Grammaire française Participe passé

Dans quels cas doit-on faire la liaison par exemple les haricots ou les zaricots ?
«134

Réponses

  • marromarro Membre
    salut,
    on ne peut pas dire ici les zaricots parce que le H ici est aspire. Pour voir si le (h) dans un mot est aspiree ou pas vous pouvez consulter un dictionnaire et quand le h est aspire generalement on met une etoile devant le mot.
    Merci
  • EdyEdy Membre
    Bonsoir !

    Le h aspiré (qui est en réalité expiré), placé au début de certains mots, indique qu’il faut faire une disjonction (= absence d’élision et de liaison), comme si le mot commençait par une consonne.
    * LE hamac. (et non l’hamac, élision fautive)
    * LES Hamacs. (sans z de liaison à l’oral)
    * Les coussins DU hamac, c’est AU hamac qu’ils doivent aller.

    Les mots sont indiqués comme tels par les dictionnaires soit par un signe spécial, soit par l’orthographe phonétique ; cette indication n’est pas donnée pour les noms propres.

    NOMS COMMUNS
    Grevisse en donne une liste. J’en ai fait la ventilation par classes (ou catégories), en supprimant les mots vraiment trop rares :

    NOMS : hâbleur, hache, haddock, haie, haillon, haine, hâle, hall, halle, hallebarde, halo, halte, hamac, hameau, hamster, hanap, hanche, hand-ball, handicap, hangar, hanneton, hanse, happening, hara-kiri, harangue, haras, hardes, harem, hareng, hargne, haricot, haridelle, harnais, harpe, harpie, harpon, hasard, haschich, hâte, hauban, havane, hâve, havre, havresac, hayon, heaume, héraut, hère, hernie, héron, héros, herse, hêtre, heurt, hibou, hic, hile, hippie, hobby, hobereau, hockey, holding, hold-up, homard, home, honte, hoquet, horde, horion, hotte, houblon, houe, houille, houle, houlette, houppe, houppelande, housse, houx, hublot, huche, huguenot, hulotte, hune, huppe, hure, hussard, hutte.

    ADJECTIFS : hagard, haïssable, hardi, haut, hideux, hongre.

    VERBES : haïr, hâler, haleter, handicaper, hanter, happer, harasser, harceler, héler, hennir, hérisser, hisser, hocher, honnir, houspiller, huer, humer, hurler.

    PRÉPOSITION : hors.

    Applications fautives :
    * ° L’holding a fait l’hold-up sur l’harem de l’hussard dans l’hangar.
    → Le / la holding, le hold-up, le harem, du hussard, le hangar.
    * ° L’haut de l’hotte va bien avec l’hideux piano de l’haïssable voisin.
    → Le haut, la hotte, le hideux, du haïssable.
    * ° Un vieil hareng. → Un vieux hareng.
    * ° Ce qu’il y a d’hasardeux. → Ce qu’il y a de hasardeux.
    * ° Je vais m’harnacher. → Je vais me harnacher.
    * ° J’hume. → Je hume.
    * ° Celui que j’hante m’harasse et m’hérisse. Quand il m’houspille, j’hurle. (La correction est facile.)
    * ° Je dis qu’hors de l’État, point de salut. → que hors…

    Quelques notions lues dans le Grevisse :
    NOMS COMMUNS
    La plupart des noms avec H aspiré viennent des langues germaniques.
    1 Le h aspiré de HANDICAP est sérieusement menacé. Je corrige néanmoins.
    * ° L’handicap. → Le handicap.
    * ° Cet handicap. → Ce handicap.
    * ° Les (z) handicapés. → Les handicapés.
    2 HÉROS. Attention !
    * Le(s) héros.
    * L’héroïne. L’héroïsme. L’héroïque résistance.

    NOMS PROPRES
    1) d’origine GERMANIQUE : h aspiré ;
    Hambourg, Hanovre, Harlem, Hollande, Heidegger, Hegel, Hitchcock, Habsbourg, Hohenzollern, Hongrie, Huns, etc.
    Donc : la ville de Hambourg, la logique de Hegel, la Hongrie.
    * ° L’Hollandais est originaire d’Hambourg
    Hésitations pour Hitler, mais non pour l’hitlérisme.
    Hoffmann et Hamlet : h muet.
    Henri, Hubert, Hugues, Hugo : les deux formes sont en usage.
    Henriette : h souvent muet.
    Henriade (Voltaire) : h toujours aspiré.
    2) les noms propres LATINS OU GRECS : h muet :
    * Les ruines d’Herculanum. Les poésies d’Horace. La vie d’Homère.
  • Bonjour,

    Si Edy revient, j'aimerais savoir ce qu'il a voulu dire dans "handicapé".

    En fait, je ne sais pas s'il faut écrire "l'handicapé" ou "le handicapé", prononcer "les handicapés" ou "les (z)handicapés".

    MERCI ! :P
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour, Jérémy.

    Edy a écrit que le h aspiré de "handicap" est "sérieusement menacé".
    Il veut dire qu'avant ce mot, on a de plus en plus tendance à faire l'élision ou la liaison, alors qu'il ne faut pas les faire.
    Il convient donc de "sauver" ce h aspiré en prononçant et en écrivant :

    le handicap, ce handicap... et les handicaps (sans liaison).
  • Parfait ! Je resterai conservateur ! :D
  • quant à moi, pour Héléphant, je consens à la liaison mais tiens à l'orthographe? Sinon, de quoi çà aurait l'air !
  • JehanJehan Modérateur
    Jérémy a écrit :
    Parfait ! Je resterai conservateur ! :D
    En tout cas, pas de conserves de z'haricots ! ;)
  • Putakli a écrit:
    quant à moi, pour Héléphant, je consens à la liaison mais tiens à l'orthographe? Sinon, de quoi çà aurait l'air !
    Depuis quand éléphant s'écrit-il avec une H en initiale ? (aspirée ou non)
  • C'est une orthographie personnelle
  • Putakli; tu me réjouis :)

    orthographie, c'est aussi une orthographe perso ?
  • Trouvé sur TLFi:
    Courir, trotter sur le haricot ou sur l'haricot. Importuner (cf. Bruant 1901, s.v. agacer).
  • JehanJehan Modérateur
    L' orthographie de Putakli n'est pas tout à fait une orthographe perso...

    C'est l'ancienne forme du mot, qui est encore utilisée en architecture (représentation de bâtiment ou profil de fortification) et en géométrie (projection orthogonale).

    On dit bien la sténographie, la calligraphie... C'est vrai qu'on aurait pu continuer à employer orthographie pour les dictées aussi. En tout cas, souvenir de cette ancienne forme, nous avons toujours le verbe orthographier...
  • Et pour rentrer dans le sujet: ça n'a jamais été hortographier, je suppose. :P
  • J'ai toujours appris à prononcer le "h" au début de "haricot", mais il me semble que maintenant, on peut dire "les haricots" et "les zaricots".
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour, Titigoth.

    Renseignement pris sur le Net, il semblerait que cette prétendue tolérance à propos de haricot tiendrait plutôt d'un canular persistant.

    Officiellement, le h reste aspiré. "Les z'haricots", ça reste donc une incorrection, sauf effet de style (comique, relâché, etc.).

    C'est à ce registre qu'appartient l'expression : "Il commence à me courir sur l'haricot", qui se dit en général rapidement, ce qui incite à l'élision. On va même encore plus vite en disant: "Il commence à me courir !". Ce qui résout le problème...
  • J'ai réalisé un exercice simple (niveau primaire) à ce sujet. Peut-être aurez-vous des remarques ou d'autres mots à suggérer ?
    Merci.
  • Merci, Gaetan. Pas si simple!

    Je profite pour revenir sur ton problème de piratage: n'y a-t-il pas une fonction protectrice à mettre sur tes textes pour les rendre non copiables? Je crois que notre webmestre pourrait avoir une idée là-dessus.
  • Comment reconnaître les "h" aspirés de ceux qui ne le sont pas?
    On dit: le hibou, l'herbe etc. Existe-t-il une règle?
  • Il n'y a pas de règle grammaticale pour distinguer les "h" aspirés des "h" qui ne le sont pas. C'est une question d'étymologie ; il faut opérer une distinction entre les mots dont l'origine est latine et ceux dont l'origine est germanique, francique, anglaise.

    Dans les premiers, le "h" ne sera pas aspiré, dans les seconds, le "h" est aspiré et se comporte comme une consonne.
  • JehanJehan Modérateur
    C'est vrai, je n'ai trouvé qu'un exemple de mot d'origine germanique avec un h muet : héberger et ses dérivés: "Nous allons l'héberger... Nous assurons l'hébergement."

    En revanche, il existe plusieurs mots d'origine gréco-latine dont le h est aspiré, même si c'est effectivement une minorité : le hérisson, la herse, la huppe, la hernie, le halo, le huit, le hile, le héros (mais l'héroïne !), la hiérarchie, le hiéroglyphe, le halètement, le hurlement, le hennissement, le hors-jeu...

    Donc, même si on connaît l'origine du mot, on ne peut être tout à fait certain de la prononciation du h. La seule solution : se laisser imprégner par l'usage correct en lisant beaucoup et en écoutant... mais en écoutant avec vigilance : les z'haricots, les z'handicapés et "Il est t'hors-jeu" sont des erreurs courantes !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.