Grammaire française Participe passé

1125126127129131

Réponses

  • sechardsechard Membre
    17 sept. modifié

    Bonjour,

    Dans la phrase suivante, quelle est la fonction du groupe introduit par pendant ?

    "Pendant les trois derniers jours, il s'est reposé."

    Merci

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour,

    C'est un complément circonstanciel de temps (nuance de durée).

  • JehanJehan Modérateur
    17 sept. modifié

    Elle avait les yeux gris, d'un gris azuré qui en rendait étrange l'expression.

    La fonction du pronom en est "complément du nom expression".

  • Bonjour! Quelle est la fonction de la préposition "à"(à étudier) dans la phrase suivante, s'il vous plaît?

    D'ailleurs, ces édifices de la transition du roman au gothique ne sont pas moins précieux à étudier que les types purs.

    Merci en avance!

  • LaoshiLaoshi Membre

    La préposition est un mot invariable sans fonction grammaticale dans la phrase, mais qui permet de réunir deux mots.

    La préposition introduit des mots ou des groupes de mots compléments du verbe, du nom, de l'adjectif ou de l'adverbe.

    Dans ton exemple, elle introduit un verbe (étudier) complément de l'adjectif précieux.

  • yvetteruanyvetteruan Membre
    24 sept. modifié

    Merci à Laoshi pour votre explication précise !


    Et bonjour à tous, pourquoi on emploie "prépare à" ici, mais pas "prépare" sans "à"?

    Il a fait des études de géographie et il a obtenu le diplôme d'une école de journalisme qui prépare à de nombreuses spécialités. 

    Merci en avance!

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour,

    Le propre de ces verbes qui permettent une construction directe ou indirecte est à recchercher dans le sens.

    Préparer comme penser marque une plus grande intensité dans la construction directe qu'indirecte.

    Préparer une spécialité est plus "adapté", "spécifique" que préparer à cette spécialité. Penser une question est plus "marqué" que penser à cette même question, l'effort fourni est plus intense.

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    Il a fait des études de géographie et il a obtenu le diplôme d'une école de journalisme qui prépare à de nombreuses spécialités.

    Il s'agit ici de la construction préparer quelqu'un à quelque chose. Quelqu'un peut être sous-entendu, comme ici : l'école prépare (ses étudiants) à de nombreuses spécialités.

    Ça n'aurait pas de sens de dire que l'école prépare de nombreuses spécialités.

  • Merci à Jean-luc pour l'explication et l'exemple.

  • JehanJehan Modérateur

    Et merci aussi à Lamaneur !

  • J MerJ Mer Membre

    Bonjour,

    Qu'est-ce qui est le sujet dans la phrase suivante ?

    Nous faisons face à des mails frauduleux qui nous ont été signalés au sein de...

    Moi je pense que 'mails frauduleux' est le COD: qu'est-ce qui nous a été envoyé ? Des mails frauduleux

    Puis je pense que nous est le COI: les mails frauduleux ont été envoyés à qui ? A nous

    Mais du coup je ne trouve pas le sujet ? Est-ce qu'il y en a deux ou un seul ? En début de phrase 'nous' ? Parce que je voulais savoir si 'signalés' prend un s à cause du sujet ou à cause du COD ?

    Comment aurais-je pu trouver le sujet ?

    Je vous remercie par avance.

    Cordialement,

    Jennifer

  • JehanJehan Modérateur
    24 sept. modifié

    Bonjour.

    Cette phrase comporte deux propositions.


    1) Une proposition principale : Nous faisons face à des mails frauduleux

    Dans cette proposition, le sujet est "Nous", et "à des mails frauduleux" est COI de la locution verbale "faisons face".


    2) Une proposition subordonnée relative : qui nous ont été signalés

    Le pronom nous, ici, est bien COI (= à nous).

    Quant au sujet, c'est le pronom relatif "qui" , représentant l'antécédent "mails".

    Verbe à la forme passive, auxiliaire être, donc accord au masculin pluriel avec le sujet.

    Et la question Qu'est-ce qui ? permet justement de trouver le sujet, pas le COD.

    La relative équivaut à "Des mails nous ont été signalés"

  • J MerJ Mer Membre

    Merci beaucoup pour votre explication superbe !

    Du coup il n'y a pas de COD dans toute la phrase ?

    Donc pas comparable avec la phrase "Les lettres qui nous ont été envoyées (sont ici)." ? Où lettres est COD je crois.. Et du coup dans cette phrase avec les lettres il n'y a pas de sujet ?

  • JehanJehan Modérateur

    Les lettres qui nous ont été envoyées sont ici.

    Proposition principale : Les lettres... sont ici. "Les lettres" est le sujet du verbe "sont".

    Proposition relative : qui nous ont été envoyées. Le pronom relatif "qui" ( représentant l'antécédent féminin pluriel "lettres") est sujet du verbe à la forme passive ont été envoyées. C'est exactement le même cas que dans ta phrase avec les mails. Des mails qui sont signalés, des lettres qui sont envoyées. Il n'y a de COD dans aucune des deux phrases.

  • J MerJ Mer Membre
    24 sept. modifié

    Merci encore !

    C'est parce que je pensais à l'accord du participe passé avec le COD placé devant le verbe avoir, p.ex. la phrase :" Les lettres qu'ils nous ont envoyées." Mais je comprends qu'ici 'lettres' est bien le COD, vu que 'ils' est le sujet, c'est ça ?

    Et du coup pour la phrase: "Les lettres qui ont changé la relation", il n'y a pas d'accord, vu que "les lettres" est le sujet et "la relation" le COD, c"est ça ?

  • JehanJehan Modérateur
    24 sept. modifié

    Les lettres qui ont changé la relation n'est pas une phrase complète, c'est juste un groupe nominal (déterminant + nom + relative complétant ce nom).

    Le sujet de "ont changé" n'est pas "les lettres", mais le pronom relatif qui ( représentant l'antécédent "les lettres"). Le COD est bien "la relation".

  • Bonsoir, bonne nuit, bonjour,

    Je sais que je suis nul en grammaire et que je serais paumé si on me demandait d'analyser les phrases que je dis, même celles qui sont simples et justes. Néanmoins je me permets de vous poser une question qui me turlupine depuis longtemps...

    Voici un court paragraphe composé de deux phrases :

    "Jehan invite tous les membres du forum à banqueter chez lui. Et ce, en sachant qu'il n'a rien à manger."

    Comment analyse-t-on la deuxième phrase ? C'est surtout le "ce" qui m'intéresse.

  • JehanJehan Modérateur
    28 sept. modifié

    Bonjour.

    Jehan invite tous les membres du forum à banqueter chez lui en sachant qu'il n'a rien à manger.

    Jehan invite tous les membres du forum à banqueter chez lui, et ce, en sachant qu'il n'a rien à manger.

    On peut synthétiquement considérer et ce comme une locution conjonctive de coordination, un renforcement du simple et, soulignant le complément circonstanciel qui la suit.

    Plus analytiquement, le pronom démonstratif ce ou cela (qui désigne ce qui précède le et) peut aussi être considéré comme le COD ou le sujet d'un verbe sous-entendu dans une proposition coordonnée elliptique :

    Jehan invite tous les membres du forum à banqueter chez lui, et (fait) ce(la) en sachant qu'il n'a rien à manger.

    Les loyers seront augmentés, et ce (sera fait) dès le mois prochain.

  • Bonsoir et merci.

    J'avais mis un point entre mes deux phrases, toi tu mets une virgule. Les raisonnements que tu fais sont valables même si les propositions se trouvent dans des phrases différentes ? Je suppose que oui mais comme c'est un cas rare, je voulais m'en assurer..

    Question subsidiaire : le ",et ce," entre deux virgules est un renforcement du "e", comme tu le dis. Le fait de mettre la dernière proposition dans une phrase différente, qui commence par ".Et ce," entre un point et une virgule, est-il un renforcement plus appuyé ? C'est l'effet que je cherchais.

  • JehanJehan Modérateur

    Que la seconde coordonnée soit séparée de la première par une virgule ou par un point, peu importe. Mon raisonnement reste valable. Il est fréquent de formuler une coordonnée introduite par et dans une phrase distincte. Après un point, effectivement, il y a renforcement plus appuyé.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.