Grammaire française Participe passé

Bonjour,

J'aimerais savoir dans quel contexte emploie-t-on les termes "thèmes" et "thématiques"?

J'ai cru comprendre que le terme thématique est plus précis. Est-ce bien le cas?

Merci d'avance pour vos réponses

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Il semble que la thématique soit un ensemble de thèmes, un système organisé de thèmes.

    Et seul thématique peut s'employer en tant qu'adjectif.

    Mais il faudrait savoir quel contexte est concerné par la question : en général ? en linguistique ?
    en philosophie ?
  • Ce sera en général. Par exemple, on dirait plutôt les thèmes abordés pendant la conférence, ou plutôt thématiques? Si c'est possible pour les deux, quelle sera la nuance?

    Merci
  • JehanJehan Modérateur
    De la définition que j'ai donnée, il découle que
    les thèmes = la thématique
    On ne dira pas "les thématiques de la conférence".

    On dira "les thèmes" si l'on veut insister sur la diversité des thèmes.
    On dira "la thématique" si l'on veut insister sur la cohérence de l'ensemble.
  • Merci de m'avoir répondu rapidement, c'est clair pour moi maintenant. Merci encore.
  • Désolé de ne pas être d'accord mais "thématique " est un adjectif on ne peut donc pas dire "la thématique", ce serait alors un nom.
    Mais par ex: Les bases thématiques de l'énergie ....
    Jean
  • Titania91Titania91 Modérateur
    "thématique" est référencé comme adjectif mais aussi comme substantif par le tlf
  • Qu'appelez vous TIF ?
    Cordialement.
  • Trésor de la Langue Française :)
    http://atilf.atilf.fr/tlf.htm
  • Ce qu'a dit Jehan est très juste.
    Je voudrais juste noter que « thématique » en tant que substantif est de plus en plus utilisé ces dernières années dans le monde de l'entreprise : on peut citer les services du marketing, les médias, les consultants...
    Il y a pour moi un effet de mode sur ce mot. « Thème » convient tout aussi bien dans la plupart des cas.
    Il me semble, mais ce n'est que mon ressenti au cours de mes années professionnelles, qu'il y a un courant provenant partiellement de l'influence anglo-saxonne mais aussi de la méconnaissance de la langue française de la part des professionnels (marketing, médias...), qui induit tous ces mots à la mode, ainsi que de nombreux anglicismes, mais aussi tous ces mots à rallonge en « isme » par exemple.
  • Bonjour,

    J'ai la même question concernant problème et problématique. On utilise ce dernier mot dans la méthode de rédaction de commentaire composé. Ex : Une introduction comporte toujours une problématique. Un jour, un Suisse me demanda pourquoi l'on n'utilisait pas le terme beaucoup plus courant de problème à la place de problématique dans notre méthode. Je ne sus répondre.

    Savez-vous ?
  • Je te donnerai mot pour mot la même réponse qu'au-dessus.

    Cette problématique - le substantif - est emblématique de cette utilisation forcenée des terminaisons en ique qui donnent l'illusion que l'on utilise des mots savants :lol:

    Problème est bien plus simple et ben plus joli à mon goût. Laissons la problématique aux spécialiste de l'épistémologie. ;)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.