Méthode commentaire Méthode dissertation

Rousseau, Discours sur l’origine de l’inégalité - Mais quand les difficultés qui environnent...

Bonjour a vous tous :D
Il me faudrait un gros coup de main si possible.
J'ai eu un devoir maison de philo , le proffesseur nous a même pas donné d'explications .
Sur cet extrait :
Mais quand les difficultés qui environnent toutes ces questions laisseraient quelque lieu de disputer sur cette différence de l’homme et de l’animal, il y a une autre qualité très spécifique qui les distingue et sur laquelle il ne peut y avoir de contestation, c’est la faculté de se perfectionner, faculté qui, à l’aide des circonstances, développe successivement toutes les autres et réside parmi nous tant dans l’espèce que dans l’individu, au lieu qu’un animal est, au bout de quelque mois, ce qu’il sera toute sa vie, et son espèce, au bout de mille ans, ce qu’elle était la première année de ces mille ans. 

Pourquoi l’homme seul est-il sujet à devenir imbécile ? N’est-ce point qu’il retourne ainsi dans son état primitif, et que tandis que la bête, qui n’a rien acquis et qui n’a rien non plus à perdre, reste toujours avec son instinct, l’homme, reperdant par la vieillesse ou d’autres accidents tout ce que sa perfectibilité lui avait fait acquérir, retombe ainsi plus bas que la bête même ? 

Il serait triste pour nous d’être forcés de convenir que cette faculté distinctive, et presque illimitée, est à la source de tous les malheurs de l’homme que c’est elle qui le tire, à force de temps, de cette condition originaire dans laquelle il coulerait des jours tranquilles, et innocents que c’est elle qui faisant éclore avec les siècles ses lumières et ses erreurs ses vices et ses vertus, le rend à la longue le tyran de lui-même et de la nature.


A partir de cet extrait , nous avons eu quelques petites questions , je vous prie de m'aider je vous en serez tres reconnaissant :

Expliquez " devenir imbécile " , " tyran de lui même et de la nature " et enfin " instinct"

Enfin nous devons dire la différence entre l'homme et l'animal.

Vous allez penser que je suis un fénéant mais loin de là j'ai tout fait pour trouver mais en vain, merci beaucoup. :)

Réponses

  • Expliquez " devenir imbécile " , " tyran de lui même et de la nature " et enfin " instinct"


    Vous allez penser que je suis un fénéant mais loin de là j'ai tout fait pour trouver mais en vain, merci beaucoup

    Vraiment tout ?
    Y compris la consultation d'un dictionnaire aux articles imbécile, tyran et instinct ?
  • certes , mais je ne sais pas si il faut définir les définitions en rapport avec le texte ou avec le dictionnaire ?
    Cordialement.
  • Bonjour, l'instinct est un comportement inné ne nécessitant aucun apprentissage, il est orienté vers un but étant soit la survie de l'espèce, soit la survie de l'individu. Sache que l'homme n'a pas d'instinct ! Je suis en TL et c'est la définition que notre professeur de philo nous a donné. Ca devrait t'aider. :)
    Rousseau pense aussi que l'homme est "le tyran de la nature". Il prône la nature et s'attaque au progrès de la science, à la culture dans Discours sur l'origine de l'inégalité, il pense que c'est l'homme qui est responsable de sa propre perte et de celle de la nature, (l'origine étant la propriété). Mais cette explication n'est pas très appropriée à un cours de philo, c'est plutôt du français/littérature.
  • Au XVIIIe siècle, tyran a encore le sens qu'il a en grec : usurpateur, celui qui a pris le pouvoir par ruse ou par force et n'a aucune légitimité.
    L'homme est le tyran de la nature : l'homme met la nature en coupe réglée sans que rien justifie en droit cette prétention.
    L'homme est le tyran de lui-même : certains s'arrogent le droit de commander aux autres, ce qui est contraire à l'égalité.
  • lilollilol Membre

    Bonsoir j’ai un devoir de philosophie à faire ceci est tant mon premier je ne sais pas comment m’y prendre n’y comment y répondre. Je demande juste un peu d’aide et des explications pour le prochain devoir. Le texte se trouve ci-dessous.

    « Mais, quand les difficultés qui environnent toutes ces questions, laisseraient quelque lieu de disputer sur cette différence de l’homme et de l’animal, il y a une autre qualité très spécifique qui les distingue, et sur laquelle il ne peut y avoir de contestation, c’est la faculté de se perfectionner ; faculté qui, à l’aide des circonstances, développe successivement toutes les autres, et réside parmi nous tant dans l’espèce que dans l’individu, au lieu qu’un animal est, au bout de quelques mois, ce qu’il sera toute sa vie, et son espèce, au bout de mille ans, ce qu’elle était la première année de ces mille ans. Pourquoi l’homme seul est-il sujet à devenir imbécile ? N’est-ce point qu’il retourne ainsi dans son état primitif, et que, tandis que la bête, qui n’a rien acquis et qui n’a rien non plus à perdre, reste toujours avec son instinct, l’homme reperdant par la vieillesse ou d’autres accidents tout ce que sa perfectibilité lui avait fait acquérir, retombe ainsi plus bas que la bête même ? Il serait triste pour nous d’être forcés de convenir que cette faculté distinctive et presque illimitée, est la source de tous les malheurs de l’homme ; que c’est elle qui le tire, à force de temps, de cette condition originaire, dans laquelle il coulerait des jours tranquilles et innocents ; que c’est elle qui, faisant éclore avec les siècles ses lumières et ses erreurs, ses vices et ses vertus, le rend à la longue le tyran de lui-même et de la nature. »

    voici les questions :

    lignes 1 à 10

    A quelle question répond le début du texte ?

    Quelle réponse apporte t’il ? Reformuler

    Rousseau affirme que sa réponse ne tolère pas de discussion. A quels faits fait il allusion pour être si sûr de lui ?

    lignes de 10 a 22

    A quelle question répond la seconde partie du texte ? Reformuler

    Quelle réponse apporte t’il ? Reformuler

    Quel exemple facile permet de justifier cette question et sa réponse ?

    II- Passer du questionnement au problème

    Quel problème pose la question énoncée dans le texte ligne 10 à la réponse qu’il donne à la première question (première partie du texte) ?

    2- Rousseau affirme que l’homme est perfectible aussi bien du point de vue de l’individu que de l’espèce l5-7

    Qu’est ce qui permet à l’individu comme à l’humanité de progresser ?

    Quel obstacle rencontre par contre le progrès de l’humanité ?

    A partir de ces réponses qu’est ce qui pourrait empêcher l’humanité de progresser?

    3- Montrer comment la question de la ligne 10 tenait déjà compte de la difficulté

    4- Pourquoi la qualité de l’homme expliquée dans la première partie explique t’elle son défaut exposée dans la seconde partie ?

    III/ Synthèse Rédigez une introduction où vous présenterez la question du texte le problème qui rend cette question difficile puis la thèse c’est à dire la réponse et la solution proposée part l’auteur et le plan de son texte.

    Je vous remercie d’avance de m’aider ! Mais sachez que j’en ai absolument besoin !

  • LaoshiLaoshi Membre

    Bonjour,

    Aucune tentative de répondre à la moindre question ?

    Il me semble que la première n’est pas si difficile.

    A quelle question répond le début du texte ?

    « Mais, quand les difficultés qui environnent toutes ces questions, laisseraient quelque lieu de disputer sur cette différence de l’homme et de l’animal,… »

    -Le début du texte répond à la question de savoir ce qui différencie l’homme de l’animal.

    Il te faut lire le texte en même temps que tu regardes les questions posées.

    Il serait bien étrange que tu ne puisses répondre à rien.

  • lilollilol Membre

    Si évidemment que j’ai essayé cela fait trois jours que j’y suis dessus. En outre je vous avoue que vue la charge de travail que j’ai je n’ai pas eu le temps de le lire en profondeur

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.