Voici qui est rassurant

Je me surprends à dire : Voici qui est rassurant dans le sens de : voici un résultat qui est rassurant.
Est-ce correct?

Réponses

  • Ça me parait correct.
    Simplement il me semble que "voici", comme "ceci", annonce ce qui va être dit, tandis que "voilà" et "cela" font référence à ce qui a été dit.
    Donc si on veut chipoter, puisque que tu évoques un résultat que tu as vu, tu devrais plutôt dire "Voilà qui est rassurant", ou alors "Voici qui est rassurant : untel a obtenu tel résultat".
  • Personnellement, je n'aurais dit que Voilà qui est rassurant, parce qu'un résultat est, en général, quelque chose que l'on ne perçoit que par la vue ou par l'esprit.
  • Même sentiment que Mithri
  • JehanJehan Modérateur
    D'accord avec la réponse d' Aube : plutôt Voilà qui .

    En revanche, je ne comprends pas bien l'argumentation de Mithridate pour justifier la même réponse :
    parce qu'un résultat est, en général, quelque chose que l'on ne perçoit que par la vue ou par l'esprit.
    En quoi cela concerne-t-il le choix entre voici et voilà ?
  • merci!
    je dirai donc désormais voilà...
    En fait, mon doute était plutôt sur la disparition du sujet (même si qui devient sans doute le sujet) : voilà (un résultat) qui est rassurant.
  • Jehan a écrit:
    En revanche, je ne comprends pas bien l'argumentation de Mithridate pour justifier la même réponse :
    parce qu'un résultat est, en général, quelque chose que l'on ne perçoit que par la vue ou par l'esprit.
    En quoi cela concerne-t-il le choix entre voici et voilà ?
    C'est par rapport à ce sens de voilà :
    Voilà - 1. Introduit une personne, une chose ou son action que l’interlocuteur peut sentir, très souvent visuellement. Quelquefois par opposition à voici qui sert à désigner une personne ou une chose qui est proche.

    (Source peu fiable : http://fr.wiktionary.org/wiki/voil%C3%A0.)
  • JehanJehan Modérateur
    Introduit une personne, une chose ou son action que l’interlocuteur peut sentir, très souvent visuellement. Quelquefois par opposition à voici qui sert à désigner une personne ou une chose qui est proche.

    La remarque du Wiktionnaire au sujet de l'opposition faite parfois entre voici et voilà ne semble concerner que l'antagonisme proche / éloigné, et non pas le fait de percevoir et de concevoir ce qui est présenté. Cette caractéristique est également le fait de voici, même si elle n'est pas explicitement énoncée dans l'article voici. Les exemples donnés le prouvent : Le voici qui arrive... est tout aussi visuel !
  • Oui, tu as sûrement raison. :)
  • JehanJehan Modérateur
    Et pour répondre à Tancrède5a : nous avons ici un exemple de relative sans antécédent, à l'antécédent sous-entendu.
    Voilà (quelque chose) qui est rassurant.

    Autre exemple : Heureux (celui) qui comme Ulysse a fait un beau voyage...
  • Voilà qui me rassure :D
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.