Pour Baudelaire, le bonheur est un transport et l'idéal une quête

Bonsoir


Je dois écrire une dissertation sur Baudelaire et l'idéal, mais je ne suis pas sûr d'avoir compris. Voici l'énoncé : "Pour Baudelaire, le bonheur est un transport et l'idéal une quête".

A mon avis, il y a d'un côté l'idéal, qui est la quête de l'absolu et par conséquent quelque chose d'utopique. Et il y a le bonheur, qui est ce que l'on rencontre sur ce chemin menant à l'idéal.


Quels sont vos avis?

Réponses

  • Définir ce qu'est le bonheur dans l'intro.

    Pourquoi le bonheur est un transport?
    Pourquoi l'idéal est une quête?

    Rappelons que Baudelaire a notamment fait partie du mouvement symboliste pour lequel l'idéal se trouve dans un monde spirituel.
  • J'arrive sans problème à définir ces deux notions, cependant quand il s'agit d'établir une thèse et une antithèse, je bloque totalement. :(

    Je ne vois pas ce qui peut être contradictoire dans cette phrase. En somme, je n'arrive pas à y déceler une problématique.
  • L'idée n'est pas forcément de suivre un plan thèse/antithèse. Il faut déjà expliquer les deux notions je pense, et en détails
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.