Fiches méthode Bac de français 2021

Sujet du bac français 2012, séries S et ES - Commentaire
Objet d’étude : Écriture poétique et quête du sens, du Moyen Âge à nos jours
  • Texte A : Joachim Du Bellay, « Seigneur, je ne saurais regarder d’un bon œil... », sonnet 150, Les Regrets, 1558 (orthographe modernisée)
  • Texte B : Jean de La Fontaine, « La Génisse, la Chèvre et la Brebis, en société avec le Lion », Fables, livre I, 6, 1668
  • Texte C : Paul Verlaine, « L’Enterrement », Poèmes saturniens, 1866
  • Texte D : Arthur Rimbaud : « À la musique », Poésies, 1870

► Vous ferez le commentaire du texte de Paul Verlaine, « L’enterrement » (texte C).
Je ne sais rien de gai comme un enterrement !
Le fossoyeur qui chante et sa pioche qui brille,
La cloche, au loin, dans l’air, lançant son svelte trille1,
Le prêtre en blanc surplis2, qui prie allègrement,

L’enfant de chœur avec sa voix fraîche de fille,
Et quand, au fond du trou, bien chaud, douillettement,
S’installe le cercueil, le mol éboulement
De la terre, édredon du défunt, heureux drille3,

Tout cela me paraît charmant, en vérité !
Et puis, tout rondelets, sous leur frac4 écourté,
Les croque-morts au nez rougi par les pourboires,

Et puis les beaux discours concis, mais pleins de sens,
Et puis, cœurs élargis, fronts où flotte une gloire,
Les héritiers resplendissants ! 1 Trille : note musicale, sonorité qui se prolonge.
2 Surplis : vêtement à manches larges que les prêtres portent sur la soutane.
3 Drille : homme jovial.
4 Frac : habit noir de cérémonie.

Proposition de corrigé du commentaire (par Jean-Luc)
«13456717

Réponses

  • Bonjour !
    je viens de passer l'ecrit et j'ai choisi le commentaire je vous fait part vite fait de mon plan pour que vous me disiez ce que vouq en pensez mais sincèrement si c' est vraiment nulle n'y aller pas par quatre chemin mais expliquez je veux comprendre mes fautes
    alors grosso modo
    I une description de lenterremem
    II un decalage
    III une habile critique des comportements
    je serao plu precise apres
  • Salut,
    Bon mon plan:

    I l'utilisation du paradoxe et de l'ironie ( j'ai parlé de l'aspect comique qui en découle)
    II La critique de la société dans ce sonnet
  • Bonjour,

    Voici mon plan :

    I: la forme du sonnet ( régulier/irrégulier ).
    II: L'utilisation de l'ironie pour mieux critiquer.


    lefandebleach J'aime bien ton II, pourrai tu le détailler ("La critique de la société dans ce sonnet") ?

    Quant à AudreyDu27, ton plan a l'air intéressant pourrai tu me détailler ton I et III ("une description de l enterrement" et "une habile critique des comportements")?

    :)
  • Il était bien compliqué ce commentaire je trouve... Pour ma part, j'ai fait un plan en 3 partie :
    I) Une vision décalée
    II) La critique
    III) L'implication de l'auteur
  • Dans la critique de la société, j'ai parlé des personnages décrit, comme le croque-mort qui représentait les hommes intéressés par l'appât du gain , enfin j'ai parlé de tout les personnages qui pouvaient être représentatif de la société dans laquelle vivait verlaine.
  • ArlsonArlson Membre
    Je n'aurais qu'une chose à dire : pfffff

    C'était bien trop dure, impossible de connaître ce que voulais vraiment dire l'auteur le "sens caché"....
    • Je l'ai aussi trouvé un peu compliqué le commentaire surtout que j'aime pas la poésie :/
      Sinon Adrien75 je trouve bien ton plan!

      Pour ma part :


      Problématique : De quel manière Paul Verlaine met en scène l'enterrement afin de faire une critique de la société ?


      I. Un poème satirique.
      1. description de l'enterrement.
      2. place des divers personnages mentionnés.
      3. l'engagement du poète.


      II. L'enterrement, un évènement choisit pour le moins déroutant.
      1. l'enterrement vu par Verlaine..
      2. ..en opposition avec un enterrement "traditionnel".
      3. mais un rapprochement entre les deux.


      III. Un poème de forme traditionnel, mais qui vise à éveiller l'aspect critique d'une société.
      1. poème traditionnel.
      2. qui vise à faire réfléchir de différentes manières.


      Voila donc je veux bien des avis, voir ce qui va, ce qui va, merci beaucoup!
  • IdhemIdhem Membre
    Salut à tous,

    Comme plan j'ai fait:

    1-Satire
    A/Ironie
    B/Critique des héritiers et de l'hypocrisie

    2-Douleur
    A/ du lecteur
    B/ du poète
  • Linoude je trouve ton plan parfait et simple en plus, ta trouvé le truc toi... ;)
  • Je trouve aussi qu'il étais bien compliqué --'
    J'ai fait sa comme plan mais je n'en suis pas du tout sur...

    I) L'auteur nous rappelle l'evocation de l'enterrement
    II) Eloge paradoxal de l'enterrement
  • I) Un poème original
    II) Un poème ambigu
  • OflouOflou Membre
    Voici mon plan, dites moi ce que vous en pensez:

    I) Une critique des cérémonies d'enterrement
    A- Critique de l'argent
    -pioche qui brille
    -les héritiers, pourboire
    B- Une procédure instrumentalisé
    - Une routine apparente
    - Un bref résumé d'un enterrement

    II) Un enterrement joyeux
    A- Des personnes heureuses
    -les héritiers, fossoyeur
    B- Une opposition entre la vie et la mort
    -Enfant/Défunt
    - Blanc/noir
    - le ciel l'air/la tombe
  • Zlitera a écrit:
    Bonjour,
    Quant à AudreyDu27, ton plan a l'air intéressant pourrai tu me détailler ton I et III ("une description de l enterrement" et "une habile critique des comportements")?

    Alors voilà mon plan un peu mieux détaillé:
    I) Description de l'enterrement
    a) La place importante des personnes ( fossoyeurs, croques morts...)
    b) Des sons tout aussi importants ( cloche, voix, éboulement...)

    T:(de mémoire à peu près ) Mais cette description assez précise et réaliste est rendu moqueuse par le décalage qui en est fait grâce à des qualificatifs.

    II) Un décalage
    a) Les sons paraissent très gaie différence avec le ton normal d'un enterrement
    b)Les personnes ont des comportements inappropriés, égoïstes ( avec les croques-morts )

    T: C'est grâce à ce décalage que l'on peut percevoir le côté satirique du poème

    III) Une habile critique des comportement, de l'ambiance contradictoire qui règne par le poète
    a) L'indignation du poète traduit par antiphrase=ironie en plus du décalage= coté satirique
    b)( là franchement je crois m'être totalement foiré si se n'est déjà fait au dessus) :(
    j'ai mis: Le poète trouve lamentable leurs comportements même si ce mort est décédé bravement comme on peut le constater dans le dernier tercet, fait la fièreté de ses héritiers, ces derniers ne devraient pas ce comporter ainsi.

    Voilà voilà alors si il y a des professeurs qui passent dans les environs je les invite a nous dire ce qui pense un peu de nos plan ! ;)
  • marv69marv69 Membre
    Bah je vois que beaucoup de vos plans sont bien apparemment. Certain On fait vraiment de super trucs.
    Personnellement la poésie c’est pas mon truc j'aurais préféré l'argumentation et la question de l'homme.
    J'ai fais:
    I- Un enterrement, un poème tragique en apparence
    a) structure du texte (Sonnet, 2parties, Alexandrin, on commence dés le début avec la critique)
    b) Le caractère poétique (Vers, rythme lent, anaphore, assonance en i)
    c) La mort (Champs lexical de la mort, Asyndète, oxymore V.8)
    Transition: Ce n'est pas du tragique mais c'est du registre satirique
    II- La critique, un message paradoxale
    a) Antithèse entre le champs lexical de la mort et du bonheur (les champs lexical, les rimes qui changent, 2 parties distincte, le vers 1 et le registre satirique)
    b) Rupture dans le texte (Anacoluthe, antithèse, assonance en ou)
    c) Une critique implicite (Comme quoi il dénonce notre société égoïste, avec l'argent --> Vers 1 et 9)

    Vous pensez que c’est bien ?

    Voila! :)

    Et Audrey, je crois que ta pas compris le texte, a la fin il critique tout le monde m^me les héritier car eux ils veulent l'héritage seulement! La Verlaine critique une société égoïste. Chacun pour soi! Il emploi ainsi le registre satirique avec une touche d'ironie.
  • Swap13Swap13 Membre
    Moi j'ai fais ça :/ :

    I) Un poème satirique
    1) Forme du poème
    2) Transposition d'une scène triste et tragique en une scène joyeuse.
    II) Une critique qui amorce une réflexion sur l'homme
    1) Une critique des personnages et de l'atmosphère par l'auteur
    2) Qui entraine une reflexion sur les vices de l'homme.

    Un avis ? :D
  • marv69marv69 Membre
    Ouais sa peut être bien sa Swap, c'est un bon truc ;)
    Mais après faut bien que tes insister sur le fait que sa soit satirique et que sa soit la critique de la société.
    Mais tu tes peut être un peu éloigner dans ta deuxième partie, après sa dépend ce que tu a mis mais faut éviter le Hors Sujet! Mais je pense que sa devrait le faire :)
    Bien joué!
  • Salut, bon j'ai bien galéré, voici mon plan:

    Pbtiq: Comment Verlaine renouvelle-t-il le topos de l'enterrement morne et tragique? Comment parvient-il à faire de ce texte une poésie satirique avec un tel évênement?


    I- Renouvellement du topos de l'enterrement.
    A) Un lieu chaleureux
    B) Des personnages chaleureux
    C) Métrique ( alexandrins ) et exclamatives

    II- Critique de la socitété contemporaine ...
    A) ... Par l'ironie, en particulier le second degré
    B) En dénoncant l'hypocrisie des personnages présents ( héritiers, croque-morts qui sont en fait saoûls ) et leur manque de considération pour l'évênement
    C) En dénoncant le conformisme et l'absurdité de la société ( présent d'habitude, le prêtre qui prie allègrement, le "Et puis" qui revient 4 fois

    Ouverture: le seul heureux dans cette histoire ne serait-il pas le défunt? Car il quitte ce monde absurde et Verlaine le décrit comme étant un "heureux drille"
  • Hey ;)
    Voici mon plan, dîte moi ce que vous en pensez...


    I- Un poème à visée satirique
    1-Un cadre spatial original

    2-Une satire morale et physique du comportement

    II- Un poème argumentatif
    1-Un poème en 2 parties distinctes

    2- Un poème sous forme de plaidoyer
  • Perso j'ai fait :

    I] Une description hors du commun
    → Hyperbole dès le premier vers
    → Association de l'enterrement à la joie (adjectifs qualificatifs + c.l. de la joie/bonheur)
    → Elements négatifs absents (larmes, pleurs...)
    → Couleur blanche utilisée (habit du prêtre) mais pas la couleur noire
    → Même le défunt est heureux

    II] Une critique de la société
    → Egoïsme : les "personnages" ne sont jamais associés au défunt et occupent simplement leur rôle
    → Critique satirique/ironique
    → Dévalorisation des croque-morts "rondelets", "frac écourté"
    → "beaux discours" = discours hypocrites
    → Rapport à l'argent : héritiers heureux, croque-morts qui reçoivent des pourboires

    :)
  • marv69marv69 Membre
    Quand tu dis le défunt heureux c'était pas sa, c'était un euphémisme :) Mais sinon Co0rentin ta fais un super truc franchement! ;) Il faut juste que tes mis plus de figure de style dans ton commentaire par rapport à ce que tu nous a dis car la y'en a une à peine
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.