Fiches méthode Bac de français 2021

Sujet du bac français 2012, série L - Dissertation
Objet d’étude : Vers un espace culturel européen : Renaissance et humanisme
  • Texte A : Jean de Léry, Histoire d’un voyage fait en la terre du Brésil, chapitre XIII, 1578 (orthographe modernisée)
  • Texte B : Jean de Léry, Histoire d’un voyage fait en la terre du Brésil, chapitre XVIII, 1578 (orthographe modernisée)
  • Texte C : Michel de Montaigne, Essais, livre III, chapitre VI « Des coches », 1588 (adaptation en français moderne par André Lanly)
  • Texte D : Claude Lévi-Strauss, Tristes Tropiques, 1955

Dans le premier livre des Essais, Michel de Montaigne explique que, pour se former, il faut « frotter et limer notre cervelle contre celle d’autrui ». En quoi peut-on dire que l’humanisme, à la Renaissance, se caractérise par une ouverture à l’autre et une interrogation sur l’autre ?
Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur les textes du corpus et sur vos connaissances et lectures personnelles.

Proposition de corrigé de la dissertation (par Jean-Luc)
«134567

Réponses

  • Suis-je la seule à trouver ce sujet un peu navrant, en particulier pour une filière qui se dit "littéraire" ?
    C'est une question d'histoire des idées, et non de littérature...
  • Je l'ai pris aussi... c'est vrai qu'il est spécial...
  • >phillipe 253

    Quels oeuvres avez vous cité ?
  • Alors si je me souviens bien :

    Les textes du corpus (sauf le dernier)
    "De la vanité" - Essais, Montaigne
    L'Utopie de Thomas More
    Le livre du Courtisans de Castiglione
    L'abbaye de Thélème extrait de Gargantua, Rabelais
    L'éloge de la Folie d'Erasme
    France, mère des art de Du Bellay
    Les Tragiques d'Aubigné

    (et j'en oublie surement)
  • J'ai également pris la dissertation. Avec ce sujet j'avais par moment l'impression de faire une composition d'histoire. Quel plan avez vous fait ?
  • JoulyJouly Membre
    J'appréhende un peu ma note, vous pouvez me dire si je frôle de trop près le 0 ?

    Mon plan:

    I/ Une nouvelle vision de l'éducation et de la vie en société
    1) La place importante de l'éducation, comment elle est perçue par les humanistes
    exemple: vision de Rabelais dans une lettre qu'adresse Pantagruel à son fils Gargantua, et où il expose tout ce que , selon lui, un homme doit savoir et apprendre.
    2) Une nouvelle perception de la vie en société
    exemple: Thomas More, Utopie

    II/ De nouvelles découvertes qui placent l'Homme au centre de toutes les occupations
    1) Les Grandes découvertes, rencontres avec de nouveaux peuples, d'autres hommes qui ont d'autres cultures etc.
    exemple: Montaigne, les Essais
    2) L'importance de la langue française, la Pléiade
    exemple: Défense et illustration de la langue française de Du Bellay

    III/ Les sources d'inspiration, thèmes récurrents:
    1) l'Antiquité, qui inspire beaucoup les humanistes
    exemple: Du Bellay et Les Regrets
    2) L'importance de la religion
    exemple: Rabelais, Gargantua, >> la place du moine (+ ref antiquité avec citation de Virgile)

    Voila, en gros, après j'ai donné une définition plutôt complète de l'Humanisme et de la Renaissance, et j'ai essayé de rattacher chaque partie à l'importance de l'homme, surtout dans la conclusion...
    Je ne sais pas, je ne le sens pas très bien à vrai dire...
  • Pour ma part voilà mon plan ( un peu bancal ... )

    Mon plan :

    I ) Un mouvement qui tend vers un espace culturel européen

    1 ) Des philosophes de cultures diverses
    - Mouvement venu d'Italie.
    - Erasme, Hollandais
    - Thomas More, Anglais
    - Montaigne, Français

    2 ) La redécouverte de cultures passées
    - Redécouverte des textes antiques ( chute de Constantinople ) = permet de confronter la culture et la société actuelle du 16 ème à une époque passée
    - Confronter ses idées, redéfinir des valeurs, s'inspirer = Montaigne " De l'éducation des Enfants " / Sénèque, Lettres à Lucilius


    II ) Une éducation qui passe par la confrontation à l'Autre

    1 ) Une partie de la formation
    - Erasme, Traité de civilité Puérile = l'élève doit être sociable
    - Montaigne, De l'éducation des enfants = nécessité d'autrui pour échanger et se forger un esprit critique + blâme d'un intérêt trop prononcé pour l'étude qui éloigne des autres

    2 ) Le repli sur soi, fortement critiqué
    - Montaigne " De l'éducation des enfants " , tout un passage consacré à l'ouverture sur le monde et la critique franche de ceux qui "ne voient pas plus loin qu'à la longueur de leur nez "
    - Citation d'Aristote à la question d'où viens-tu ne répondait pas " d'ici" mais " du monde "


    III ) Le meilleur moyen d'être confronté à autrui, Le Voyage = permet la remise en question de soi-même

    1 ) La confrontation à d'autres cultures
    - Montaigne " Les Cannibales "
    - Jean de Léry " Histoire d'un voyage fait en terre du Brésil "
    = > qualités des peuples de l'Autre Monde

    2 ) Pousse à s'interroger sur soi-même, remise en question
    - Montaigne " Des Coches " => critique des conquérants européens , les autres peuples pourvus de nombreuses qualités alors que les conquérants par leurs actes en sont dépourvus.
    - Citation de la question " il faut " frotter et limer notre cervelle contre celle d'autrui " => prendre conscience de ses failles, ses faiblesses et se façonner en prenant exemple sur d'autres.

    Ouverture : 18ème, siècle des lumières. Voyage facilité, des idées s'opposent Voyage de Bougainville/ Supplément au voyage de Bougainville de Diderot ( Bougainville critique les Hawaïen, Diderot s'oppose à lui avec son supplément en dressant le portrait d'une civilisation fabuleuse.


    Qu'en pensez-vous ?
  • I. Un idéal humaniste

    a) L'humanisme, un désir de connaissance.
    b) La définition de l'humaniste.
    c) Une conception utopique de la vie.

    II. Une réflexion sur l'Homme

    a) critique de l'intolérance
    b) dénonciation de certains aspects de la société du XVIe siècle
    c) l'humanisme, un mouvement qui dénonce l'influence de l'Eglise


    Ouverture : L'Humanisme est toujours d'actualité dans notre société car on retrouve des thèmes comme la laïcité, la lutte contre le racisme et la diffusion de la paix qui ont été défendues par les grands humanistes de la Renaissance.
  • JoulyJouly Membre
    j'en pense (et mon avis n'est sans doute pas bon à prendre en compte :P) que anamnese, ton plan est plutôt original, après j'ai un peu de mal à voir là où tu veux en venir par moment, je suppose que c'est plus clair dans le développement, c'est un peu difficile de ne juger que ton plan, mais à première vue il me paraît intéressant.
    Philippe253, je trouve ton plan un peu simple, j'ai peur que tu n'aies oublié quelques points essentiels et je trouve ça bizarre de coller la définition de l'humanisme en plein milieu du I/, d'ailleurs le I est plutôt étrange, quoique le II bien plus intéressant. Mais pourquoi pas ? En tout cas l'ouverture est pas mal du tout, perso. je suis resté un quart d'heure devant ma copie avant de trouver une ouverture (somme toute très mauvaise)...
  • Quelqu'un faudrait t'il bien me dire si mon plan est pas mal svp ???

    Introduction : g donn quelques définition !

    Grand 1 : l'homme au cœur des sujets de conversation

    À) découverte et renouveau (homme de vitruve ) et (des coches)
    B) savoir érudit etc... (St. Jérôme dans son cabinet de travail) + ( école d'Athènes )
    C) pessimisme de l'homme ... Utopie Thomas more et Che plus l'autre exemple

    Grand 2 : les principes de l'humanisme

    À) éducation accès pour développer son esprit critique (gargantua, de l'éducation des enfants ...) ( du bellay)
    B) religion revient à la lecture de la bible (frère jean ds gargantua ... Et d'autres) (agrippa d'aubigne et ronsard)
    C) guerre ( gargantua picrochole ... Étienne de la boetie)
  • Intro : l'humanisme suit 1000 années ténébreuses moyen âge blablabla...

    I/ L'humanisme s'inspire de l'Antiquité et se frotte à la religion...

    1) Antiquité :
    Gargantua - Citation de la République de Platon
    Erasme qui préconise l'apprentissage du grec du latin et de l'hébreu
    Pic de la Mirandole pour l'architecture

    2) La religion : le frère dans Gargantua + abbaye de Thélème
    Aggripa d'Aubigné - Les Tragiques

    II/ ... Mais se base aussi sur ses contemporains et parle du monde lointain +renouvelle

    1) Voyage voyage ! Récits de voyage (textes du corpus de Jean de Léry) + journal de bord de Marco Polo

    2) Evocation du monde lointain : Montaigne dans son essai du corpus + Du Bellay dans "les regrets" qui évoquent Rome tout en usant du sonnet, forme poétique de la renaissance italienne

    3) Renouveau en art : Homme de Vitruve, dissections au théâtre anatomique de Padoue

    III/ Oui mais...

    1) L'humanisme n'a rien inventé.

    Socrate qui déambule dans l'Agora et questionne les passants
    Le Grand Cyrus écrit dans des salons
    Le bon bramin qui privilégie la philosophie à plusieurs (perso du philosophe occidental)

    2) et se base sur l'homme en lui-même

    Autoportrait en peinture, Montaigne parle de monde éloignés mais il livre son avis, divine proportion qui met l'homme au centre de tout...


    Ouverture : Qu'est-ce qui est le plus intéressant : le rapport à autrui ou le cheminement intellectuel de l'auteur ?
  • Jouly a écrit:
    j'en pense (et mon avis n'est sans doute pas bon à prendre en compte :P) que anamnese, ton plan est plutôt original, après j'ai un peu de mal à voir là où tu veux en venir par moment, je suppose que c'est plus clair dans le développement, c'est un peu difficile de ne juger que ton plan, mais à première vue il me paraît intéressant.
    Philippe253, je trouve ton plan un peu simple, j'ai peur que tu n'aies oublié quelques points essentiels et je trouve ça bizarre de coller la définition de l'humanisme en plein milieu du I/, d'ailleurs le I est plutôt étrange, quoique le II bien plus intéressant. Mais pourquoi pas ? En tout cas l'ouverture est pas mal du tout, perso. je suis resté un quart d'heure devant ma copie avant de trouver une ouverture (somme toute très mauvaise)...


    Merci, ça me rassure un peu ! J'avais un peu peur quand j'ai vu le sujet, on a étudié des tas de choses en rapport avec l'humanise ( critique du pouvoir, éducation, critique de la religion... ) mais on a pas pu faire les voyages ! J'avais peur du hors sujet, mais bon, ça a l'air d'aller.

    Pour le plan de Philippe253, j'ai l'impression ( mais ça se trouve c'est moi qui me suis totalement plantée ) que tu ne t'ai pas assez focalisé sur la confrontation à l'Autre ... Notamment dans ta première partie, avec le 1 ) , je ne vois pas trop comment tu as pu développer ça dans le sens de la découverte d'autrui .
  • JoulyJouly Membre
    Ton plan à l'air plutôt pas mal, Serdaigle ! Même très très bien ! :D

    Japan rags, pour que l'on puisse t'aider, il faudrait nous donner ton plan :)
  • Je l'ai donner
  • @Japan rags

    La première partie me semble bien axée sur le sujet ; le A) de la deuxième partie aussi. Par contre je ne vois pas trop ce que tu as pu dire au sujet de la Bible quant à la découverte de l'Autre ... De même pour la guerre...
  • Je vais approfondir ce que j'ai mis car là, c'est vrai que ça parait simple (cela dit, j'ai écrit 10 pages, mais me direz-vous que la quantité ne vaut pas la qualité...)

    I. Un idéal humaniste

    a) L'humanisme, un désir de connaissance.

    Montaigne : "un homme de bien est un homme mêlé" => L'humaniste est un homme qui s'ouvre aux autres, qui est ouvert d'esprit. La découverte du Nouveau Monde par les grand explorateurs du XVe siècle a provoqué en eux le goût de s'intéresser aux moeurs étrangères.

    J'ai utilisé les deux textes du corpus

    b) La définition de l'humaniste.

    L'humaniste est un homme de vertus, moral, qui prône la paix et qui aime la diversité.

    Ex : Le livre du Courtisan de Castiglione.
    De la vanité (Essais) de Montaigne.

    c) Une conception utopique de la vie.

    L'homme donne sa propre vision de la société telle qu'elle devrait être et partage par le biais d'utopies, ses idées humanistes.

    Ex : L'utopie de More => société parfaite où les hommes vivent en harmonie avec la nature.
    Abbaye de Thélème (Gargantua) Rabelais => "Fay ce que voudras" => Notion de conscience => L'homme gère son temps comme bon lui semble + l'éducation humaniste repose sur la devise "un corps sain dans un esprit sain", l'auteur nous invite à se consacrer aux activités physiques et intellectuelles.

    II. Une réflexion sur l'Homme

    a) critique de l'intolérance

    De la vanité de Montaigne : Critique des faux-voyageurs qui ne s'adaptent pas au pays où ils se trouvent.
    France, mère des arts... de Du Bellay : L'auteur montre des courtisans qui sont plus préoccupés par les querelles que par la splendeur des pays qu'ils visitent. Il les compare à "une meute de loups".

    b) dénonciation de certains aspects de la société du XVIe siècle

    Dénonciation des monarchies : cf => Henri VIII => augmentation brutale des impôts au détriment de la population qui souffre.
    Ex : L'utopie de More

    Satire des bien-pensants (théologiens, philosophes...) avec l'Eloge de la Folie d'Erasme.

    c) l'humanisme, un mouvement qui dénonce l'influence de l'Eglise

    Le christianisme est une cause de la guerre des religions.

    Agrippa d'Aubigné (protestant) dénonce dans les Tragiques les guerres de religions et évoque un drame intime : une mère forcée de manger son enfant à cause la misère : "ce sein qui t'a nourri sera ta sépulture".


    Voilà :) J'espère que je colle au sujet...
  • @philippe253


    Je trouve ton développement très intéressant notamment le début de chaque partie mais je n'arrive pas à comprendre en quoi la notion d'Utopie est caractéristique de la découverte de l'autre... Idem pour les influences néfastes de l’Église. Après, tu as peut-être raison et peut-être était-il nécessaire d'étendre le sujet aux autres préoccupations humanistes . Bonjour,
    Merci de ne pas citer un message juste au-dessus du vôtre.
  • Et bien g parler surtt des guerre de religion etc ... Et pour la guerre qu'il ne fallait pas faire la guerre sans raison valable cela montre le côté noir de l'homme durant l'humanisme sinn pour le reste cela vous semble correcte au moins pour avoir la moyenne ?
  • Bonjour,

    J'ai pris la dissertation pour la première fois... Je n'en avais jamais fait. Ni en devoir, ni au bac blanc. Je prends toujours le commentaire, mais cette fois ci je ne me suis pas du tout sentis inspiré. J'ai donc pris la dissertation, mais après avoir lu vos plans, qui sont vraiment excellent... J'ai vraiment perdu confiance (même si je n'en avais pas beaucoup à la base) et maintenant je pense avoir vraiment fait une énorme bêtise... Et avoir une note qui frôle la catastrophe.
    Svp, dites moi se que vous en pensez... Je vous donne le plan de mon brouillon qui n'est pas exactement le bon car je l'ai modifié sur ma copie. Merci

    I) il faut "frotter et limer notre cervelle contre celle d'autrui" une thèse juste

    a) Le partage de la connaissance
    - dialogue entre l'Indien et le français texte A

    b) ouverture d'esprit
    => s’intéresser/ découvrir/ être à l'écoute

    c) plaisir d'apprendre
    => apprendre en s'amusant
    ex : l'indien questionne le français et s'amuse des réponses de celui-ci (comme un récit)
    Il a le goût de la connaissance
    + Gargantua : éducation enrichissante où se mêle apprentissage et plaisir

    II) Cependant des valeurs presque utopique (je sais que j'aurai jamais du écrire "presque"....)

    a) ouverture à autrui par intérêt et non par plaisir de connaissance :
    ex : conquérant Européen torture, veulent moderniser les Indiens et s'enrichir
    ils veulent imposer leur coutumes

    b) intelligence et culture massive + plaisir = utopie
    - abbaye de thélème , Gargantua
    => Ils savent tout faire/ pas de lois = impossible

    c) une éducation idéal qu'on cherche à atteindre encore aujourd'hui
    - donner aux élèves plaisir d'apprendre
    -valoriser mélange de culture pour une ouverture d'esprit sur le monde
    - favoriser l'intégration, s'interroger sur les coutumes de l'autre


    Pour la conclusion j'ai oublier de faire une ouverture --' ...

    merci !
  • Pouvez me dire ce que vous pensez de mon plan ? Je suis assez pessimiste ..

    Intro : 1453 : chute de Constantinople, les érudits ramènent des ouvrages antiques : début de l'humanisme (humanitas)

    I. Un contexte histoire enclin au remise en cause
    a. Les grandes découvertes
    découverte du nouveau monde, conquête de Cortes -> question de la considération des indigènes... (j'ai cité le corpus)
    b. Les progrès scientifiques
    citation de galilée sur l'héliocentrisme -> l'homme se pose de nouvelles questions
    c. Les guerres de religions
    Traduction de la Bible
    La reforme de Luther suivie par Calvin
    Agrippa d'Aubigné avec "Les misières" in Les Tragiques en opposition avec la poésie de circonstance de Ronsart Continuation des Misères de ce temps.

    II. Des remises en question du modèle de société
    a. La définition du monarche (littérature étrangère) par Machiavel dans Le Prince
    b. Thème repris aussi le siècle suivant dans les fables de La Fontaine qui critique le roi et la loi du plus fort à la cour
    + in les Essais de Montaigne, un passage ou il critique la monarchie avec la visite de trois indigènes à la cour de charles IX ( les indigènes trouvent étrange que les français soient gouvernés par un enfant)
    (// révolution de la monarchie anglaise au XVII)
    c. Les utopies
    -def éthymologique
    -thomas more en 1616 -> le sujet
    -el dorado avec Candide au XVII

    III/ Remise en question des modèles d’éducation et de l'inspiration littéraire
    a. Gargantue et l'Abbaye de Thèlmène
    b. ouverture sur la culture étrangère et l'Antiquité
    diffusion grâce à l'imprimerie
    échange facilité par les échanges commerciaux de Lyon et de L'Italie
    inspiration artistique qui place au centre -> La venus de Botticheli
    La pléiade qui s'inspire de l'Antiquité et de Pétrarque. (nutrition) sonnet ; mais ne rejette pas totalement la moyen age avec l'utilisation de l’alexandra qui vient du Roman d'Alexandre (médiéval)
    Défense et illustration de la langue française -> source du conflit en ancien et moderne (Perraut auteur de Parallèle entre Ancien et Moderne)

    ... verdict ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.