Classement prépas : Balzac, Lamartine ou Jules Ferry ?

Bonjour à tous, je suis actuellement en terminale L à Paris.
Mon souhait pour l'année prochaine est d'intégrer le bi cursus sciences po-lettres à la Sorbonne (Paris 4).
Seulement ce cursus est très sélectif et l'inscription à ce dernier se fait hors APB.
Donc si jamais je n'étais pas prise, je compte faire une hypokhagne et je n'arrive pas à me décider entre ces trois lycées :
- Balzac
- Jules Ferry
- Lamartine
Pourriez vous me donner des informations sur l'ambiance, les profs, les élèves, le travail à fournir ?
Merci d'avance

Réponses

  • Je n'ai jamais entendu parler que de Jules Ferry. Je connais une fille qui est actuellement en khâgne là-bas, je crois qu'elle s'y plaît plutôt bien même si cette année la charge de travail est vraiment très importante ! Pour ce qui est de l'atmosphère, je ne l'ai jamais entendue faire quelque remarque négative. Le niveau est plutôt bon. En revanche il semblerait qu'il y ait quelques retards au niveau de l'administration - les bulletins sont remplis à la main (ce n'est pas très grave, je le concède, mais cela pose parfois des problèmes de lisibilité).

    Lamartine est, il me semble, d'un niveau à peu près équivalent, et je crois que Balzac est un peu en dessous.

    C'est tout ce que je peux te dire (et encore, c'est très vague)
  • arnarn Membre
    Bonjour !
    je crois que Jules Ferry a obtenu d'excellents résultats l'an passé (3 admis à Normale Sup). En termes de niveau, c'est sûrement le meilleur choix. En plus, l'ambiance est familiale et sympathique d'après ce que j'ai entendu. J'ai des amis qui sont très contents de leur passage là-bas.
  • Je confirme ce que dit arn et reprends le "plutôt bon" de mon message précédent : grande réussite l'année dernière comme le mentionne le magazine Challenge(s) que j'ai consulté hier au CDI. Le meilleur des trois, sans doute !
  • (je n'ai rien à dire sur les trois lycées en question ici, mais je profite quand même de cette discussion, à partir aussi de ce que j'ai lu ailleurs sur le lycée Massena, à Nice, pour dire que, selon moi, si l'on entend se déterminer en fonction de classements, il est plus pertinent de classer les lycées en fonction de leurs résultats obtenus en moyenne sur plusieurs années - cf. la dernière colonne "moyenne sur x années", dans le classement de L'Etudiant-, ou bien de regarder la tendance: le lycée a-t-il de plus en plus d'admis, etc)
  • Jeanne-Héloïse : c'est vrai, cela est plus pertinent ; néanmoins même si une seule promo a fait des exploits dans un établissement, on peut imaginer que ce lycée offre la possibilité d'en réaliser à tous !

    Pour revenir sur Jules Ferry, j'ai discuté avec des khâgneux de là-bas il y a quelques jours et ils ont vraiment l'air de s'y plaire. J'ai entendu les mots "cocon" et "chouchouter" pour ce qui est de l'ambiance, autant dire qu'ils n'ont pas l'air de ressentir une grosse pression. C'est un lycée qui donne leur chance à des élèves qui ne tournent pas forcément à 16 de moyenne en terminale, ce qui est je trouve assez positif... mais il y a quand même un envers du décor un peu moins reluisant : ils n'hésitent pas à convoquer les élèves en cours d'année et à faire une sorte de chantage du type "soit vous partez maintenant et on vous valide vos ECTS, soit vous restez mais vous n'êtes pas sûrs d'avoir vos équivalences". Autrement dit, on te tend la main au début mais pour peu que tu ne prennes pas le pli, on n'a pas de scrupules à te mettre à la porte ! Il faut donc s'investir réellement, cela dit c'est le cas partout !
    Quant à Lamartine je crois qu'il n'y a pas de classe de première sup' mais c'est à vérifier.
  • latucancita a écrit:
    Jeanne-Héloïse : c'est vrai, cela est plus pertinent ; néanmoins même si une seule promo a fait des exploits dans un établissement, on peut imaginer que ce lycée offre la possibilité d'en réaliser à tous !

    (Il faut voir si c'est une tendance qui s'amorce (et se confirme donc les prochaines années) :) . Cela pourrait être le cas, car vous voyez l'effet produit : de bons résultats aux concours incitent des élèves, qui n'y auraient pas pensé sinon, à se porter candidats à ce lycée, et celui-ci devient du coup plus sélectif. Le cercle vertueux (pour le lycée) se met en place. ;) )
  • Les hypokhâgnes de Molière et Janson-de-Sailly en sont, si je ne m'abuse, de parfaits contre-exemples. :) La notoriété doit entrer en compte.
  • Bonjour!

    J'ai fais l'année dernière l'hypokhagne Lamartine et je tiens à décommander fortement cette prépa qui m'avait attiré par son quartier, son bâtiment, par globalement le charme de son humilité, face aux prépas du seizième et aux prépas côtées.

    Je fus malheureusement très déçu des professeurs qui m'ont absolument dégouté de la littérature et de l'histoire, étant des personnages aigris et absolument fermés à l'échange au contraire de ce quils peuvent vanter du système prépa, dont une prof de philosophie vulgaire et qui perd la boule.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.