Grammaire française Participe passé

Bonjour,

Je m'interroge sur les règles concernant la prononciation de la lettre "y". En effet, dans certains mots, elle fonctionne comme un "i" (le type, à Lyon, la syntaxe, le cycliste, Annecy, la synthèse, un synonyme, la physique, le xylophone, un lynx, la myrtille, à Chypre, le larynx, la psychologie, etc.), mais dans d'autres mots, elle fonctionne comme deux "i" (pays, payons...). Y-a-t-il une règle ou une liste d´exceptions ?

Merci.

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Le Y ne vaut deux i qu'entre deux voyelles d'un même mot, ainsi que dans pays et les mots de sa famille.

    Il y a cependant quelques exceptions.
    Par exemple :
    boy, boyard, cow-boy, coyote, goyave, goy, Goya,bayou, bayadère, Bayard, bayer (aux corneilles) Bayonne, Bayeux, cayeu, fayot, cipaye, cobaye, mayonnaise, papaye, gruyère, bruyère, etc.

    On remarque qu'un assez grand nombre de ces exceptions sont des mots d'origine étrangère, et même exotique.
  • Dans la plupart des cas, y se prononce comme i. Comme i, il se consonnifie devant une voyelle, se nasalise devant un m ou un n qui n'est pas suivi d'une voyelle.
    La grande différence, c'est quand y se trouve entre deux voyelles. Il compte alors comme deux i.
    Ex.
    Voyage = Voi-iage [vwaiaj]
    Nous payons = nous pai-ions [pèion]

    Edit, Zut Jehan m'a devancé.
  • Je sais que la question de christo était d'ordre pratique, mais tout de même, vous feriez hurler des linguistes !
    - D'abord, une lettre ne se "prononce" pas vu que c'est un signe graphique.
    - Dire que le y vaut deux i dans certaines positions est traditionnel, mais bien peu rigoureux, la preuve, c'est que ces deux i n'apparaissent plus dans la transcription phonétique...
    - "voyage" et "payons" se transcrivent donc phonétiquement sans i parce que y note une semi-voyelle et non une voyelle : [vwajaʒ] ; [pɛjɔ̃].
  • JehanJehan Modérateur
    Disons alors que ce signe graphique peut valoir deux i écrits... :)
    Pour apprendre à lire aux petits CP...

    1z3vsc6.jpg

    crayon = crai-ion
    voyage = voi-iage
    tuyau = tui-iau
    paysan = pai-isan
  • Hi ! hi ! (cas d'un double i phonétique) :)
  • Merci pour vos réponses. Cependant, je ne vois pas les deux voyelles censées entourer "y" dans "pays" ou paysans"... Que voulez-vous dire par là ?
  • JehanJehan Modérateur
    Je n'ai jamais dit que ce Y valant deux i était entre deux voyelles dans pays et les mots de sa famille. J'ai bien distingué les deux cas.

    ♦ Le Y vaut deux i entre deux voyelles.

    ♦ Le Y vaut également deux i dans pays et les mots de sa famille,
    même si dans ces mots il n'est pas entre deux voyelles.
  • D´accord, merci. Donc "pays" et paysans" sont en fait des exceptions.
  • JehanJehan Modérateur
    Comme je l'ai dit plus haut, tous les mots de la famille de pays : paysan, paysannerie, paysage, paysager, paysagiste, dépayser, etc.
  • Bonjour,

    Une autre question à propos du "y" : pour la ville de Veynes prononce-t-on un "i" à la place du "y" (Veine) ou l'équivalent du double "ll" comme dans "veille" (Veillne) ?

    Merci pour la réponse.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    J'ignore quelle est la prononciation locale du nom de cette commune des Hautes-Alpes.
    Son nom occitan étant Vèina, il se peut qu'on prononce Veil-ne.
  • A propos de goyave, on prononce ce mot [gwajav] en Guadeloupe.
  • Pourtant, un collègue qui réside à Goyave m'a indiqué la prononciation : [ɡɔav], sans yod ni digamma. Les Haïtiens écrivent Petit-Goave...
  • Bonjour, petit-goave et grand-goave en Haïti ne peut pas se prononcer avec 1 ou 2 i : il n'y a ni i, ni y. Rien à voir avec goyave. En Haïti, il y a également les gonaïves (se prononce normalement, comme "naïf").

    Pour la commune de GOYAVE en Guadeloupe, cela se prononce à la base comme avec deux i : "goi iave", mais il y a des personnes dans les départements français d'outre-mer, qui, par mimétisme avec la population française continentale (touristes ou résidents), ou pensant se tromper, prononcent le mot GOYAVE avec un seul i : "go iave".

    Mais ce fruit exotique ou les villes ayant pris son nom se prononce dans ces régions, de façon générale, normalement, et comme la règle française dont parlait Jehan le veut : le Y se trouve entre deux voyelles et se prononce, comme il a été appris à l'école, avec deux i : "goi iave". Nul ne sait, d'où vient cette habitude chez certains, de le prononcer "go-iave".
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Le Wiktionnaire donne les deux prononciations :
    /ɡɔ.jav/

    Note: avec ‹oya› prononcé comme dans agoyate, aloyage, boyard, giboya, oyat, soya.

    /ɡwa.jav/, prononciation régionale (Martinique, Guadeloupe[1]) ou archaïque

    Note: plus proche de la prononciation du terme espagnol, avec ‹oya› prononcé comme dans broyage, larmoyade, loyal, nettoyage, noyade, royal, savoyard, voyage.
    Nos ancêtres ont dû mal entendre le mot car ils l'ont d'abord orthographié gouyave, gouiave. Gouyave est d'ailleurs le nom donné par les Français à la ville appelée maintenant Charlotte Town dans l'île de Grenade.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.