Grammaire française Participe passé

Salut Jehan

j'aimerais savoir la différence entre dont auquel ; je sais que le pronom dont est un complément de nom alors que auquel qui joue le méme role .

Les nombres projets auxquels / Dont je participe serviront à développer une zone artisanale


est-il possible ?

D'autre part ; le pronom auquel qui équivaut le pronom qui ?
«1

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    La différence, c'est que dont remplace un complément introduit par de...
    Tandis qu'auxquels remplace un complément intrpduit par à.

    Comme on participe à des projets, le pronom dont ne convient pas ici.
    Tu dois utiliser auxquels :

    Les nombreux projets auxquels je participe.

    C'est la proposition relative entière ( "auxquels je participe") qui est complément du nom antécédent "projets"
    Le pronom relatif auxquels n'est pas complément de nom, mais COI du verbe de la subordonnée, c'est-à-dire du verbe "participe".
    auxquels je participe = je participe à ces projets.

    Le pronom relatif qui ne pourrait pas s'employer ici avec la même fonction de COI : dans cette fonction (à qui )il ne remplace que des personnes, pas des choses comme "projets".

    Mais avec un COI introduit par de, c'est dont ou desquels qui aurait convenu.
    Je parle de mes projets
    Les projets dont je parle...
    Les projets desquels je parle...
  • exemple : lisez attentivement ce texte et définissez le genre auquel il appartient

    lisez attentivement ce texte et définissez le genre qu'il est appartient .
  • JehanJehan Modérateur
    Oui pour ton premier exemple.
    Lisez attentivement ce texte et définissez le genre auquel il appartient.
    auquel il appartient = Il appartient à un genre
    lisez attentivement ce texte et définissez le genre qu'il est appartient .
    Mais ce second exemple ne veut absolument rien dire : pourquoi un pronom personnel sujet "il" et pourquoi un autre verbe "est" avant le verbe "appartient" ?
  • Bonjour,
    Je ne comprends pas la différence entre dont et auquel.
    Par exemple dans la phrase: Je voudrais te faire voir un petit projet dont / auquel nous avons pensé.
    Est-ce que les 2 cas son justes?
  • Bonjour,
    Non, les deux tournures ne sont pas correctes.
    On écrit :
    Je voudrais te parler d'un petit projet auquel nous avons pensé.
    En gros auquel = à quoi ; et dont = de quoi.
    On pourra dire : Le projet dont nous avons parlé me tente.
  • Ah ok!
    Merci beaucoup. :)
  • Bonjour,

    Je cherche à savoir si la phrase "la yourte dont j'ai participé à la fabrication du parquet " est fausse, comme on le pense intuitivement et pourquoi ? puisqu'on peut bien remplacer par DE "j'ai participé à la fabrication du parquet DE le Yourt"
  • La phrase est correcte, mais très lourde. Il vaudrait mieux dire autrement .
  • Sans doute, mais comment écrire plus léger ? Dans laquelle ou pour laquelle ne me semblent pas moins lourd, quant à à laquelle ou de laquelle, je sens que l'un d'eux n'est pas approprié mais ne sais dire pourquoi.
    Cela écrit, rappelons tout de même que le parquet se fabrique en usine ou à l'atelier, s’achète dans le commerce et se pose dans la yourte. (et non dans le yogourt qui lui est grec. ;) )
    Quant au verbe participer, il est ici ambigu, selon moi. Il peut signifier : le parquet fut ma seule contribution ou encore, j'ai posé le parquet mais pas tout seul.
    Alors disons tout simplement, peut-être :
    La yourte dans laquelle j'ai posé le parquet
    La yourte pour laquelle j'ai fabriqué le parquet
    La yourte dont j'ai fabriqué et posé le parquet
  • Pourquoi ne pas dire : J'ai participé à la fabrication du plancher de cette yourte. ?
  • JehanJehan Modérateur
    Certes, mais l'original proposé n'était pas une phrase complète (sujet-verbe-complément) comme la tienne.
    Simplement le nom yourte complété par une relative :
    la yourte dont j'ai participé à la fabrication du parquet
  • Je sais bien, Jehan, mais quand cela devient trop laid, on peut s'arranger autrement. Au besoin, faire deux phrases plutôt qu'une trop lourde.
  • JehanJehan Modérateur
    C'est vrai, je suis bien d'accord !
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Il est probable que, à la place d'une phrase lourde comme :
    Vous avez devant vous la yourte dont j'ai participé à la fabrication du parquet.
    on préférera à l'oral la dislocation, par exemple :
    La yourte que vous avez devant vous, j'ai participé à la fabrication de son parquet.
    ou une juxtaposition comme :
    Vous avez devant vous une yourte, j'ai participé à la fabrication de son parquet.

    Sinon, bien sûr on peut aussi utiliser de laquelle au lieu de dont
    Vous avez devant vous la yourte à la fabrication du parquet de laquelle j'ai participé.
  • Bonsoir,

    Dans un documentaire sur le Titanic, j'ai entendu :
    "Pour constater les dégâts, les mécaniciens durent ouvrir manuellement les portes étanches pour accéder aux compartiments dont ils n’avaient plus l’accès.".
    Est-ce du bon français ?

    J'aurais préféré :
    "Pour constater les dégâts, les mécaniciens durent ouvrir manuellement les portes étanches pour accéder aux compartiments auxquels ils n’avaient plus accès.".
    Bien que "aux compartiments auxquels" ne soit guère heureux.

    Qu'en pensez-vous ?

    H

    Ouf, j'ai eu le temps de réparer l'orthographe de mon message.
  • LaoshiLaoshi Membre
    L'accès à... ou l'accès de.
    Dans l'exemple que tu cites, on a choisi l'accès de...
  • La formulation « normale » est avoir accès à quelque chose. Peut-être avoir l’accès de quelque chose se dit-il ; mais, Hippocampe, je partage ton sentiment et je trouve ça étrange.
  • Ai-je tort si je dis que
    L'accès de ma maison est difficile exprime la difficulté à y pénétrer (porte blindée), alors que
    L'accès à ma maison est difficile évoque plutôt la difficulté de la trouver.
  • LaoshiLaoshi Membre
    À mon humble avis, l'accès de...n'est pas une incorrection, mais il faudrait chercher...
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Hippocampe a écrit:
    "Pour constater les dégâts, les mécaniciens durent ouvrir manuellement les portes étanches pour accéder aux compartiments dont ils n’avaient plus l’accès.".
    Est-ce du bon français ?
    J'aurais préféré :
    "Pour constater les dégâts, les mécaniciens durent ouvrir manuellement les portes étanches pour accéder aux compartiments auxquels ils n’avaient plus accès."

    De toute façon, les deux versions sont mauvaises. Il me paraît difficile et contradictoire d'accéder à quelque chose à quoi on n'a pas (ou plus) accès.
    Il suffit donc de se passer de l'inutile précision finale :
    Pour constater les dégâts, les mécaniciens durent ouvrir manuellement les portes étanches pour accéder aux compartiments.
    La phrase est suffisamment claire ainsi ; s'ils ont dû ouvrir les portes étanches, c'est bien qu'ils ne pouvaient plus accéder autrement.

    Ou sinon, si l'on tient à préciser :
    "Pour constater les dégâts, les mécaniciens durent ouvrir manuellement les portes étanches pour accéder aux compartiments dont il avaient perdu tout autre accès."

    Pour "accès de", cf. Larousse :
    Voie, passage, ouverture permettant d'arriver à un lieu, de s'y introduire ; entrée, issue : Les accès de l'immeuble sont gardés.

    TLF :
    Eh bien! même organisé de la sorte, l'avancement des fils de famille ne va pas assez vite. Car, en dépit de tout, il faut bien laisser passer à travers les mailles du filet quelques méritants, à qui l'on saura plus tard barrer l'accès des hauts grades. G. Clemenceau, L'Iniquité,1899, p. 176.
    on avait fait adopter par le chapitre de l'archevêché un décret d'exception qui lui ouvrait malgré son jeune âge l'accès des dignités. M. Jouhandeau, Monsieur Godeau intime,1926, p. 82.
    malgré les subtilités qui rendent l'accès de son œuvre plus que difficile au grand nombre, Baudelaire demeure un des éducateurs préférés de la génération qui vient. P. Bourget, Essais de psychologie contemporaine,1883, p. 19.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.