Transfert d'université et équivalences / compensation

Bonjour.

Je suis actuellement inscrit en L2 de philo à Nanterre (+L1 à finir) et pense devoir changer d'université l'an prochain.

Si je n'ai pas validé l'intégralité de la L2 mais seulement quelques UE (je travail à coté et ai un enfant en bas age, je pense pouvoir valider les UE de L1 qui me manquent mais pas forcément beaucoup d'UE de la L2) et que je change d'université, qu'en sera t-il au niveau d'une éventuelle compensation?

En me réinscrivant en L2 dans une autre université, pourrais-je bénéficier d'une compensation dans le cadre de la L2? Si oui, pendra-t-elle en compte uniquement mes notes de la nouvelle université ou alors prendra-t-elle aussi en compte les notes de ma "première" année de L2?

Il me semblait que les UE déjà acquises seraient comptées comme acquises mais ne pourraient pas servir pour une compensation, néanmoins je n'en suis pas certain, qu'en est il?

Si tel était confirmé, est ce que la compensation pourrait s'appliquer entre les notes des UE restant à acquérir, ou bien est ce que le transfert d'université implique l'impossibilité de toute compensation (auquel cas il faudrait à un étudiant changeant d'université valider toutes les UE manquantes pour valider l'année)?

Je vous remercie de votre aide et vous souhaite une bien agréable journée,

Cordialement,

b

Réponses

  • Lorsqu'on change d'université et qu'on obtient équivalence on garde quoi qu'il arrive les UE déjà validées. Par contre à compter de la rentrée prochaine le système AJAC va être supprimé...
  • themis12 a écrit:
    Par contre à compter de la rentrée prochaine le système AJAC va être supprimé...

    C'est une information qui m'intéresse. Cela a-t-il été décidé de manière définitive ?
  • Ca fait partie de la réforme de 2011 concernant la licence, en fait chaque université est libre de refuser ou d'accepter le passage en ajac.
  • Bonjour.

    Merci pour les réponses.
    Lorsqu'on change d'université et qu'on obtient équivalence on garde quoi qu'il arrive les UE déjà validées.

    D'accord, donc les UE validées sont conservées, mais est il possible pour les UE restantes de bénéficier du système de compensation (10 de moyenne permet de valider l'année)? - ou bien est ce que le fait de venir avec des UE déjà validées implique qu'il faille impérativement valider toutes les UE dans la nouvelle université d'acceuil?

    J'imagine que les notes sur les UE déjà validées ne sont dans tous les cas pas prises en compte dans une éventuelle compensation dans la seconde université, mais est il possible de bénéficier du système d'équivalence sur les notes acquises durant le parcours dans la nouvelle université ou non?

    (Je ne sais pas si je suis assez clair, n'hésitez pas à me demander si vous souhaitez que je détaille).

    Merci!
  • Alors, je pense avoir à peu près compris ;). A priori seules tes "nouvelles" notes seront prises en compte dans le calcul de ta moyenne quand tu seras dans ta nouvelle fac, sachant que tes UE déjà acquises correspondent à des crédits qui seront forcément ajoutés au total de crédits acquis grâce à tes "nouvelles" notes... Enfin à confirmer mais il me semble que ça fonctionne comme ça.
  • Ca me semble cohérent, mais dans ce cas, est ce que la compensation reste possible entre les notes de la "nouvelle" fac ou non?

    Merci pour ta réponse en tout cas :)
  • Ce ne sont pas les UE qui sont validées définitivement mais les ECTS acquis.
    Comme il n'y a pas forcément de correspondance exacte entre les UE, leur contenu et leur valeur en ECTS, c'est le jury de validation des acquis des études qui déterminera au vu de ton dossier de quelles UE tu seras dispensé.

    Selon l'article 16 de l'arrêté du 1er août 2011 relatif à la licence ( http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024457754 ), il y a obligatoirement compensation dans un semestre, mais chaque université a mis en place, ou pas, son propre système pour les compensations entre semestres consécutifs. Ce règlement des études se trouvent souvent sur leur site.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.