Grammaire française Participe passé

bonjour,

j'aurais aimé savoir si l'on peut utiliser le tandem passé composé - plus-que-parfait pour exprimer la postériorité dans le passé.

P.ex. Elle a donné à boire aux chiens, après qu'elle s'était levée.


Merci.
Mots clés :
«1

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Non.

    Ici, il convient d'écrire au passé composé :
    Elle a donné à boire aux chiens, après qu'elle s'est levée.

    Le plus-que-parfait conviendrait si la principale était à l'imparfait, exprimant une habitude.
    Elle donnait à boire aux chiens, après qu'elle s'était levée.

    Et pour éviter tout problème de concordance tout en restant clair,
    il suffirait ici d'utiliser l'infinitif : :P
    Elle a donné à boire aux chiens, après s'être levée.
    Elle donnait à boire aux chiens, après s'être levée.
    Elle donnera à boire aux chien, après s'être levée.
  • merci.

    Dans le passé, on ne peut donc jamais utiliser un PC avec plus-que-parfait, n'est-ce pas?

    Pour une action unique :

    2x passé composé
    2x plusqueparfait

    Pour une habitude :

    2x imparfait
    imparfait + plus-que-parfait
  • JehanJehan Modérateur
    Ce que j'ai dit pour la concordance et les temps à utiliser n'est valable que dans le cadre de ta phrase, c'est-à-dire pour les subordonnées de temps.

    Mais dans le cas d'une subordonnée complétive COD, rien ne s'opposerait à la cohabitation du passé composé et du plus-que-parfait :
    Elle a appris qu'il était parti...
  • Merci.
    Effectivement.

    Bonjour,

    j'aurais aimé savoir si la même règle s'applique dans le cas d'une relation causale :
    Il s'est cassé la jambe parce qu'il n'avait pas pris sa canne.

    La relation causale exprimant logiquement l'antériorité, celle-ci ne pourrait-elle pas être exprimée par le plus-que-parfait?
  • Si, bien sûr.
  • Merci,

    donc le tandem obligatoire passé composé - passé composé ne s'impose que dans des subordonnées de temps? C'est bien ça?
  • Il n'y a pas de tandem obligatoire : Elle a donné à boire aux chiens après que son mari le lui avait ordonné. me semble correct.
  • Moi aussi, ça me semblait correct, mais alors pourquoi Jehan avait-il écrit supra :
    Non.
    Ici, il convient d'écrire au passé composé :
    Elle a donné à boire aux chiens, après qu'elle s'est levée.
    Le plus-que-parfait conviendrait si la principale était à l'imparfait, exprimant une habitude.
    Elle donnait à boire aux chiens, après qu'elle s'était levée.
  • C'est peut-être parce que dans le cas où les sujets sont les mêmes on utilise les infinitifs, alors cette phrase parait bizarre.
    Mais c'est bien la règle normale : si la proposition principale est à un temps du passé, le verbe de la proposition subordonnée exprimant un fait antérieur à celui de la principale se met au plus-que-parfait de l'indicatif ou du subjonctif, 'ou au passé antérieur si cela existe encore !)
  • moui...

    Je trouve confirmation en tout cas à ce que vous dites ici:

    http://www.bertrandboutin.ca/Folder_151_Grammaire/B_i_modes_et_temps.htm
    L’INDICATIF PLUS-QUE-PARFAIT
    L’indicatif plus-que-parfait peut dénoter

    · une action complètement terminée par rapport à un autre fait passé ou une autre action passée.
    J’avais fini de manger quand il est arrivé.
    Il était heureux; il avait réussi à réparer son auto.
    Il s’est couché tôt parce qu’il avait travaillé toute la journée.
    Elle n’a pas bu le verre de bière que je lui avais servi.

    Je suis donc confus que Jehan semble dire autre chose.

    On pourrait également retourner la question autrement :

    pourrait-on avoir 2 passé composés dans une subordonnée de temps, quand le sujet n'est pas le même :
    Il a fermé son parapluie quand/après que la pluie a cessé de tomber.

    Quelle serait alors la différence avec un pc et plus-que-parfait :
    Il a fermé son parapluie quand/après que la pluie avait cessé de tomber.

    Dans les deux cas, j'exprime bien une postériorité de la principale (même avec les 2 pc), pas une simultanéité.

    Merci pour votre aide
  • "Quand" exprime la simultanéité.
    Tes exemples ont les mêmes sujets...
  • j'ai édité.

    Est-ce que quand exprime toujours la simultanéité?

    P.ex.

    Il allait se promener quand ses enfants avaient fini la vaisselle.

    Merci
  • C'est le verbe finir qui introduit l'antériorité de l'action de la principale.
    Compare avec : Il allait se promener quand ses enfant dormaient.
  • ok, quid de ceci:

    il allait se promener quand sa femme avait rangé la vaisselle.
  • oui, mais il me semble que ma phrase marche quand même, et en raison des conjugaisons il me semble que quand dans ce cas ne peut exprimer la simultanéité?
  • JehanJehan Modérateur
    "Quand" en lui-même indique un point du temps, un moment.

    Ici, c'est le moment où il allait se promener.
    Et à ce moment, la femme avait fini de ranger la vaisselle.
  • ok, et quand c'est deux imperfectifs inaccomplis, comme p.ex. :

    Il se promenait quand sa femme faisait la vaisselle.
  • JehanJehan Modérateur
    Eh bien, c'est simultané, mais dans la durée... Je ne vois pas où est le problème.
  • Bonjour.

    Je ne suis pas sûr que ma question concerne la concordance de temps ou la valeur des temps.

    Voici trois phrase (je veux utiliser le plus-que-parfait dans la phrase principale) :

    1) C'est pourquoi j'avais cherché quelqu'un qui avait pu m'aider.
    2) C'est pourquoi j'avais cherché quelqu'un qui pouvait m'aider.
    3) C'est pourquoi j'avais cherché quelqu'un qui peut m'aider.
    4) C'est pourquoi j'avais cherché quelqu'un qui aurait pu m'aider.
    5) C'est pourquoi j'avais cherché quelqu'un qui pourrait m'aider.

    Je pense que toutes les cinq phrases sont possible selon le contexte ; mais ne n'en suis pas sûr.
    Enseingez-moi, s'il vous plait.

    Merci, d'avance.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.