La question de l'homme vous paraît-elle être le sujet fondamental de toute littérature ?

Bonsoir à tous,

Je travaille sur ce sujet de dissertation : La question de l'homme vous parait-elle être le sujet fondamental de toute littérature ?

J'ai décidé d'y répondre selon ce plan dialectique :

I/ Question de l'homme fondamentale

1) L'homme et son rapport avec Dieu (cherche d'où il vient, où il va, etc)
2) L'homme dans la société (être raisonnable, civilisé ; motivation par la réussite sociale, etc)
3) Faire progresser l'homme (transmission du savoir, faire régner la justice, la Tolérance)

II/ question non fondamentale

1) Description du monde et de la Nature
2) Arts poétiques (littérature sur la littérature)
3) Oulipo et littérature dénuée de sens

Je suis à peu près fixé sur ce plan avec ma prof, maintenant je bloque pas mal dans la recherche d'idées et d'exemples, principalement pour mes parties suivantes :

-L'homme se questionne sur son origine (à part dans la Bible, exemple évident...)
-L'homme a peur de la mort
-Est motivé par la réussite sociale

Avec quelques exemples pour ces parties et pourquoi pas celles plus globales que j'ai évoqué dans mon plan, je serais déjà bien aidé !

Merci d'avance

Réponses

  • J'aurais bien imaginé une troisième partie, moi, celle de la recherche de cet éventuel sujet fondamental de toute littérature... si tant est qu'il en existe un, bien sûr !
  • Mon plan est comme il est, appuyé par mon professeur de français et je dois finir ce travail au plus vite alors que j'ai excessivement peu de temps à y consacrer.

    C'est pourquoi mon intervention sur ce forum avait juste pour but de trouver d'autres exemples pour les parties que j'ai citées.
  • Ce topic t'aidera sûrement à étoffer l'une des parties qui te posent problème, et tu y trouveras beaucoup d'exemples : pourquoi a-t-on peur de la mort ?
  • Merci beaucoup, en effet ça risque de m'aider !

    A part ça, je bloque un peu sur la partie "homme cherche son origine", à part la Bible je n'ai pas grande idée de littératures qui traitent de ce thème...
  • Ces quelques réflexions (longues mais passionnantes) t'aideront peut-être :
    Quel est le but de l'existence humaine ?
    Le sens de l'existence

    Je suis de ceux qui pensent que la peinture est aussi une forme de littérature, surtout lorsqu'un tableau raconte une histoire. Est-ce que tu connais D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?, que Paul Gauguin a peint quelques années avant sa mort ? Je me doute bien que tu ne pourras pas t'en servir comme d'un exemple, mais ce tableau est probablement passé à la postérité, notamment à travers l'écriture.

    Regarde, par la même occasion, l'article "Dieu" du dictionnaire philosophique voltairien.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    Sans remonter jusqu'à l'origine première qui est aussi présente dans les grands mythes de la création en dehors de la Bible, tu peux remarquer que bon nombre de récits sont une quête de l'identité, la recherche d'un père ou d'une famille. Je te cite pêle-mêle le Père Goriot, Great expectations (Grandes espérances) de Dickens, Sans Famille... C'est souvent un ressort dramatique au théâtre : l'Avare, les Fourberies de Scapin, Zaïre...
    Ne limite pas l'origine à Dieu, certains se considèrent comme fils de la Terre ou de la cité, d'autres comme Phèdre sont le fruit d'une ascendance viciée qui leur empoisonne la vie... L'inscription dans une lignée terrestre et l'obligation d'assumer un héritage sont très prégnants dans la littérature. Je pense par exemple aux Hauts de Hurlevent, aux romans de Zola où l'hérédité a des conséquences monstrueuses...
  • Bonsoir,
    Merci infiniment pour toutes ces précieuses aides. J'aurais besoin d'une dernière chose : une ouverture pour ma conclusion.

    Auriez-vous des pistes ?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    La question de l'homme vous paraît-elle être le sujet fondamental de toute littérature ?

    Tu as répondu sans doute oui. Ce sujet t'invitait en fait à réfléchir sur une définition implicite possible de la littérature. Je te propose donc après le sujet d'aller à l'objet. L'objet de toute littérature est de créer sinon du beau, du moins du remarquable, de l'étonnant, du nouveau. C'est d'ailleurs dans cet art du bien dire ou du moins dans cette recherche d'un style adapté au projet esthétique que cette question de l'homme peut pénétrer dans l'esprit du lecteur et cheminer jusqu'au plus profond de lui.
    "Tout homme porte en lui la forme entière de l'humaine condition." Montaigne
    "Le style, c'est l'homme" ou "le style est l'homme même." Buffon
  • Bonjour, je travaille actuellement sur le même sujet, ce qui me tracasse est que le corpus de texte qui accompagne cette dissertation et sur lequel je suis censée m'appuyer repose sur la question du rapport homme-femme. Dans le sujet "l'homme" étant écrit avec un petit h, dois-je en déduire que le sujet porte davantage sur la question des relations au sein du genre humain ?
    merci pour votre aide
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Homme a bien entendu ici son sens générique d'humanité. Quant aux relations entre hommes et femmes, elles ont souvent été abordées dans la littérature.
  • J'ai le même sujet que monik .
    Pourquoi les textes du corpus associés à cette dissertation ne portent-ils que sur les relations homme femme, si l'on doit traiter l'homme en tant que humain Homme ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.