Bonjour !
Le forum sera indisponible dans la journée en raison d’une opération de maintenance.
Merci pour votre patience.

Bac français 2012, séries S et ES - Question — Forum littéraire

Fiches méthode Bac de français 2021

Sujet du bac français 2012, séries S et ES - Question
Objet d’étude : Écriture poétique et quête du sens, du Moyen Âge à nos jours
  • Texte A : Joachim Du Bellay, « Seigneur, je ne saurais regarder d’un bon œil... », sonnet 150, Les Regrets, 1558 (orthographe modernisée)
  • Texte B : Jean de La Fontaine, « La Génisse, la Chèvre et la Brebis, en société avec le Lion », Fables, livre I, 6, 1668
  • Texte C : Paul Verlaine, « L'enterrement », Poèmes saturniens, 1866
  • Texte D : Arthur Rimbaud : « À la musique », Poésies, 1870

► En quoi les quatre textes du corpus relèvent-ils de la poésie satirique ?

Proposition de corrigé de la question (par Jean-Luc)
Mots clés :

Réponses

  • Question pourrie !
  • ne pas parler de l'humour est une faute très grave?
  • Parler de l'humour pour répondre à la question ? Je ne pense pas que ce soit grave, je ne l'ai pas mis non plus, ou très vaguement...
  • Hey !! Salut à tous, vous avez fait quoi vous ? Franchement, le registre satirique... J'avais relu ça très vaguement !! Du coup, j'ai fait : Caricatures, Ironie, et ce que les poètes dénoncent (hypocrisie des courtisans, toute-puissance du Roi, appât du gain, vanité de la bourgeoisie)...

    N'empêche ça m'a fait trop bizarre de penser qu'au moment où je grattais sur ma petite feuille, y avait plein de gens qui faisaient pareil au même moment ^^
  • webmestrewebmestre Administrateur
    Bonsoir,

    Je viens de publier un corrigé rédigé par Jean-Luc ici :
    Séries S et ES, question, proposition de corrigé
  • J'ai aussi traité de la versification et du pouvoir du langage poétique ! :)
  • Moi, j'ai fait

    Intro : présentation des 4 textes et problématique

    premiere partie : -la fontaine dénonce l'absolutisme et ses excés (périphrase emphatique "seigneur du voisinage" qui
    s'étale sur une hémistiche et qui montre sa puissance, argument sans fondement "c'est que je
    m'appelle Lion"
    -verlaine dénonce les intérets pécuniers de la société lors des enterrements (antithèses "fossoyeur"
    et "gai", "fond du trou" et "bien au chaud"
    -rimbaud critique les bourgeois arrogants (énumérations, portée renforcée par la mention du lieu
    "Charleville"
    -du bellay dénonce l'hypocrisie des courtisans (antithèse "jour" et "nuit", "être" et "paraître",
    métaphore animale "vieux singes")

    deuxieme partie : -antithèses qui montrent les contradictions de la société
    -registres ironique (verlaine) et satirique (les 3 autres)
    -focalisation interne pour verlaine, rimbaud et du bellay, ce qui amplifie la critique
    -focalisation externe pour la fontaine pour se prémunir de la censure
  • Moi, en gros, j'ai fait:

    Premiere partie : une même genre de personne que les auteurs condamnent ( c'est à dire les riches: bourgeois, nobles, membres du clergé)

    Deuxième partie : une façon différente de les dénoncer.

    Je ne sais pas du tout si c'est juste, je verrai bien...
  • J'ai fait 3 parties, sans sous parties :
    I. Un narrateur très présent et qui prend parti
    II. L'utilisation de l'insulte
    III. L'infantilisation de la société

    Qu'en pensez-vous ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.