Fiches méthode Bac de français 2020

Bonjour la communauté littéraire ! Je dois répondre à cette question, mais j'ai un peu du mal à la comprendre, concernant Le Parti Pris des Choses, de Francis Ponge.

La question: En répartissant les poèmes en fonction des catégories "animale, végétale, humain, minérale", quelles réflexions vous suggère la répartition des poèmes suivant ces catégories ?

Je pense avoir une réponse. Voici ce que je pense avoir trouvé: "Les poèmes de ce recueil sont répartis sans ordre précis, car il y exploite les éléments naturels. De plus, Chaque élément est décrit par une image de figurée, une métaphore venant d'un autre élément naturel.

Bon voilà, qu'en pensez-vous ? Merci

Réponses

  • Je ne connais pas ce texte, mais la question me suggère cette méthode :
    combien le recueil compte-t-il de poèmes ?
    combien de poèmes dans chaque catégorie ?
    comment se répartissent les catégories ?
    Là, il faut prendre sa règle, ou ouvrir un dossier de type excel, et symboliser chaque poème par une colonne, chaque catégorie distinguée par une couleur. On obtient alors une vision d'ensemble, où se placent les poèmes minéraux par rapport aux poèmes végétaux, par exemple.
    On peut alors tirer des conclusions.
  • L'ordre des poèmes n'a pas d'importance et d'ailleurs ce n'est même pas Francis Ponge qui en a décidé.

    Par contre, lorsque dans un commentaire de texte, on vous demande de situer le passage. Dans le cas du parti pris des choses il faut simplement rappeler qu'il y a plusieurs catégories de poèmes (animal, végétal, objet, lieux, ... ) et situer le poème par rapport à ces catégories. Exemple : Pour le "les mûres" on dit que ce poème appartient aux végétaux et il faut aussi donner la date du poème (je rappelle que le livre est paru en 1947 mais que les poèmes ont été écrits bien avant).
  • Pas désagréable de reprendre une vieille question du temps jadis ... :)
    Le Parti pris des choses :

    Pluie
    La fin de l'automne
    Pauvres pêcheurs
    Rhum des fougères
    Les mûres
    Le cageot
    La bougie
    La cigarette
    L'orange
    L'huître
    les plaisirs de la porte
    Les arbres se défont à l'intérieur d'une sphère de brouillard
    Le pain
    Le feu
    Le cycles des saisons
    Le mollusque
    Escargots
    Le papillon
    La mousse
    Bords de mer
    de l'eau
    Le morceau de viande
    Le gymnaste
    La jeune mère
    R.C. Seine n°
    Le restaurant Lemeunier rue de la Chaussée d'Antin
    Notes pour un coquillage
    Les trois boutiques
    Faune et flore
    La crevette
    Végétation
    Le galet

    Si on classe les poèmes du recueil en quatre catégories, on met en évidence les objets, les animaux, les hommes dans un univers minéral mais d'autres classifications seraient possibles : les éléments : l'eau, le feu mais il manquerait l'air et la terre, les animaux et les hommes.
    On pourrait aussi classer les éléments naturels et les objets fabriqués par l'homme mais il manquerait les animaux.

    La première classification englobe mieux les poèmes du recueil et le projet de Ponge de faire une espèce de livre, avec la création de la Bible comme matrice. Les éléments, un univers minéral, végétal comme cadre de la vie animale et de l'activité des hommes. Un grand tout.
    De toute façon, le projet de Ponge est clairement énoncé dans le titre. Les choses vont être révélées, vues et décrites par un langage qui leur ressemble. Fond et forme indissociées. Ponge écrit et que la chose existe ...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.