche à mes vers :
    Mais suivant de ce lieu les accidents divers,
    Soit de bien, soit de mal, j’écris à l’aventure.

    Je me plains à mes vers, si j’ai quelque regret :
    Je me ris avec eux, je leur dis mon secret,
    Comme étant de mon coeur les plus sûrs secrétaires.

    Aussi ne veux-je tant les peigner et friser,
    Et de plus braves noms ne les veux déguiser
    Que de papiers journaux ou bien de commentaires.
  • Un grand merci ! Il ne me reste plus qu'à trouver un poème du 17ième siècle. :)


  • Les Femmes et le Secret


    Rien ne pèse tant qu'un secret
    Le porter loin est difficile aux Dames :
    Et je sais même sur ce fait
    Bon nombre d'hommes qui sont femmes.
    Pour éprouver la sienne un mari s'écria
    La nuit étant près d'elle : Ô dieux ! qu'est-ce cela ?
    Je n'en puis plus ; on me déchire ;
    Quoi j'accouche d'un oeuf ! - D'un oeuf ? - Oui, le voilà
    Frais et nouveau pondu. Gardez bien de le dire :
    On m'appellerait poule. Enfin n'en parlez pas.
    La femme neuve sur ce cas,
    Ainsi que sur mainte autre affaire,
    Crut la chose, et promit ses grands dieux de se taire.
    Mais ce serment s'évanouit
    Avec les ombres de la nuit.
    L'épouse indiscrète et peu fine,
    Sort du lit quand le jour fut à peine levé :
    Et de courir chez sa voisine.
    Ma commère, dit-elle, un cas est arrivé :
    N'en dites rien surtout, car vous me feriez battre.
    Mon mari vient de pondre un oeuf gros comme quatre.
    Au nom de Dieu gardez-vous bien
    D'aller publier ce mystère.
    - Vous moquez-vous ? dit l'autre : Ah ! vous ne savez guère
    Quelle je suis. Allez, ne craignez rien.
    La femme du pondeur s'en retourne chez elle.
    L'autre grille déjà de conter la nouvelle :
    Elle va la répandre en plus de dix endroits.
    Au lieu d'un oeuf elle en dit trois.
    Ce n'est pas encore tout, car une autre commère
    En dit quatre, et raconte à l'oreille le fait,
    Précaution peu nécessaire,
    Car ce n'était plus un secret.
    Comme le nombre d'oeufs, grâce à la renommée,
    De bouche en bouche allait croissant,
    Avant la fin de la journée
    Ils se montaient à plus d'un cent.

    Jean de la Fontaine
    Les Fables VIII
  • Un tout grand merci ! Vous m'avez beaucoup aidé :) !
  • DomifiDomifi Membre
    As-tu essayé de chercher avec d'autres termes que le mot"secret" par exemple avec le mot mystère ou énigme ?
    Peux tu choisir des poèmes en langues étrangères ?
  • Non je n'ai pas cherché avec d'autres mots-clés mais il faut que ça reste toujours sur le thème du secret :). Je ne peux pas prendre des poèmes dans une langue étrangère.
  • Bonjour à tous ! J'aimerais que vous m'aidiez à trouver un poème français du 21ième siècle sur le thème du secret pour mon anthologie poétique que je dois rendre pour mardi 1/04/2014.
    Merci d'avance ! :)
  • Francis Ricard (professeur, poète toulousain)

    poème
    ça bavarde les choses faut pas croire faut écouter leur mutisme bavard se taire pas parler dessus non seulement se taire et les écouter ça s’agite dans le souterrain des fossoyeurs ça cause partout c’est secret bien sûr ça parle une langue qu’on ne comprend pas qu’on ne comprend plus mais on saisit des bribes parfois quand on se tait ça rentre pas par les oreilles de la tête ça rentre par ailleurs par le corps par les pieds par les doigts faut se taire et écouter ce murmure ça parle doucement comme avec un mouchoir dans la bouche ou un chiffon sur les lèvres ça crie pas ça murmure mais ça s’entend dans le silence il faut attendre attendre parfois longtemps guetter ne rien faire se rendre disponible scruter s’enfouir dans ce tout redevenir une partie de ce tout de silence alors on entend le murmure mystérieux des choses que le bruit barbare recouvrait alors tout redevient harmonieux les statues marchent la nature bavarde les masques sourient et le secret apparaît dans son évidence même à celui qui s’offre à l’accueillir dans l’atelier du regard silencieux le tissu du monde recousu ressuscite et délivre sa parole fossoyée
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.