Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour a tous, je dois rédiger un commentaire sur un poème intitulé 'le cinquième poème visible' . Je pense prendre comme premier axe l'expression des sentiments car il me semblent très présent mais pour le second axe , j'ai des difficultés. je pense avoir saisi une sorte de désésperance également dans la seconde partie du texte ! Qu'en pensez vous? merci de me répondre et toutes les indications sont les bienvenues..


Voici le poème:

Je vis dans les images innombrables des saisons
Et des années
Je vis dans les images innombrables de la vie
Dans la dentelle
Des formes des couleurs des gestes des paroles
Dans la beauté surprise
Dans la laideur commune
Dans la clarté fraîche aux pensées chaude aux désirs
Je vis dans la misère et la tristesse et je résiste
Je vis malgré la mort

Je vis dans la rivière atténuée et flamboyante
Sombre et limpide
Rivière d'yeux et de paupières
Dans la forêt sans air dans la prairie béate
Vers une mer au loin nouée au ciel perdu
Je vis dans le désert d'un peuple pétrifié
Dans le fourmillement de l'homme solitaire
Et dans mes frères retrouvés
Je vis en même temps dans la famine et l'abondance
Dans le désarroi du jour et dans l'ordre des ténèbres

Je réponds de la vie je réponds d'aujourd'hui
Et de demain
Sur la limite et l'étendue
Sur le feu et sur la fumée
Sur la raison sur la folie
Malgré la mort malgré la terre moins réelle
Que les images innombrables de la mort
Je suis sur terre et tout est sur terre avec moi
Les étoiles sont dans mes yeux j'enfante les mystères
A la mesure de la terre suffisante

La mémoire et l'espoir n'ont pas pour bornes les mystères
Mais de fonder la vie de demain d'aujourd'hui.

Paul Eluard, tiré de 'A l'intérieur de la vue' 1947
«1

Réponses

  • Se demander déjà en quoi ce poème est-il "visible"
    Étudier les oxymores

    Hum pas facile facile ce poème !
  • MurielMuriel Membre
    Bonsoir Léah et Sosofaz,

    Il y a beaucoup d'antithèses aussi.
    Ce que tu appelles "la désespérance" (qui n'en n'est pas une pour moi, j'y vois plutôt un constat réaliste) est présent dès la première partie du poème.
    Le poète (ici Éluard) s'attache à vivre avec le "bon" et le "beau", même s'ils sont rares et difficiles à trouver.
    Un peu comme son image de la "dentelle" (vers 4)... beaucoup de trous/vides, mais qui font surgir de magnifiques motifs (et seuls les motifs sont importants dans la dentelle).

    "Le fourmillement de l'homme solitaire" compense "le désert d'un peuple pétrifié" et donne une justification à l'envie de vivre.
    Et s'il ne trouve rien..."il enfante", c'est "ça" un poète !

    Et : "Je réponds de la vie je réponds d'aujourd'hui
    Et de demain"
    est contradictoire avec l'idée même de désespérance.

    Muriel
  • MurielMuriel Membre
    J'ai relu plusieurs fois ce poème. J'ai franchement l'impression que si tu "axes" sur l'expression des sentiments (où sont-ils exprimés ?) et sur la désespérance (où est-elle manifeste ?) : tu passes à côté de ce texte.

    Muriel

    P.S. N'oublie surtout pas de tenir compte de la date de composition de ce poème. Documente-toi sur l'auteur à cette période.
  • Oui je suis d'accord avec Muriel, la date est importante et le mot "visible"
  • MurielMuriel Membre
    Sosofaz, il faut aussi que tu parviennes à dégager le mot (verbe) le plus important du poème. Il te sautera aux yeux quand tu te seras renseignée sur Éluard.
  • merci a tous, vos réponses m'ont permis de voir que je faisais fausse route lol ! oui je vais lire des choses sur lui ca devrait pouvoir me renseigner
    Beaucoup de gens de ma classe ont egalement compris ce que j'avais compris alors il faut certainement pousser la reflexion plus loin. Je vais le lire et le reliree jusqu'a que tout me semble clair!!
  • MurielMuriel Membre
    Oui, relis-le avec attention, mais seulement après t'être documentée.
    Reviens nous dire ce que tu as compris.

    Muriel
  • Je pense que dans ce poème ,on peut penser a son tour du monde ou il a vu des pays étranger avec des pupulations étrangères, ou encore ces amoures qui l'ont profondemlent blessées soit aprés une rupture ou après la mort. Il cherche a voir une note d'optimisme la ou il semble ne pas y en avoir. Il cherche de nouvelles voies et c'est sa philosophie et c'est ce qu'il tente d"exprimer dans ce poème! Il faut peut être aussi penser a son attachement au surréalisme..
  • MurielMuriel Membre
    Tu t'égares peut-être...
    Tu es jeune, mais tu sais tout de même ce qui s'est passé les années précédant 1947...
    Cherche à savoir qu'a fait Éluard ces années-là : l'homme Éluard, pas le "poète"...
    Quand tu le sauras, tu auras la clef de lecture de ce poème.
    N'oublie pas la recommandation de Léah : réfléchir sur "visible".

    (Je peux me tromper (possible), mais mon sentiment est qu'il y a beaucoup trop de pluriels, de multitudes, de peuples, etc. pour qu'il s'agisse ici d'un poème qui concerne (seulement) sa "survie" après la mort de sa seconde femme en 1946).
  • c'est vrai ce que tu dis mais il ne me semble pas que pour rédiger un comentaire il faille connaitre autant de chose!! enfin ca peut aider mais si l'on comprend l'essentielle,ca peut aussi suffir
  • Si dans un commentaire il faut situer le poème par rapport à la vie et de l'auteur ; la poésie ici est lyrique, donc c'est l'expression des sentiments et pour trouver les axes du texte il est bien de connaître les sentiments du poète dans le cours de savie
    En effet Éluard a été bouleversé par la mort de son épouse Nush C'est aussi un poète chez qui la vue, les yeux ont une importance capitale. Mais il y a aussi ces années-là des évenements historiques importants qui aident à mieux comprendre le poème.
    Pour en comprendre l'essentiel il faut justement savoir ce que le poète a vécu d'important
    Justement quel est le verbe et le mot clef dans ce poème ? à quoi s'oppose-t-il ?
  • Je sais qu'en 1947 , il publie 'le temps déborde' avec des poèmes dédiés a Nush avant et après sa mort. Je suis presque sure que ce poème lui est dédié alors je pense que la 'mort' repetée plusieurs fois peut etre un des mots cléfs du texte! Ensuite, historiquement, 1947 c'est le lendemain de la 2nde guerre mondiale. Eluard a vue la 1ere guerre mondiale donc la 2nde doit lui rappeler les pires horreurs. C'est aussi un des poète de la réisistance! J'ai relu plusieurs fois ce texte et il commence a devenir plus clair malgès quelques vers que je n'arrive toujours pas a comprendre!! Voila!! :)
  • Oui ! à la fois hommage à sa femme et un poème du Résistant qui recommence à voir "clair"
    d'où le qualificatif "visible"
    Et à côté de mort quel est le verbe-clef du poème ?
  • Oui, je suis sur la bonne voie !!! lol c'est le verbe 'vivre' bien entendu repeté de nombreuses fois et qui créer une sorte de parralélle entre la notion de mort !!!! :d
  • MurielMuriel Membre
    Étant donné que tu as fait un gros effort, quels sont les vers qui te posent problème ?

    Relis ton dernier message, il contient un mot en rapport étroit avec le "verbe" essentiel du texte.

    (Je t'avoue franchement qu'hier, j'ai douté de l'utilité du temps que Léah et moi avons passé à essayer de t'aider...)

    Muriel, "toute contente" de te voir réfléchir...

    P.S. Tu y es presque... à la bonne lecture !
  • MurielMuriel Membre
    Mince... j'ai eu un coup de fil et n'ai pas vu le message de 14:58...
    C'est bien ! Nous sommes embêtantes... mais... va encore plus loin... : que faut-il faire pour rester en vie (et libre) quand les conditions ne s'y prêtent pas ? Cherche le "VERBE" !
  • Et bien je dirais que l'espoir peut être une alternative quand on veut se ratacher a la vie. Les derniers vers ' la MEMOIRE et l'ESPOIR n'ont pas pour borne les mystères Mais de fonder la vie de demain et d'aujourd'hui' semble l'expliquer a merveille!! De plus, ils se trouvent a la fin de poème comme pour une conclusion a tout ce qu'il vient d'exprimer.
  • MurielMuriel Membre
    L'espoir ne suffit pas... il faut FAIRE (être agissant) "quelquechose" pour que cet espoir ait une chance de se matérialiser. Qu'a fait Éluard pendant la guerre ? s'est-il contenté d'espérer ? En quoi a-t-il été "agissant" ? Comment s'appelle cette action ? La retrouves-tu dans le poème (le verbe) ? C'est important...
  • En Août, au front, il fait paraître un recueil de dix poèmes (polycopié par lui-même à 17 exemplaires ) intitulé Le Devoir. Le 3 août, Paul est mobilisé, et devient infirmier dans un hôpital militaire de la Somme. Il est envoyé sur le front comme infirmier et est le témoin de terribles hécatombes.

    Je sais qu'au cours de l'occupation de la France, il joue un rôle important dans la Résistance des écrivains français contre les Allemands. Les idées de la paix, l'indépendences des peuples et la liberté sont devenus ses nouvelles passions sans oublié qu'il a participé a la littérature clandestine. C'est vrai qu'on peut pas dire qu'il s'est tourné les pouces. Je n'avais pas fais attention au verbe 'fonder' alors qu'il me semble essenstiel maintenant tout comme le verbe 'enfanter'!!
  • MurielMuriel Membre
    Pour pouvoir "fonder" et "enfanter", que faut-il faire AVANT?

    Relis le 9ème vers...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.