Grammaire française Participe passé

24567129

Réponses

  • Merci Jehan. Tous les verbes d'état n'ont jamais de COD?

    Je continue mon analyse, en prenant en compte tes corrections, enfin j'espère.

    10. Je pensais (cet enfant) (moins timide).
    « cet enfant » : (syntagme nominal) COD du verbe « pensais »
    « moins timide » : (adjectif qualificatif au comparatif d’infériorité) attribut du COD « cet enfant »

    11. (La maison de mon voisin et de ma voisine) se trouve (à la sortie du village).
    « la maison de mon voisin et de ma voisine » : (syntagme nominal) sujet du verbe « se trouve ».
    « à la sortie du village » : (syntagme nominal) CC de lieu du verbe « se trouve ».

    12. Ce gâteau avait été confectionné (par ce nouveau pâtissier).
    « par ce nouveau pâtissier » : (syntagme nominal) complément d’agent du verbe « avait été confectionné ».

    13. On attribuera une récompense (à chaque participant).
    « à chaque participant » : (syntagme prépositionnel à noyau participe présent) attribut du COD « une récompense »


    14. Il est arrivé (une catastrophe).
    « une catastrophe » : (syntagme nominal) COD du verbe « est arrivé »

    15. (Tricher) n’est pas (jouer).
    « tricher » : (verbe à l’infinitif) sujet du verbe « n’est pas »
    « jouer » : (verbe à l’infinitif) : COD du verbe « n’est pas »
  • JehanJehan Modérateur
    Tous les verbes d'état n'ont jamais de COD ?
    Bien sûr que non : par définition, ils introduisent un attribut du sujet...


    10. Je pensais (cet enfant) (moins timide).
    « cet enfant » : (syntagme nominal) COD du verbe « pensais »
    « moins timide » : (adjectif qualificatif au comparatif d’infériorité) attribut du COD « cet enfant »
    11. (La maison de mon voisin et de ma voisine) se trouve (à la sortie du village).
    « la maison de mon voisin et de ma voisine » : (syntagme nominal) sujet du verbe « se trouve ».
    « à la sortie du village » : (syntagme nominal) CC de lieu du verbe « se trouve ».
    12. Ce gâteau avait été confectionné (par ce nouveau pâtissier).
    « par ce nouveau pâtissier » : (syntagme prépositionnel à noyau nominal) complément d’agent du verbe « avait été confectionné ».

    13. On attribuera une récompense (à chaque participant).
    « à chaque participant » : (syntagme prépositionnel à noyau participe présent) attribut du COD « une récompense » nominal, COS du verbe "attribuera".
    "participant" est ici un nom de personne, précédé d'un déterminant : chaque participant, un participant...
    Quand le verbe a comme ici un COD ("une récompense") et un COI, le COI prend le nom de COS (complément d'objet second).

    14. Il est arrivé (une catastrophe).
    « une catastrophe » : (syntagme nominal) COD sujet réel du verbe « est arrivé »
    Forme impersonnelle. La phrase signifie "Une catastrophe est arrivée".

    15. (Tricher) n’est pas (jouer).
    « tricher » : (verbe à l’infinitif) sujet du verbe « est »
    C'est le verbe "être", verbe d'état, à la forme négative. "n'...pas" est une locution adverbiale de négation.
    « jouer » : (verbe à l’infinitif) : COD du verbe « n’est pas » attribut du sujet "tricher".
    Les verbes d'état n'ont jamais de COD.
  • J'efface...
  • on peut l'enlever, c'est donc un épithète, non? Ok, je viens de voir ton message Anne345, on confirme donc épithète :)

    Tous les verbes d'état n'ont jamais de COD ?
    Bien sûr que non : par définition, ils introduisent un attribut du sujet... mais tu affirmes plus loin en gras que "Les verbes d'état n'ont jamais de COD"


    je ne comprends pas la nuance...mais je vous remercie tous les deux pour vos éclaircissements! :)
    Je me réponds: un verbe d'état n'a jamais de COD mais peut avoir un Complément attribut du sujet...c'est ça? :cool:
    Voilà la fin de mon travail:

    16. Il vit (heureux) dans sa nouvelle maison.
    « heureux » : (syntagme adjectival), épithète du sujet « il »

    17. Il aime, (le dimanche matin), (se lever tard).
    « le dimanche matin » : (syntagme nominal) complément circonstanciel de temps apposé au verbe « aime »
    « se lever tard » : (syntagme adverbial à noyau verbal) COD du verbe « aime »

    18. Claire est aimée (de ses grands-parents).
    « de ses grands-parents » (syntagme prépositionnel à noyau nominal) COI du verbe « est aimée »

    19. (Heureux), le sportif n’arrêtait pas de crier de joie.
    « heureux » : (syntagme adjectival), apposé au nom « le sportif ».

    20. Il ne parle que (des vacances qu’il vient de passer à Paris).
    « des vacances qu’il vient de passer à Paris » : (proposition subordonnée complétive), COD du verbe « parle »

    21. Je suis allé passer (quelques jours en Provence). J’en suis revenu (il y a cinq jours).
    « quelques jours en Provence » : (syntagme nominal). COD du verbe « suis allé passer »
    « il y a cinq jours » : (je ne sais pas dire quel est nature de ce groupe), complément circonstanciel de temps du verbe « suis revenu ».
    22. Il habita (Avignon) avant de vivre (à Lyon).
    « Avignon » (syntagme nominal) COD du verbe « habita »
    « à Lyon » (syntagme prépositionnel à noyau nominal) attribut du COS du verbe « habita ». (puisque « à Lyon » est un COI)

    23. Ce drôle d’oiseau avance (en sautillant).
    « en sautillant » (proposition gérondive) complément circonstanciel de manière du verbe « avance ».
    24. Cette nouvelle a rendu les supporters (furieux).
    « furieux » : (syntagme adjectival). Attribut du nom « supporters »
    25. Il pleut (des cordes).
    « des cordes » : (syntagme nominal) sujet réel du verbe « pleut ». Forme impersonnel « il pleut ». Il est un sujet apparent qui régit l’accord du verbe « pleut ».

    26. Cet homme est (pilote).
    « pilote » : (syntagme nominal) attribut du sujet « cet homme ».

    27. Le tigre, (terreur de la forêt), court très vite.
    « terreur de la forêt » : (syntagme nominal), apposé au nom « tigre »
    28. Il est avide (de louanges).
    « de louanges » : (syntagme prépositionnel à noyau nominal) complément de l’adjectif « avide »

    29. Jean Giono a vécu au XXe siècle : il a écrit de (beaux) romans qui sont (célèbres).
    « beaux » : (syntagme adjectival) attribut du nom « romans »
    « célèbres » (syntagme adjectival) attribut du sujet « romans »

    30. Nous apprécions sa joie (de vivre).
    « de vivre » : (syntagme prépositionnel à noyau nominal), complément du nom « joie ».
  • JehanJehan Modérateur
    Tous les verbes d'état n'ont jamais de COD ?
    Bien sûr que non : par définition, ils introduisent un attribut du sujet... mais tu affirmes plus loin en gras que "Les verbes d'état n'ont jamais de COD"
    je ne comprends pas la nuance...
    En fait, je t'ai dit la même chose deux fois, tu as mal compris ma première phrase.
    Bien sûr que non, aucun verbe d'état n'a jamais de COD, vu qu'ils introduisent tous un attribut du sujet .
    Un attribut du sujet, ce n'est pas un COD , c'est une qualité ou un état qu'on attribue au sujet du verbe.
    Bon, pour l'instant, je dois dîner, désolé...
  • Je te remercie pour ces précisions, j'avais mal compris, comme souvent au début, mais je commence à y voir plus clair: enfin je crois! :D
    Bon appétit, peut-être à plus tard.
    Merci pour tout, Jehan. :)
  • Pourquoi parler de syntagme quand il n'y a qu'un seul mot ?
    illiade a écrit:
    16. Il vit (heureux) dans sa nouvelle maison.
    « heureux » : (syntagme adjectival), épithète du sujet « il » attribut

    17. Il aime, (le dimanche matin), (se lever tard).
    « le dimanche matin » : (syntagme nominal) complément circonstanciel de temps apposé au verbe « aime »
    « se lever tard » : (syntagme adverbial à noyau verbal) COD du verbe « aime »

    18. Claire est aimée (de ses grands-parents).
    « de ses grands-parents » (syntagme prépositionnel à noyau nominal) COI du verbe « est aimée » complément d’agent, comme dans aimée par ses grands-parents

    19. (Heureux), le sportif n’arrêtait pas de crier de joie.
    « heureux » : (syntagme adjectival), apposé au nom « le sportif ». pour un adjectif, on parle plutôt d’épithète détachée, l’apposition étant réservée au non, mais cela peut dépendre des grammaires.

    20. Il ne parle que (des vacances qu’il vient de passer à Paris).
    « des vacances qu’il vient de passer à Paris » : (proposition subordonnée complétive), COD du verbe « parle »

    21. Je suis allé passer (quelques jours en Provence). J’en suis revenu (il y a cinq jours).
    « quelques jours en Provence » : (syntagme nominal). COD du verbe « suis allé passer »
    « il y a cinq jours » : (je ne sais pas dire quel est nature de ce groupe), complément circonstanciel de temps du verbe « suis revenu ».

    22. Il habita (Avignon) avant de vivre (à Lyon).
    « Avignon » (syntagme nominal) COD du verbe « habita »
    « à Lyon » (syntagme prépositionnel à noyau nominal) attribut du COS du verbe « habita ». (puisque « à Lyon » est un COI) Pouir les deux verbes, on parle de complément essentiel de lieu. Ils ne sont pas supprimables donc ce ne sont pas des CC, mais on ne peut guère les qualifier de complément d’objet

    23. Ce drôle d’oiseau avance (en sautillant).
    « en sautillant » (proposition gérondive) complément circonstanciel de manière du verbe « avance ». gérondif, ce n’est pas une proposition

    24. Cette nouvelle a rendu les supporters (furieux).
    « furieux » : (syntagme adjectival). Attribut du nom « supporters » attribut du COD supporters

    25. Il pleut (des cordes).
    « des cordes » : (syntagme nominal) sujet réel du verbe « pleut ». Forme impersonnelle « il pleut ». Il est un sujet apparent qui régit l’accord du verbe « pleut ».

    26. Cet homme est (pilote).
    « pilote » : (syntagme nominal) attribut du sujet « cet homme ».

    27. Le tigre, (terreur de la forêt), court très vite.
    « terreur de la forêt » : (syntagme nominal), apposé au nom « tigre »

    28. Il est avide (de louanges).
    « de louanges » : (syntagme prépositionnel à noyau nominal) complément de l’adjectif « avide »

    29. Jean Giono a vécu au XXe siècle : il a écrit de (beaux) romans qui sont (célèbres).
    « beaux » : (syntagme adjectival) attribut du nom « romans » épithète
    « célèbres » (syntagme adjectival) attribut du sujet « romans » attribut du sujet qui

    30. Nous apprécions sa joie (de vivre).
    « de vivre » : (syntagme prépositionnel à noyau nominal), à noyau verbal complément du nom « joie »
  • JehanJehan Modérateur
    16. Il vit (heureux) dans sa nouvelle maison.
    « heureux » : (adjectif qualificatif), épithète attribut du sujet « il »
    17. Il aime, (le dimanche matin), (se lever tard).
    « le dimanche matin » : (syntagme nominal) complément circonstanciel de temps apposé au verbe « aime » Il est déplaçable, il complète toute la phrase.
    « se lever tard » : (syntagme adverbial infinitif [infinitif modifié par adverbe]) COD du verbe « aime »
    18. Claire est aimée (de ses grands-parents).
    « de ses grands-parents » (syntagme prépositionnel à noyau nominal) COI complément d'agent du verbe au passif « est aimée »
    19. (Heureux), le sportif n’arrêtait pas de crier de joie.
    « heureux » : (adjectif qualificatif), apposé au nom « le sportif ».
    20. Il ne parle que (des vacances qu’il vient de passer à Paris).
    « des vacances qu’il vient de passer à Paris » : (proposition subordonnée complétive groupe prépositionnel à noyau nominal : préposition + nom + proposition relative complétant le nom), COD COI du verbe « parle »
    21. Je suis allé passer (quelques jours en Provence). J’en suis revenu (il y a cinq jours).
    « quelques jours en Provence » : (syntagme nominal). COD de l'infinitif « suis allé passer »
    "en Provence" : groupe prépositionnel à noyau nominal , complément essentiel de lieu de l'infinitif "passer".
    « il y a cinq jours » : syntagme à noyau nominal, introduit par le présentatif "il y a", complément circonstanciel de temps du verbe « suis revenu ».
    22. Il habita (Avignon) avant de vivre (à Lyon).
    « Avignon » (syntagme nominal) COD du verbe « habita »
    « à Lyon » (syntagme prépositionnel à noyau nominal) attribut du COS du verbe « habita ». (puisque « à Lyon » est un COI) complément essentiel de lieu de l'infinitif "vivre".
    23. Ce drôle d’oiseau avance (en sautillant).
    « en sautillant » (proposition gérondive verbe "sautiller" au mode gérondif) complément circonstanciel de manière du verbe « avance ».
    24. Cette nouvelle a rendu les supporters (furieux).
    « furieux » : (syntagme adjectival). Attribut du nom COD « supporters »
    25. Il pleut (des cordes).
    « des cordes » : (syntagme nominal) sujet réel du verbe « pleut ». Forme impersonnelle « il pleut ». "Il" est un sujet apparent qui régit l’accord du verbe « pleut ».
    26. Cet homme est (pilote).
    « pilote » : (syntagme nominal) attribut du sujet « cet homme ».
    27. Le tigre, (terreur de la forêt), court très vite.
    « terreur de la forêt » : (syntagme nominal), apposé au nom « tigre »
    28. Il est avide (de louanges).
    « de louanges » : (syntagme prépositionnel à noyau nominal) complément de l’adjectif « avide »
    29. Jean Giono a vécu au XXe siècle : il a écrit de (beaux) romans qui sont (célèbres).
    « beaux » : (adjectif qualificatif) attribut épithète du nom « romans »
    « célèbres » (adjectif qualificatif) attribut du pronom relatif sujet « qui », représentant "romans".
    30. Nous apprécions sa joie (de vivre).
    « de vivre » : (syntagme prépositionnel à noyau nominalinfinitif), complément du nom « joie ».
  • Merci Anne345.

    Dans l'ordre voici mes réponses et questions:

    Tu demandes pourquoi j'utilise le lexique "syntagme adjectival" lorsqu'il n'y a qu'un seul mot? Je me pose la même question, j'ai tranché grâce à ce site: http://french.chass.utoronto.ca/fre378/2_4.html Il semblerait qu'un syntagme ne soit pas forcément un seul mot. C'est encore une nuance entre linguistes et grammairiens...enfin de ce que je comprends. Je veux bien lire des explications voire des certitudes à ce sujet ;)

    Pour la phrase 16, je maintiens la fonction "épithète" puisqu'on peut le supprimer, non?
    18: je suis d'accord, tu as raison.
    19: on dit une épithète? je ne savais pas!
    22: je n'ai pas à analyser les verbes "avant de vivre"...ou je n'ai pas compris ta suggestion.
    24: un adjectif ne peut pas être attribut d'un COD, non?
    29: ok
    30: d'accord également.

    Merci Jehan pour ces précisions. (j'ai encore du pain sur la planche!) :)

    J'ai deux doutes:
    1. syntagme = groupe de mot, forcément?
    2. un adjectif qualificatif peut-il être attribut d'un COD?
  • JehanJehan Modérateur
    J'ai proposé aussi ma correction, presque en même temps.
    Quelques rajouts et précisions par rapport à celle d'Anne345.
    .
  • Merci à vous deux, j'ai aussi répondu en même temps :)

    Quelques questions supplémentaires:

    syntagme = groupe de mot forcément?

    je ne comprends pas la phrase 16...pourquoi attribut et pas épithète, on peut le supprimer donc c'est un épithète, non? [Je me réponds, ici l'adjectif qualificatif "heureux" est attribut du sujet "il" parce qu'il est séparé du nom auquel il se rapporte par un verbe d'état]

    pour la 21, dans l'exercice, il fallait analyser le groupe "quelques jours en Provence" ensemble...impossible?
  • JehanJehan Modérateur
    syntagme = groupe de mot forcément ?
    En général, oui. Mais on peut utiliser le terme même à propos d'un seul mot, c'est vrai.
    Voir Wikipedia :
    "Les éléments constitutifs du syntagme sont : d'une part le noyau, d'autre part un ou plusieurs satellites.
    Un syntagme réduit à son seul noyau, c'est-à-dire sans aucun satellite, n'est plus vraiment un syntagme mais une catégorie isolée. Il est cependant possible (et parfois, pratique) de considérer qu'une unité isolée (nom, pronom, verbe, adverbe, adjectif qualificatif) est un syntagme à élément unique. En d'autres termes, « tout syntagme peut contenir de zéro à plusieurs satellites".
    un adjectif qualificatif peut-il être attribut d'un COD ?
    Bien sûr que oui...
    Et tu devrais le savoir, puisque ça a été ta réponse (juste) à la phrase 6, par exemple...
    -je ne comprends pas la phrase 16...pourquoi attribut et pas épithète,
    Parce que l'adjectif "heureux" ne qualifie le pronom sujet "il" que par l'intermédiaire du verbe placé entre lui et ce sujet, comme les autres attributs du sujet.
    Une épithète qualifie directement, jamais par l'intermédiaire d'un verbe.
  • Oui, tu as vu je m'étais répondu pour la différence entre épithète et attribut! :) Merci de ta réponse.

    et pour la phrase 21...analyser ensemble " quelques jours en Provence" c'est impossible? C'était demandé comme cela dans la phrase de l'exercice.
  • JehanJehan Modérateur
    En tout cas, à part l'imprécis "complément de l'infinitif passer", il n'y a pas une seule fonction en jeu : on a un COD et un complément de lieu.
  • La nature du groupe: "quelques jours en Provence"...syntagme nominal et la fonction: complément de l'infinitif "passer".

    Ok. Merci pour ton aide précieuse.
  • Un COD qui répondrait à la question "combien de temps" ?
    Ne peut-on analyser tout le groupe comme un complément essentiel spatio-temporel ?
  • JehanJehan Modérateur
    Dans ce cas, la question serait donc purement temporelle, mais la réponse spatio-temporelle...
    Bon, pourquoi pas ?
  • Je vais proposer la deuxième solution dans mon exercice, histoire de respecter la consigne.
    Merci à vous.
  • Bonjour à tous,


    Je dois faire une analyse complète de phrase, je suis un peu perdue entre les différents groupes... voilà la phrases :

    "Elle fut étonnée de se retrouver ainsi à la porte de sa maison avec ce jeune homme presque en chemise"

    Si je ne me trompe pas, l'attribut du sujet est composé d'un groupe adjectival ( adjectif "étonnée" + expansion ), cette expansion étant un groupe prépositionnel ( "de" + expansion ), et l'expansion de ce Gprép est un groupe infinitif...

    ça me parait un peu fouillis tout ça, est-ce que je ne me mélangerais pas dans les différents groupes par hasard ?

    Ensuite, si jusque là j'ai a peu prés bon, je suis bloquée avec le groupe infinitif... Si c'était un verbe conjugué, la suite serait un cod, mais là, le verbe est a l'infinitif, alors euh... qu'est ce que c'est ? :o

    Merci d'avance pour avoir lu jusque là, et si vous avez une idée pour me sortir de la... ( sinon, je prend aussi les cordes, pour me pendre avant mon cours de grammaire.... )
  • JehanJehan Modérateur
    Même si le verbe était conjugué, la suite ne serait pas un COD...
    Le verbe "se retrouver" n'a pas de COD.

    se retrouver comment ? "ainsi", adverbe de manière.
    se retrouver où ? "à la porte de sa maison" complément de lieu.
    se retrouver avec qui ? "avec ce jeune homme presque en chemise", COI.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.