Sujets du bac français 2012 - Lycée français de Pondichéry

Bonjour,

Les sujets de l’épreuve anticipée de français du lycée français de Pondichéry viennent d’être publiés.

Chaque année, les élèves du lycée français de Pondichéry sont les premiers à passer les épreuves du bac.

Tous les documents sont au format pdf :
[list=*]
[*]Sujet de la série littéraire[/*]
[*]Sujet des séries S et ES[/*]
[*]Baccalauréat technologique, toutes les séries[/*]
[/list]
Série L
Objet d’étude : La question de l’Homme dans les genres de l’argumentation du XVIe siècle à nos jours
[list=*]
[*]Question : Après avoir identifié la cible de la critique dans les textes du corpus, vous dégagerez les principaux procédés argumentatifs utilisés.[/*]
[*]Commentaire : Vous ferez le commentaire du texte de Du Bellay (sonnet CL).[/*]
[*]Dissertation : Dans quelle mesure l’argumentation indirecte est-elle efficace pour offrir au lecteur une réflexion sur l’homme et son comportement en société ? Vous appuierez votre réflexion sur le corpus et les textes que vous avez lus ou étudiés.[/*]
[*]Sujet d’invention : « Je veux qu’on soit sincère », déclare Alceste (texte B).
Dans une conversation avec un ami, vous débattez de la nécessité d’être sincère dans les relations avec autrui.[/*]
[/list]
Séries ES et S
Objet d’étude : La question de l’Homme dans les genres de l’argumentation du XVIe siècle à nos jours
[list=*]
[*]Question : Qu’est-ce qui, selon les quatre textes du corpus, permet à l’homme d’être libre ?[/*]
[*]Commentaire : Vous commenterez le texte de Victor Hugo (Les Châtiments, « Ultima verba », à partir de « Mes nobles compagnons, je garde votre culte »).[/*]
[*]Dissertation : Dans quelle mesure la force d’une argumentation se nourrit-elle de l’expérience vécue ? Vous développerez votre propos en vous appuyant sur les textes du corpus, sur les œuvres que vous avez étudiées en classe et sur celles que vous avez lues.[/*]
[*]Sujet d’invention : Un descendant des Maheu, devenu médecin, a été sollicité par un journaliste dans le cadre d’une enquête sur les évolutions de la société. Dans la lettre qu’il lui adresse en réponse, il explique comment, en quelques générations, sa famille s’est libérée de la mine grâce à l’instruction.[/*]
[/list]
Baccalauréat technologique, toutes séries
Objet d’étude : le texte théâtral et sa représentation, du XVIIe siècle à nos jours
[list=*]
[*]Questions :
- Ces textes font tous les trois intervenir des objets : une lettre dans le texte 1, un fauteuil dans le texte 2 et des chaises dans le texte 3.
Quels rôles jouent ici ces objets ?
- Dans les trois extraits proposés, quelles informations sont apportées au spectateur par les didascalies ?[/*]
[*]Commentaire : Vous commenterez l’extrait du Mariage de Figaro de Beaumarchais, acte I scène 8 (texte 2), à partir du parcours de lecture suivant :
- en vous appuyant notamment sur la situation des personnages mais aussi sur les didascalies et l’échange des répliques, vous mettrez en évidence le caractère particulièrement mouvementé de la scène.
- en quoi cette scène repose-t-elle sur un mélange de registres ?[/*]
[*]Dissertation : La représentation d’un texte théâtral permet-elle d’enrichir sa compréhension ?
Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur les textes du corpus, ceux que vous avez étudiés pendant l’année scolaire ainsi que sur vos lectures et votre expérience de spectateur.[/*]
[*]Sujet d’invention : Vous imaginerez un dialogue de théâtre entre deux personnages : l’un soupçonneux ou jaloux veut s’approprier le téléphone portable de l’autre, persuadé qu’un message compromettant y est enregistré.
Votre dialogue devra comporter des didascalies mettant en valeur l’objet, la relation entre les personnages et leur rapport à l’objet.[/*]
[/list]
«1

Réponses

  • Merci pour les liens.

    Excellent entraînement !
  • Prions (la série L) pour ne pas tomber sur l'humanisme... (a)
    Je pense tout de même que l'objet d'étude sera la poésie puisqu'il n'est pas tombé depuis bien longtemps.
  • L'humanisme ça m'étonnerait qu'il tombe. D'après ce que j'ai entendu dans mon lycée, la poésie est, en effet, un objet d'étude qui peut tomber. Moi ça me réjouit moyennement, écrire 4 pages sur un poème de 12 vers ce n'est pas très évident parfois.

    J'espère tomber sur l'argumentation ou le roman.
  • Raph76Raph76 Membre
    Oui je suis totalement d'accord voire motivé pour tomber sur le roman!
    C'est vrai que commenter un poème est assez difficile, du moins, plus qu'un extrait de roman!
  • KaeniKaeni Membre
    Le sujet de dissertation des L m'a l'air pas trop compliqué. Enfin j'entends par là que dans mon cas j'aurai peut être pu avoir 10/16 avec ce sujet. eek.gif
    J'espère juste qu'à la fin de cette année on ne tombera ni sur le théâtre ni sur la poésie. ._.
  • Théâtre tombé l'an dernier, pas trop probable...
  • agnelagnel Membre
    Quelqu'un connaît les sujets tombés en TL en Lettres ? Merci :)
  • AmmyAmmy Membre
    Un choix entre Quignard et Beckett. Pour le premier les questions portaient sur la cabane de SC pour l'une, et sur les pertes pour l'autre.
  • Bonjour :)
    J'aimerai savoir, puisque le lycée de Pondichéry a eu l'argumentation comme sujet dans leur bac de français en première S, est-ce que le bac en France portera sur le même thème?
  • AmmyAmmy Membre
    Non, ça ne veut rien dire (sinon ce serait trop avantageux pour vous...)
  • DeliaDelia Membre
    Raph76 a écrit:
    Oui je suis totalement d'accord voire motivé pour tomber sur le roman!
    C'est vrai que commenter un poème est assez difficile, du moins, plus qu'un extrait de roman!

    Mais non, mais non !
    Pour commenter un extrait de roman, il faut connaitre le roman, et c'est assez rarement le cas. On ignore qui est qui, qui fait quoi, on ne perçoit ni les échos de ce qui précède, ni les préparations de la suite, on ne perçoit donc pas ce qui fait l'intérêt du texte... et on se retrouve à barboter dans la paraphrase.

    Un poème (et je pense au sonnet, en particulier) est un tout, un ensemble complet, compréhensible en soi, même si une connaissance du recueil ne nuit pas.
    A observer la composition, le jeu des rimes, la nature des rimes, les coupes ou absences de coupe, les enjambements et les rejets... on amasse sans peine des matériaux pour le commentaire.
    Dites plutôt :

    C'est vrai que commenter un extrait de roman est assez difficile, du moins, plus qu'un poème.
  • Vous avez certainement raison mais les poèmes reposent tous (ou une grande partie) sur une symbolique or si on ne le comprend pas, on passe à côté du poème et ça équivaut à un hors sujet.

    Par exemple L'araignée et l'ortie d'Hugo repose sur une symbolique, une métaphore. L'araignée et l'ortie désignent en réalité les exclus de la société.
    On pourrait très bien passer à côté de la visée première du texte.

    De plus, dans un commentaire, il ne faut utiliser qu'une seule fois la même citation. Etant donné qu'un sonnet ne fait que 14 vers, je redoute de me retrouver à cours de citations à commenter...

    Le roman me semble plus facile car on voit tout de suite de quoi il s'agit et le hors-sujet est (presque) impossible à faire.

    C'est mon avis.
  • DeliaDelia Membre
    Par exemple L'araignée et l'ortie d'Hugo repose sur une symbolique, une métaphore. L'araignée et l'ortie désignent en réalité les exclus de la société.
    On pourrait très bien passer à côté de la visée première du texte.

    La visée première, c'est :
    J’aime l’araignée et j’aime l’ortie,
    Parce qu’on les hait ;
    Et que rien n’exauce et que tout châtie
    Leur morne souhait ;
    C'est net et clair : il chante ce que l'on ne chante jamais.

    La chute est égalment sans équivoque :
    Pour peu qu’on leur jette un œil moins superbe,
    Tout bas, loin du jour,
    La vilaine bête et la mauvaise herbe
    Murmurent : Amour !

    Le texte va de j'aime à Amour.
    Telle est donc la visée première : faire aimer ceux que l'on n'aime pas.

    Pour la portée symbolique, chacun est libre de son interprétation. On peut en effet y voir un texte contre « le délit de sale gueule », thème constant chez Hugo : Bug-Jargal, Quasimodo, Triboulet, cachent de grandes âmes sous leur apparente laideur. (Bug-Jargal n'est pas laid, me direz-vous. Non, mais il est noir, et au XIXe siècle les blancs ne considérent pas que l'on puisse être noir et beau.)
    On peut y voir une orchestration de la thématique évangélique : aimez-vous les uns les autres.

    Votre devoir ne sera pas jugé sur cette interprétation en soi, mais sur sa logique. Vous pouvez causer à l'examinateur une agréable surprise en lui faisant voir ce qu'il n'avait pas vu.
  • Merci pour votre explication !

    J'ai toujours eu peur de surinterpréter dans les commentaires de poème mais si toute analyse peut être justifiable, ça me rassure.
  • Bonjour je suis en série technologique et mon prof de français ma donne le sujet sur le théâtre qui est tombé cette année à pondichery. J ai commencé à faire les questions et j aimerai avoir votre avis. Si je l ai publié quelqu un pourrait me dire ce qu il en pense ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.