Passer le Capes de lettres modernes sans avoir jamais étudié l’ancien français et le latin

Bonjour, je suis actuellement élève en Hypokhagne, option grec, je souhaites m'orienter vers les lettres modernes et je ne pratique pas de latin, je souhaiterais savoir dans quelles mesure cela allait il m'handicaper pour la suite de mes études. Nos professeurs n'ont jamais fais mension de la nécessité de pratiquer le latin, hors il me semble qu'il est necessaire de passer une épreuve de latin à l'agregation, pouvez-vous m'éclairer là dessus, ainsi que sur le capes? L'enseignement du latin est il obligatoire en fac (3° année)?
:/
«1

Réponses

  • Oui le latin est obligatoire en Lettres Modernes mais différents niveaux de cours sont proposés, car certains qui vont passer le CRPE ou le CAPES ne seront pas obligés de le prendre. Mais si tu comptes passer l'Agreg (mis à part si tu le passes en interne je crois) tu ne peux faire le choix entre langue vivante et latin, tu es obligé de passer les deux...

    Ah oui et comme j'y penses je supposes que tu n'as jamais fait d'Ancien Français?... regardes ce que c'est que tu ne tombes pas des nues car ça aussi c'est obligatoire pour le Capes et l'Agreg...

    Renseignes toi mais je penses qu'il y aura des cours de remise à niveau, on le fait dans mon université, et si Montpellier III le fait...!!!

    Bonne chance pour la fac...
  • vall.vall. Membre
    Bonjour,
    l'année dernière j'ai eu mon master 2, dea, de littérature française. j'ai suivi une formation de lettres modernes mais spécialisées : pas d'ancien français, pas de latin, peu de stylistique (surtout de la littérature...).
    je voudrais vraiment devenir prof de français : croyez vous que je peux suivre la formation de l'iufm et tenter le capes l'année prochaine ?
    sans jamais avoir étudié cette "langue" est-ce que je peux quand même devenir prof de français ? croyez vous quand un an, je puisse rattraper mon retard ?

    merci de vos réponses que j'attends avec inquiétude (car sinon, je finirai caissière ou à l'anpe)
  • OndineOndine Membre
    Bonjour,

    J'ai fait une prépa, il n'y avait pas d'ancien français ni de stylistique, en licence 3 je n'ai pas fait d'ancien français et très peu de stylistique, cette année en Master I je n'ai fait aucun des deux et l'année prochaine je passe le capes. En fait on m'a conseillé de m'y mettre pendant les vacances d'été, la plupart de ceux qui arrivent pour préparer le capes n'ont jamais ou très peu fait d'ancien français....

    J'espère que ça te rassure!!
  • OndineOndine Membre
    Bonjour,

    J'ai fait une prépa, il n'y avait pas d'ancien français ni de stylistique, en licence 3 je n'ai pas fait d'ancien français et très peu de stylistique, cette année en Master I je n'ai fait aucun des deux et l'année prochaine je passe le capes. En fait on m'a conseillé de m'y mettre pendant les vacances d'été, la plupart de ceux qui arrivent pour préparer le capes n'ont jamais ou très peu fait d'ancien français....

    J'espère que ça te rassure!!
  • vall.vall. Membre
    oui, merci. cela me rassure de savoir que je ne suis pas la seule...
    c'est idiot, je trouve, de demander une telle épreuve (traduction d'un texte d'avant 1500) : ça aide en quoi à faire aimer les livres et apprendre l'orthographe à des élèves de collège ou lycée ?

    si d'autres étudiants peuvent apporter leurs témoignages, sur le fait de passer le capes sans connaître l'ancien français, ils sont les bienvenus... croyez-vous qu'on peut avoir une chance de l'avoir ?
  • oummioummi Membre
    Bonjour,

    Moi aussi ce sujet m'intéresse car je souhaite faire un double cursus: lettres modernes et histoire de l'art, mais dans cette filière pas d'ancien français! Pourtant je voudrais passer le CAPES plus tard...

    Merci
    Oummi
  • Si je puis me permettre,le latin et l'ancien français me paraissent indispensables pour comprendre la formation de la langue française et en particulier toutes les bizarreries orthographiques et syntaxiques que nos élèves nous reprochent!
    Pour l'avoir testé, je peux dire qu'un élève qui sait pourquoi un mot prend un accent circonflexe par exemple,ne l'oublie ensuite plus jamais...Je trouve que c'est quand même mieux de pouvoir lui dire pourquoi un mot s'écrit de telle ou telle façon plutôt que de le lui affirmer de façon péremptoire sans justification.
    En plus, les élèves adorent ça! :D Ce qui ne gâte rien...

    Et comment enseigner la poésie du XVIème siècle sans aucune notion d'ancien français?
  • Bonjour à tous, et surtout à Ladymael pour son excellente répartie,

    Je suis d'accord avec Ladymael. Je passe actuellement le CAPES de lettres. Il y a beaucoup d'étudiants qui le passent sans avoir de connaissances extrêmement précises en AF avant le début d'année du concours. Ce n'est pas grâve : l'AF est une épreuve de par-coeur. Il suffit d'apprendre des règles, parfois, bêtement. Je ne dis pas que c'est facile ; mais heureux celui qui, comme Ladymael, est motivée ! car il aura aisément plus de 15 à cette épreuve qui, soit dit au passage, ne compte q'un coefficient 2 (équivalent à la stylistique/grammaire).

    Je tenais également à rajouter que l'AF est à la BASE de toute la littérature et la langue française : s'il n'y avait qu'un argument, ce serait celui-là, non ?

    ;)

    Rem : Moi, l'AF ça m'a fait terriblement ch... !
  • Je dois avouer que l'ancien français m'a toujours passionnée! J'ai même fait une maîtrise de littérature médiévale(paléographie , transcription, etc...) Je suis donc montée au créneau pour le défendre! Comment comprendre une langue vivante sans en connaître les origines et les évolutions? Comment espèrer enseigner la littérature moderne sans connaître ses fondations?
    En tous cas, il est tout à fait exact que la réussite est assez facile avec un peu!
    Beaucoup de par-coeur et un peu de culture littéraire et historique sur cette époque- en général, c'est le XIIème siècle qui est privilégié car il constitue une véritable renaissance culturelle - permettent de dépasser joyeusement le 15/20!
    Je reconnais que les règles phonétiques à ingurgiter ne sont guère passionnantes... mais, ce n'est qu'un mauvais moment à passer, pour enfin apprécier la littérature médievale qui n'a rien à envier à celles des autres époques!
  • Si vous pensez qu'il est inutile d'avoir des notions d'histoire littéraire pour enseigner le français, votre vision de la langue et de la littérature risque d'être limitée. L'épreuve d'AF demande énormément de travail mais le résultat est assuré. J'ai obtenu le CAPES en 2002 avec une note de 16/20 qui aide bien pour la suite. C'est une des rares épreuves pour laquelle on n'a pas de surprise si l'on s'est bien préparé. Pas de panique, seules quelques fac mettent cette épreuves au programme d'un cursus de lettres, beaucoup de candidats sont malheureusement vierges de toutes connaissances dans cette matière lorsqu'il prépare le CAPES.
    Pour la phonétique cf 128 La phonétique, entraînez-vous, un ou deux mots par jour le plus rapidement possible.
    Pour la partie sémantique, faites des fiches sur les mots importants du texte au programme(récurrence ou sens), inutile d'être trop exhaustif, l'épreuve est aussi difficile car extrêmement courte, il est donc impossible et inutile de donner trop de détails. Fiche en 3 parties :
    - origine latine du mot et différents sens en latin
    - principales significations au cours des siècles jusqu'aux sens contemporains
    - mise en relations du mot : famille du mot, expression idiomatique...
    Pour le reste, peu d'ouvrages me viennent en tête. Les cours sont indispensables. Faites régulièrement des sujets en temps limité, le conseil vaut également pour le FM. Les devoirs proposés au CNED constituent un très bon entraînement, en revanche lorsque je m'y étais inscrite, il n'y avait pas de cours d'AF ni de FM.
    Bon courage
  • J'ajouterai pour la préparation du travail des fiches de phonétique:
    -Principales règles datées(amuïssement, nasalisation, épenthèse etc..)
    -Diphtongaison, triphtongaison
    -Palatalisation
    J'en passe et des meilleures!

    Importantes aussi, les différentes influences: picarde, anglo-normande, germanique etc...La scripta picarde ayant bien failli remplacer le francien! Vous imaginez: une France parlant ch'ti!!!Un régal!!

    Quelques oeuvres indispensables:
    -Une chanson de geste (Allez, La chanson de Roland...)
    -Chrestien de Troyes (la totale...pour les motifs arthuriens et la matière de Bretagne)
    -Le Tristan de Béroul (petit manuel de fine'amor... :D)
    -Au moins un roman antique genre "Le roman de Thèbes" ou "Le roman d'Alexandre"
    -Un peu de poésie..Marie de France, Adam de la Halle...François villon (je l'aime,celui-là!!)
    -N'oublions pas le théâtre:quelques fabliaux ,mystères ou miracles et autre Farce de Maître Pathelin...
    Et pour finir, une pincée d'histoire avec ce bon vieux Froissart!

    Bref, que du plaisir!!
    Je précise que mes choix sont totalement arbitraires. :lol:
  • Et bien moi c'est tout le contraire, je fais de l'ancien français depuis ma deuxième année de licence, en vue de préparer justement ce fameux capes. Je dois te dire tout de suite que le programme est très très lourd: phonétique, traduction, vocabulaire, morphologie, syntaxe. La liste de vocabulaire à apprendre est vraiment énorme, les notions de phonétique et de morphologie demandent beaucoup de temps pour les assimiler, et je n'arrive toujours pas, pour ma part, à me débattre avec celles de syntaxe...Maintenant, deux choses pour te rassurer malgré tout: 1/ l'ancien français, c'est du par coeur! Si tu travailles dessus régulièrement ou pendant les vacances, tu devrais rattraper le temps perdu pour peu que tu ais une bonne mémoire. 2/ J'ai eu connaissances de personnes qui ont passées le capes en ratant l'ancien français (ce que je ne te souhaite pas mais on ne sait jamais) et elles ont réussi quand même le concours, parce que le barème n'est pas aussi important que celui de la dissertation par exemple. Alors voilà, de toutes façons, comme le dit Ondine, tu ne seras pas la seule dans ce cas là. Et tout le monde arrive avec ses lacunes. Moi c'est la dissertation par exemple, alors bon...je suis encore plus mal barrée :P
  • vall.vall. Membre
    merci de tes conseils. je sais que l'ancien français = énormément de travail...
    lorsque l'on suit la formation de l'iufm, c'est pour des gens qui en ont déjà fait ou pas ? (parce que si c'est comme si j'allais à un cours de chinois ou d'hébreux avec des personnes qui en font depuis 3 ans, je serai mal barrée..)
  • Franchement je ne pense pas. Je ne suis pas allé en iufm encore donc je ne peux pas te donner un avis ferme. Mais bon dis toi que il y a certaines personnes qui tentent le capes de lettres sans avoir fait de licence de lettres (j'ai du voir ça sur ce forum en plus...). Donc comme je l'écris plus haut, tout le monde arrive avec ses lacunes, et puis on ne te demande pas de passer le concours comme ça, il y a une préparation qui reprend les bases (normalement).
  • OndineOndine Membre
    Pour ceux qui habitent sur Paris (je pense que ça doit être pareil pour les autres) pour passer le capes on s'inscrit à l'iufm mais la formation a lieu à la fac. Pour les lettres modernes, tu as le choix entre plusieurs facs. Les profs reprennent tout depuis le début, ils sont obligés vu que beaucoup n'ont jamais étudié cette matière...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.