Fiches méthode Bac de français 2021

Bonsoir,

Je dois rendre une dissertation sur une citation de Jean Starobinski concernant les Lettres persanes:

" Mais s'il importe à Montesquieu de faire triompher la raison, par le jeu des oppositions insoutenables, il ne lui importe pas moins de faire triompher, par ce jeu même, le plaisir du lecteur. Tout, depuis les libertés que le traducteur - adaptateur dit avoir prises avec l'original, jusqu'aux formes aiguës, parfois franchement comiques, sous lesquelles se manifeste la plus sérieuse contradiction, tout est ménagé pour que jamais l'ennui ne s'insinue dans cette lecture; le principe de plaisir est ici tout-puissant, mais sans entrer lui-même en contradiction avec l'exigence de raison. "

Ma problématique serait du genre:
Dans quelle mesure les lettres persanes de Montesquieu ont su concilier avec perfection l’esthétique et la raison alors qu'apparemment tout les oppose?

J'ai pensé à un plan descriptif du genre:

I Le Roman de Montesquieu comme pur produit esthétique et pur produit de plaisir (plaisir)

-l'orient, les descriptions, le fantasme, les femmes, paris

II Mais ce Roman est aussi une critique de la société de l'époque (raison)

Satire, critique de la société de l'époque, de l’église, des religions en général, de la situation de la femme et par là même de l'Homme en général,

III La combinaison des deux forme une parfaite adéquation (pas de contradiction)

Les oppositions femmes d'orient/d'occident, la religion mahométane/ chrétienne, la politique en perse/ en France...
l’œil neuf des deux persans, l'effet de surprise, le nouveau genre de roman (épistolaire), les genres dans le roman (narration, lettres, satire, théâtre...)


Pensez vous que cela puisse aller? Merci de votre aide

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour;

    Je te proposerais quelques améliorations :
    - le principe de plaisir reste premier, tu devrais faire remarquer que l'intrigue sentimentale est le fil conducteur, qu'elle est menée comme une tragédie, qu'elle crée une attente...
    - la raison doit être comprise aussi comme une notion d'ordre : dans ce cas, il faudrait examiner l'intérêt dramatique, satirique, moral, psychologique du couple ordre/désordre...
    - il existe dans l'oeuvre des passages fort ennuyeux, sur la démographie notamment...
    - ta dernière partie fait un peu catalogue, il faut que tu trouves un dénominateur commun ou un principe esthétique d'organisation.
  • bonjour;

    Merci de votre réponse;
    excusez moi , mais je n'ai pas compris ce que vous avez dit au sujet de l'opposition ordre/désordre..
    Pour ma troisième partie, je en vois pas trop comment ne pas tomber dans le catalogue, car la citation insiste beaucoup sur le jeu des oppositions qui font que plaisir et raison se complémentent..
    Enfin, je ne vois pas trop ce que je peux tirer des passages ennuyeux sur la démographie, peut être que raison et esthétique ne sont pas toujours conciliable?, mais du coup il faudrait peut être partir plus sur un plan dialectique?

    Merci de votre aide;
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    hanane a écrit:
    Enfin, je ne vois pas trop ce que je peux tirer des passages ennuyeux sur la démographie, peut être que raison et esthétique ne sont pas toujours conciliable

    Je voulais simplement te permettre de discuter cette affirmation de Starobinski : "tout est ménagé pour que jamais l'ennui ne s'insinue dans cette lecture".
    Faut-il un plan dialectique ? Je n'en suis pas sûr, surtout si ces parties ennuyeuses restent marginales.
    Cette constatation devrait plutôt te faire préciser le projet implicite de Montesquieu qui serait celui des classiques placere, docere, ou comment être à la fois sociologue et romancier, ou comment ne pas sombrer dans la futilité du romancier, ou comment ordonner les genres littéraires (majeur et mineur). Note quand même que Montesquieu n'a pas signé son oeuvre. Tu as quelque chose donc à affirmer concernant le projet esthétique.
    Ta 3e partie peut trouver un fil conducteur dans cette ébauche de "littérature de combat" chère aux philosophes du XVIIIe siècle. Pense à Voltaire qui écrira un peu plus tard : « Tous les genres sont bons sauf le genre ennuyeux [...] Il faut être très court et un peu salé, sans quoi les ministres, madame de Pompadour, les commis et les femmes de chambre font des papillotes du livre. »
    hannane a écrit:
    je n'ai pas compris ce que vous avez dit au sujet de l'opposition ordre/désordre.
    .
    La raison, c'est d'abord le bon sens, le jugement sain.
    Mais c'est aussi la mesure, celle qui définit l'honnête homme du XVIIe siècle.
    Le moraliste Montesquieu, à la suite de La Bruyère, La Rochefoucauld, tire des effets puissants de l’opposition entre ordre et désordre, notamment dans la vie du sérail, véritable autocuiseur pour les passions...
  • Je vous remercie, mon esprit est un peu plus clair maintenant :)
    pour les passages ennuyeux, je pense l'inclure en fin de première partie, parce que même s'il sont marginaux, il est vrai comme vous dites que du coup l'affirmation de starobinski peut se discuter,
    Pour la raison, j'ai encore un peu de mal, je vais essayer de creuser un peu cette notion d'opposition ordre/désordre,

    Merci!
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Pour le couple ordre/désordre, tu peux écrire les équivalents paix/passion ou harmonie/convoitise ou liberté/esclavage ou lucidité/aveuglement... Note que l'objet essentiel des moralistes du XVIIe siècle est la défiance à l'égard des passions. Ici Montesquieu prend aussi la suite du Racine de Bajazet.
  • Merci pour cette précision, Mais en me dirigeant vers cela, ne vais-je pas m’écarter de la citation initiale?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Non, le caractère tragique du désordre passionnel soutient l'intérêt du récit en même temps qu'il est une leçon morale, les désirs désordonnés de la société européenne, ses déraisons piquent la curiosité du lecteur, le font sourire...
    Recherche quelle efficacité ces couples apportent à la conduite du récit, aux intentions éclairées de l'auteur et à son projet esthétique.
  • bonsoir,

    merci de votre réponse!

    Je rame trop avec cette idée d'ordre/desordre, je pense que je vais l'occulter car je ne sais même pas comment le formuler...

    En tout cas merci de m'avoir aidée :)
  • JeanDJeanD Membre

    Bonjour Hannane,

    Je doute que tu me répondes après tant d'années passées, mais je viens tout de même vers toi: j'ai beaucoup de mal à faire ma dissertation de français qui est exactement sur le même sujet que toi. J'aimerais beaucoup, s'il est possible, que tu puisses m'aider ou même m'envoyer ton sujet si jamais tu l'as conservé bien sûr! Voilà merci d'avance

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonsoir,

    Et pourquoi ne pas s'inspirer de ce fil qui ouvre quand même quelques pistes ?

  • JeanDJeanD Membre

    J'avais du mal à me projeter et à me lancer sans exemples ou au moins quelques arguments mais, ne vous inquiétez pas, je vais me débrouiller seul.

    Bonne soirée

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.