Accord du participe passé quand le COD est suivi d'un COI avant l'auxiliaire

Bonjour,

je me pose la question suivante : comment accorder un participe passé avec l’auxiliaire avoir lorsque dans une phrase il y a un COD suivi d'un COI tous deux placés avant l’auxiliaire ? Doit-il ne pas y avoir d'accord car il y a un COI ou le fait qu'il y ait ce COI implique que l'on se reporte sur le COD et dc le COI n'a aucun rôle ?
exemples :
- les mails que je t'ai envoyé(s) : t’ est un COI car on se pose la question :à qui. Mails est COD mais l’accord doit il se faire avec le COD même si le COI est placé plus près de l’auxiliaire ?
- à la gym, elle m’y a initié(e) : COI = gym mais également y non ?, COD = m' = féminin : donc COI avant COD : comment se fait l'accord ? doit-il se faire ac le COD ou ne pas se faire justement car il y a un COI ? qu'en est-il si m' devient masculin ?
- La chose qu’elle m’a annoncé(e) : m' = féminin : pareil un COD : chose, un COI : m' : peut importe le placement du COI plus près de l'auxiliaire, il faut accorder ac le COD ?

je ne suis pas sûre d'avoir été claire...

par ailleurs : Les quelques travaux que j’ai fournis au recruteur lui ont suffi : fournis prend un s car quelques travaux est COD, et suffi n'en prend pas n'est-ce pas? car pour la partie "lui ont suffi" le sujet est quelques travaux? est-ce correct?

en vous remerciant par avance
«1

Réponses

  • Effectivement, on ne tient pas compte du COI :
    à la gym, elle m’y a initiée (puisque m' est féminin)
    La chose qu’elle m’a annoncée
    Les quelques travaux que j’ai fournis au recruteur lui ont suffi.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour et bienvenue.

    Non, les autres compléments éventuels n'y changent rien.

    Quand il y a un COI en plus du COD, cela n'a aucune influence sur l'accord, puisque le participe conjugué avec "avoir" ne peut s'accorder qu'avec un COD placé avant lui.

    Les mails que j'ai envoyés
    Les mails que je t'ai envoyés

    COD dans les deux cas, j'ai envoyé quoi ?que = "les mails"

    Elle m’a initiée.
    À la gym, elle m’y a initiée.
    COD : a initié qui ? m' (moi, une fille)

    La chose qu'elle a annoncée
    La chose qu'elle m'a annoncée

    COD : a annoncé quoi ?qu' = "la chose".

    Les quelques travaux que j’ai fournis au recruteur lui ont suffi
    COD : j'ai fourni quoi ? → que = "les travaux".
    Quant au verbe suffire, son participe est toujours invariable, puisque ce verbe n'a jamais de COD. On ne peut pas "suffire quelqu'un" ou "suffire quelque chose", mais seulement "à quelqu'un" ou "à quelque chose" (COI).
  • MERCI BEAUCOUP POUR VOS REPONSES

    je retiens que le COD prime qu'il y ait un COI après le COD et avt l'auxiliaire également.

    A bientôt
  • JehanJehan Modérateur
    Oui, avec l'auxiliaire "avoir", on ne doit se préoccuper que de l'accord avec le COD placé avant... S'il y en a un, bien sûr.
  • Bonjour ,

    J'ai une question : quand il y a un COD suivi d'un COI le COI se transforme en COS, mais quand il y a deux COD dans une phrase, est-ce que le deuxième COD se transforme en COS ? MERCI d'avance
  • JehanJehan Modérateur
    Non, c'est toujours un COD (complément direct).
    Puisque le COS, lui, n'est qu'un cas particulier de COI (complément indirect).
  • bonjour,

    j'ai bien lu l'ensemble des règles d'accord indiquées en tête de ce topic.
    mais quelquechose me froisse.

    Faut-il écrire:

    Merci pour l'organisation que cela vous a demandé

    ou

    Merci pour l'organisation que cela vous a demandée

    Si j'applique bien les règles énoncées plus haut, demandé doit être accordé. Mais, au feeling, je ne l'accorderais pas, sans que je parvienne à l'expliquer. Mon feeling se trompe-t-il?
  • Oui, ton feeling te trompe. Oui, il faut accorder, la présence du COI ne change rien : Merci pour l'organisation que cela vous a demandée
  • Jehan a écrit:
    Bonjour et bienvenue.

    Non, les autres compléments éventuels n'y changent rien.

    Quand il y a un COI en plus du COD, cela n'a aucune influence sur l'accord, puisque le participe conjugué avec "avoir" ne peut s'accorder qu'avec un COD placé avant lui.

    Les mails que j'ai envoyés
    Les mails que je t'ai envoyés

    COD dans les deux cas, j'ai envoyé quoi ?que = "les mails"

    Elle m’a initiée.
    À la gym, elle m’y a initiée.
    COD : a initié qui ? m' (moi, une fille)

    La chose qu'elle a annoncée
    La chose qu'elle m'a annoncée

    COD : a annoncé quoi ?qu' = "la chose".

    Les quelques travaux que j’ai fournis au recruteur lui ont suffi
    COD : j'ai fourni quoi ? → que = "les travaux".
    Quant au verbe suffire, son participe est toujours invariable, puisque ce verbe n'a jamais de COD. On ne peut pas "suffire quelqu'un" ou "suffire quelque chose", mais seulement "à quelqu'un" ou "à quelque chose" (COI).


    Je ne sais plus justifier le "que" cod mis pour...
    Je m'explique: quand on cherche le COD on se demande "quoi" ou qui" et si dans la phrase il y a un mot proche du verbe qui reprend le "quoi" ou "qui" alors il a la fonction de cod et c'est souvent le cas de "que" ou "qui" "subordonnant". Je ne suis pas sur que ce soit la proximité avec le verbe qui justifie tout cela, qui peut me le confirmer?
    Merci d'avance.
  • JehanJehan Modérateur
    Le pronom relatif COD que représente son antécédent, c'est-à-dire le nom qui le précède.
    C'est le genre et le nombre de ce nom antécédent qui commande l'accord.

    En posant la question pour trouver le COD, c'est d'ailleurs cet antécédent que l'on trouve en réponse, alors que grammaticalement, ce n'est pas lui qui est COD, mais le pronom relatif COD que; il représente cet antécédent.

    Les mails que je t'ai envoyés > J'ai envoyé quoi ? "les mails", masculin pluriel, représenté par le pronom relatif COD que.

    Est-ce un peu plus clair ?
  • Oui, comme toujours, limpide! :)

    Est-ce que c'est la même chose pour "qui"?
    Pour tous les subordonnants?
  • LaoshiLaoshi Membre
    Est-ce que c'est la même chose pour "qui"?
    Pour tous les subordonnants?
    La "même chose" ? C'est-à dire quelle "chose" ?
    Que le pronom relatif représente son antécédent ? Oui, assurément.
    Qu'il ait la même fonction ? Non.
    Qui (seul) est généralement sujet du verbe de la relative.

    Les hommes qui sont venus l'arrêter étaient d'une brutalité insupportable.
    Les enfants qui ont couru pour arriver à l'heure sont essoufflés.
  • Merci Gabiana.

    Les hommes qui sont venus l'arrêter étaient d'une brutalité insupportable.
    Les enfants qui ont couru pour arriver à l'heure sont essoufflés.


    Voici mon analyse des deux phrases:

    Les hommes: GN masc pluriel / sujet du verbe "était"
    qui: pronom relatif mis pour "les hommes" (son antécédent donc) / sujet du verbe "sont venus"
    l': pronom personnel de la 3ème pers du sing / COD du verbe "arrêter"
    d'une brutalité insupportable: GN introduit par une prep / attribut du sujet "les hommes"


    Les enfants: GN masc pluriel / sujet du verbe "sont essoufflés"
    qui: pronom relatif mis pour "les enfants" / sujet du verbe "ont couru"
    pour arriver à l'heure: Groupe infinitif introduit par une prep / COD du verbe "ont couru"

    pour arriver: Groupe infinitif introduit par une prep / COD du verbe "ont couru"
    à l'heure: GN introduit par une prep / Complément circonstanciel de temps du verbe "arriver"

    Est-ce que tout cela est juste?
    (Jehan, j'ai pensé à la fonction attribut avec le verbe être :))
  • JehanJehan Modérateur
    Les hommes qui sont venus l'arrêter étaient d'une brutalité insupportable.
    Les enfants qui ont couru pour arriver à l'heure sont essoufflés.


    Voici mon analyse des deux phrases:

    Les hommes: GN masc pluriel / sujet du verbe "étaient"
    qui: pronom relatif mis pour "les hommes" (son antécédent donc) / sujet du verbe "sont venus"
    l': pronom personnel de la 3ème pers du sing / COD du verbe "arrêter"
    d'une brutalité insupportable: GN introduit par une prep / attribut du sujet "les hommes"


    Les enfants: GN masc pluriel / sujet du verbe "sont"
    essoufflés : participe passé employé comme adjectif, attribut du GN sujet "Les enfants".
    qui: pronom relatif mis pour "les enfants" / sujet du verbe "ont couru"
    pour arriver à l'heure: Groupe infinitif introduit par une prep / CC de but du verbe "ont couru" (Tu avais mis "COD"... Où as-tu vu qu'un COD est introduit par une préposition comme "pour" ?)

    pour arriver: Groupe infinitif introduit par une prep / CC de but du verbe "ont couru"
    à l'heure: GN introduit par une prep / Complément circonstanciel de temps du verbe "arriver"
  • C'est vrai, pas de COD avec "pour"
    Je te remercie, Jehan, pour tes corrections, précises comme toujours. :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.