Nature et fonction des pronoms

Bonjour,

J'ai quelques questions à la suite d'un exercice de grammaire qui me pose problème.
Le voici:

Donnez la nature et la fonction des pronoms dans le texte suivant
« Cependant le pianiste redoublant de vitesse, l'émotion musicale était à son comble, un domestique passait des rafraîchissements sur un plateau et faisait tinter des cuillers et, comme chaque semaine, Mme de Saint-Euverte lui faisait, sans qu'il la vît, des signes de s'en aller. Une nouvelle mariée, à qui on avait appris qu'une jeune femme ne doit pas avoir l'air blasé, souriait de plaisir, et cherchait des yeux la maîtresse de maison pour lui témoigner par son regard sa reconnaissance d'avoir « pensé à elle » pour un pareil régal. Pourtant, quoique avec plus de calme que Mme de Franquetot, ce n'est pas sans inquiétude qu'elle suivait le morceau ; mais la sienne avait pour objet, au lieu du pianiste, le piano sur lequel une bougie tressautant à chaque fortissimo risquait, sinon de mettre le feu à l'abat-jour, du moins de faire des taches sur le palissandre. A la fin elle n'y tint plus et escaladant les deux marches de l'estrade sur laquelle était placé le piano, se précipita pour enlever la bobèche. Mais à peine ses mains allaient-elles la toucher que, sur un dernier accord, le morceau finit et le pianiste se leva. Néanmoins l'initiative hardie de cette jeune femme, la courte promiscuité qui en résultat entre elle et l'instrumentiste, produisent une impression généralement favorable »

J'ai trouvé ceci:
lui (lui faisait) pronom personnel fonction COI du verbe faire
il (il la vît) pronom personnel fonction sujet du verbe voir
la (il la vît) pronom personnel fonction COD du verbe voir
à qui (à qui on avait appris) pronom relatif fonction COI du verbe avoir appris
on (on avait appris) pronom nominal ou personnel indéfini fonction sujet du verbe avoir appris
lui (pour lui témoigner) pronom personnel fonction COI du verbe témoigner
elle (pensé à elle) pronom personnel fonction COI du verbe penser
elle (qu'elle suivait) pronom personnel fonction sujet du verbe suivre

la sienne pronom possessif
Je n'ai pas d'idée concernant la fonction, la sienne reprend l'antécédent inquiétude mais qu'en est-il de la fonction?

sur lequel et sur laquelle: pronoms relatifs sont-ils compléments prépositionnels ou circonstanciels de lieu? J'ai un doute et je n'arrive pas à me décider, peuvent-ils être les deux?

qui (la courte promiscuité qui en résultat) pronom relatif
concernant la fonction, je ne sais pas si elle est sujet ou complément du groupe nominal courte promiscuité.

enfin concernant les pronoms adverbiaux "y" et "en", je voulais savoir si le "en" de s'en aller est un pronom adverbial? Et si oui quelle est sa fonction? Idem pour le "y" de elle n'y tint plus .

Je vous remercie par avance
«1

Réponses

  • ce (ce n'est pas sans inquiétude) à relever ou considérer comme élément du présentatif ?
    la sienne (la sienne avait pour objet) : pronom possessif, sujet de avait
    sur lequel (sur lequel une bougie tressautant) : pronom relatif, CC de lieu
    y (elle n'y tint plus ) : adverbial, je doute qu'on puisse encore analyser le y de la locution "ne plus y tenir", ce devait être un COI.
    sur laquelle (sur laquelle était placé) : pronom relatif, CC de lieu
    elles (ses mains allaient-elles la toucher) pronom personnel, reprise du sujet
    la (ses mains allaient-elles la toucher) pronom personnel, COD
    qui (qui en résulta entre elle et) : pronom relatif, sujet de résulta
    en (qui en résulta entre elle et) : adverbial, COI de résulta (résulta de cela)
    elle (qui en résulta entre elle et) : pronom personnel, CDN de promiscuité

    A confirmer.
  • Oui effectivement, il y a une erreur concernant l'écriture de résultat que n'a pas corrigé mon professeur et qui m'a induit en erreur.

    Concernant
    lui (lui faisait) pronom personnel fonction COI du verbe faire
    Peut-on parler du verbe faire des signes (de s'en aller)?
  • Je retiendrais "faire signe" comme locution verbale, mais pas "faire des signes", pas plus que "faire son signe de croix".
  • Bonsoir!

    Pourriez vous m'indiquer la bonne réponse pour la question suivante:

    "A-t-elle décidé d'apprendre a conduire?"

    Ca serait "Oui, elle l'a décidé" ou " Oui, elle en a décidé"

    Svp, donnez vos explications.

    Merci d'avance
  • Ici décider est ici transitif direct décider quelque chose. De est un marqueur d'infinitif, pas une préposition introduisant un COI. Quand un infinitif est complément d’objet direct d’un verbe, on peut le reprendre par le pronom le. Le pronom le reprend ainsi tout le groupe de + infinitif.

    A-t-elle décidé d'apprendre a conduire ?
    Oui, elle l'a décidé.
  • Bonjour.
    J'ai une question, aidez-moi s'il vous plait.

    Voici une phrase :
    À lui voir conduire ses affaires, expliquer les lois sur l’exportation, sur l’importation des grains, étudier leur esprit, saisir leurs défauts, un homme l’eût jugé capable d’être ministre d’État.

    Je voudrais savoir la nature et la fonction du pronom 'lui'.
    Est-ce atone ou tonique... COI ou COD ?
    Il me semble que c'est le COD du verbe 'voir' ; mais je ne comprends pas pourquoi l'auteur a choisi 'lui' au lieu de 'le'.

    Si c'est COD, peut-on dire comme ceci ?
    1) "À le voir conduire ses affaires, [...]"
    2) "À toi voir conduire tes affaires, [...]"

    Merci, d'avance.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Bonjour Hwang. Encore une de tes questions si pertinentes sur le fonctionnement très subtil de notre syntaxe.
    D'abord, tu as parfaitement raison, l'auteur aurait très bien pu employer "le" et c'est la tournure grammaticale la plus recommandée aujourd'hui dans cette situation.
    À brûle-pourpoint, il me semble que c'est un trait de syntaxe classique, presque ancienne (Balzac se permet parfois de tels traits) d'utiliser "lui" ici, peut-être sous l'attraction de "à" qui appelle un complément indirect. En tout cas, une recherche dans Google livres sur "à lui voir" montre beaucoup d'ouvrages anciens :
    https://www.google.fr/search?q=%22%C3%A0+lui+voir%22+fran%C3%A7ais+&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=VTaFVdKiJ8ToUsnqg3g#q=%22%C3%A0+lui+voir%22+fran%C3%A7ais&safe=off&tbm=bks
    Je sens une légère nuance sémantique entre les deux emplois. L'utilisation de "le" pose clairement la personne comme le sujet actif des verbes qui suivent. L'utilisation de "lui" semble indiquer d'abord qu'on va parler de cette personne, et qu'on mentionne ensuite les actions qu'elle accomplit. C'est assez mince.
  • Et A toi voir ne se dira pas.
  • Lui peut être utilisé comme complément direct au lieu de le quand il est complément d'objet direct d'un verbe et « sujet » d'une proposition infinitive dont le verbe a un complément d'objet direct, ou plus rarement un complément d'objet indirect. Même possibilité pour leur au lieu de les quand la proposition infinitive est introduite par l'auxiliaire factitif faire, laisser, ou par un verbe de perception comme voir, entendre, sentir...
    Mêmes possibilité avec leur au lieu de les.

    La seule nuance de sens notée par le Tlfi :
    Avec lui/leur, laisser signifie « abandonner à quelqu'un le soin de » tandis qu'avec le/la/les, il sert à marquer qu'on ne s'oppose pas à l'acte de quelqu'un
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    @paulang
    Bien sûr, mais c'est normal, "toi" n'appartient pas à la même série de formes de pronoms que le "lui" qui nous intéresse.
    Le "lui" qui nous intéresse est le "lui" COI. Il correspond donc à "te" et non à "toi". Il lui parle, il te parle.
    Comme ce "te" COI est identique au "te" COD, on ne remarque rien de spécial.
    La différence ne se produit qu'à la troisième personne du singulier et du pluriel.
    Ainsi "à leur voir faire..." se dit au lieu de "à les voir faire..."
    Sur la fin du repas ils font souvent venir les femmes, ainsi que je l'ai déjà dit, pour se divertir à leur voir faire leurs postures.
    J'aimais à voir mademoiselle de Breil, à lui entendre dire quelques mots qui marquaient de l'esprit, du sens, de l'honnêteté.
    Mazarin permettait aux Français de chanter; il se plaisait à leur entendre fredonner gaiement les refrains de Ducaurcy, de Frémol, de Boesset.
  • @ Lamaneur
    Si c'est COD, peut-on dire comme ceci ?
    1) "À le voir conduire ses affaires, […]"
    2) "À toi voir conduire tes affaires, […]"

    Comme vous n'évoquiez pas le 2) de la question dans votre réponse, j'ai seulement souhaité y répondre brièvement.

    @ Anne345

    Et dans la phrase l'analyse laisse-t-elle une place à lui ?

    À le voir conduire ses affaires... un homme l’eût jugé capable d’être ministre d’État.

    À le voir conduire ses affaires -> Proposition infinitive
    Le : à voir qui ? le -> Le COD de voir
    Le : qui est-ce qui conduit ? le -> Le sujet de conduire
    Conduire : A le voir quoi ? Conduire -> Conduire COD de voir

    Conclusion lui peut remplacer le. Est-ce ce qu'il faut comprendre si tant est que mon analyse soit correcte ?
  • Ici, oui, lui et le sont interchangeables.

    A (le/lui) voir... complément circonstanciel de la principale un homme l'eût jugé...
    voir : introduit la proposition infinitive
    (le/lui) conduire ses affaires : proposition infinitive, complément d'objet direct de voir.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Une assez bonne page fait le point sur la question :
    http://grammaire.reverso.net/3_1_31_le_sujet_de_linfinitif.shtml
    547384Capture.png
    984203Capture1.png
    Par ailleurs, la nature de COI possible dans ces constructions est bien explicitée dans cette page :
    https://books.google.fr/books?id=eEduAwAAQBAJ&pg=PT273&lpg=PT273#v=onepage&q&f=false
    303769NouveauSkitch.jpg
  • Donc, le 'lui' dans 'À lui voir' n'est pas tonique mais atone.
    Je pense que je commence à comprendre.

    À leur voir agir sur ma ignorance, vos explications sont comme la pluie fortune sur la terre sèche.

    Grand merci lamaneur, paulang et Anne.
    Amicalement. :)
  • À leur voir agir sur mon ignorance, vos explications sont, comme la pluie, fortune sur la terre sèche.

    je suppose que leur = vos explications. Si oui leur convient-il vraiment? Ce n'est pas ce que j'ai compris de l'article de Lamaneur.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.