Fiches méthode Bac de français 2020

Bonsoir ! Il se trouve que j'ai 14 ans je suis dans un établissement secondaire au collège je suis en 3e et je souhaite faire des études littéraires. Cependant quelque chose me dérange par dessus tout sur mes copies :

Je n'arrive pas à reconnaître une métaphore , on persiste à me dire c'est une comparaison sans outils de comparaison mais aussi : Qu'est ce qu'un outil de comparaison ?

Je suis qu'en 3e , je me jugez pas trop sévèrement sur ces questions même si elles peuvent avoir une tournure " enfantin " Tout ce que je souhaite, c'est d'améliorer mes compétences littéraires .
Mots clés :

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour et bienvenue.

    La métaphore est expliquée ici : https://www.etudes-litteraires.com/figures-de-style/metaphore.php.

    Un outil de comparaison, c'est ce qui est appelé terme comparatif sur la page dont je viens de te donner le lien.
    Quelques outils de comparaison : ainsi que, comme, ressembler à, semblable à, tel que...

    Quand il y a un outil de comparaison entre le comparé et le comparant, la comparaison est explicite, annoncée par le texte même.

    Si Baudelaire avait écrit :
    Ma jeunesse fut comme un ténébreux orage.
    Ou : Ma jeunesse ressembla à un ténébreux orage.
    Ou encore : Ma jeunesse, ainsi qu'un ténébreux orage...
    nous aurions eu une comparaison explicite, avec outil de comparaison.

    Mais Baudelaire a écrit : Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage.
    C'est une métaphore. Il compare toujours la jeunesse à un ténébreux orage, mais sans outil de comparaison. On dit que c'est une comparaison implicite.
  • J'ai une hésitation : "...un beau bourrelet de fleurs blanches sur qui bourdonne un peuple de mouches".
    "un peuple de mouches" est-il une mestaphores? Merci pour votre explication.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    C'est plutôt une figure d'exagération, une hyperbole.
  • J'aurais dit que c'est une discrète métonymie, puisqu'on utilise un mot pour un autre dont la signification est contiguë (normalement, "peuple" désigne des êtres humains, alors qu'on parlerait plutôt d'une nuée de mouches par exemple). Toutefois le CNRTL indique aussi le sens de "un grand nombre de" pour "peuple", et donne comme exemples : peuple de fleurs, de grenouilles, d'hirondelles ; peuple de statues.
    (Voir https://www.cnrtl.fr/definition/peuple ) ; dans ce cas, ce ne serait même pas une figure.

    En revanche, le "sur qui bourdonne" m'interpelle, dans la mesure ou "qui" se rapporte normalement lui aussi à des êtres humains (on attendrait "sur lesquelles", si on parle des fleurs). On dirait donc qu'il y a une double personnalisation (les fleurs, les mouches). Mais tout ça ne ressemble pas à une métaphore.
  • personnalisation

    Ne dit-on pas plutôt "personnification" quand on parle de figure de style ?
  • Exact, quoique le CNRTL suggère que "personnalisation" ait pour "synonyme usuel" : "personnification". Il est vrai qu'on est dans les mouches... ;)
  • Merci Jean-Luc et Herodote92 pour votre réponse.
    J'ai pourtant deux questions :
    1. J'ai entendu dire que la personnification est aussi une forme de métaphore car on compare sans le dire un objet, un animal à un être humain. Est-ce exact? Et c'est bien ce cas?
    2. Et pour le cas suivant, s'agit-il d'une métaphore? "Le village se chauffe au soleil"
    Merci beaucoup
  • Question 1 : c'est en effet souvent présenté avec des analogies avec la métaphore.
    Dans cette fiche collège, c'est le cas.

    https://www.brevetdescolleges.fr/revision/francais/comparaison-metaphore-et-personnification-francais-3eme-4995.html

    Question 2 : personnification encore.
  • Merci floreale. Et pour la consigne : relevez une métaphore dans un texte, les élèves peuvent-ils relever une personnification? Merci bien!
  • Si le texte le permet, choisis une métaphore claire et nette :) pour avoir le point du barème. :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.