Grammaire française Participe passé

Bonjour, j’aurais les questions suivantes concernant l’utilisation du subordinant DÈS QUE.

Si je comprends bien, dès que exprime une postériorité (contrairement à la simultanéité, exprimé par des conjonctions comme « à l’instant où » ou « au moment où ») immédiate (contrairement à une simple postériorité, comme avec la conjonction « après que »).


A. DÈS QUE avec deux temps composés

Il faut que la deuxième action soit à même de SE TERMINER « dès que » la première est finie...

Quand il s’agit de verbes perfectifs dans la principale, il n’y a en cela aucun problème, puisque les actions perfectives ne durent qu’un instant :
=> Dès qu’elle est partie, je suis arrivé.

Par contre, quand le verbe dans la principale est imperfective, l’action ne peut pas SE TERMINER « dès que » la première est finie :
=> Dès qu’elle est partie, le plombier a réparé son chauffage.

Il faut donc la rendre perfective par un verbe auxiliaire qui en exprime seulement l’aspect inchoatif (comme p.ex. commencer) :

=> Dès qu’elle est partie, le plombier a commencé à réparer son chauffage.

Cela me semble s’imposer. C’est juste?

Dans le cas où c’est la subordonnée qui est imperfective, cette obligation me semble moins nécessaire.
Ainsi :

=> Dès que le plombier a réparé son chauffage, elle est partie.

De toute façon, l’action de la principale ne peut commencer que quand celle de la subordonnée est fini, peu importe si celle-ci est longue ou brève.

On pourrait mieux marquer la fin de l’action de la subordonnée par un verbe exprimant l’aspect finitif (comme arrêter, terminer, finir).
Ainsi :

=> Dès que le plombier a fini de réparer son chauffage, elle est partie.

Mais cela ne me semble pas NÉCESSAIRE. Cela est-il juste?


B. DÈS QUE avec un temps simple et un temps composé

Ici, il me semble que le temps simple exprime L’HABITUDE, une succession de deux actions habituelles dans le passé et le présent :

=> Il sortait dès qu’il avait mangé. IMPARFAIT + PLUS QUE PARFAIT
=> Il sort dès qu’il a mangé. IND. PRÉSENT + PASSÉ COMPOSÉ

Dans le futur, cela me semble plutôt ponctuel, pas habituel :

=> Il sortira, dès qu’il aura mangé.

Cela est-il juste?


B. DÈS QUE avec deux temps simples

Ici, il me semble que l’utilisation de dès que est quasi de la simultanéité.
En effet, quelle différence entre :

Il partait dès qu’il l’apercevait. ET Il partait à l’instant où il l’apercevait.

On pourrait dire que dès que exprime encore un peu plus l’antériorité, et donc renforce encore le caractère inchoatif de l’action perfective (apercevoir), rendant ce moment encore plus brève que dans le cas d’une conjonction exprimant la simultanéité.

Cela est-il juste?

Grand merci pour tout aide sur ce sujet ... :D

Réponses

  • Loc. conj. Dès que.
    a) [Valeur temp., pour marquer la concomitance ou la postériorité immédiate de l'action de la principale par rapport à celle de la sub.] Aussitôt que, sitôt que. (Quasi-)synon. une fois que, dès l'instant où, sitôt après que.
    https://www.cnrtl.fr/definition/dès
    A. DÈS QUE avec deux temps composés

    Il faut que la deuxième action soit à même de SE TERMINER « dès que » la première est finie...
    Non : Je t'ai aimé tout de suite, dès que je t'ai vu (Mauriac)
    B. DÈS QUE avec un temps simple et un temps composé

    Ici, il me semble que le temps simple exprime L’HABITUDE, une succession de deux actions habituelles dans le passé et le présent
    Non, ce sont les temps utilisés, imparfait et présent qui expriment l'habitude. Aucun rapport avec l'utilisation de dès que.
  • Anne345 bonjour,
    et merci pour votre réponse!
    Non : Je t'ai aimé tout de suite, dès que je t'ai vu (Mauriac)

    Mais ici, le sens n'est-il pas : dès que je t'ai vu, j'ai commencé à t'aimer?

    Car sinon, si on prend au sens strict l'aspect accompli du passé composé, cela équivaudrait à dire : j'ai (commencé et surtout) fini de t'aimer ... !

    Non, ce sont les temps utilisés, imparfait et présent qui expriment l'habitude. Aucun rapport avec l'utilisation de dès que.

    Mais je ne dis rien d'autre. C'est évidemment l'usage d'un temps simple qui donne le sens d'une habitude, pas la conjonction dès que.


    Mon post voulait mettre en évidence le fait que selon l'usage des temps simples ou accomplis d'une part et des verbes perfectifs ou imperfectifs d'autre pas, dès que semble osciller entre une postériorité immédiate (avec des perfectifs accomplis ou imperfectifs convertis en perfectifs) vers une quasi-simultanéité, dans le cas de deux temps simples.
  • Bonjour,

    Dois-je utiliser le futur simple ou le conditionnel après "dès que" ?

    Dès que j'aurai des nouvelles, je te tiendrai au courant.

    Dès que j'aurais des nouvelles, je te tiendrai au courant.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Dès que nous aurons des nouvelles, nous te tiendrons au courant.
    Futur simple.
  • Bonjour à tous, svp:

    Monsieur, reprit très-poliment Mr. Fogg, après notre rencontre à San-Francisco, j’avais formé le projet de venir vous retrouver en Amérique, dès que j’aurais terminé les affaires qui m’appellent sur l’ancien continent.


    Pourquoi on utilise ici le conditionnel et pas le futur ?

    Merci.
  • Le verbe dépend d'un verbe principal à un temps du passé :
    j’avais formé le projet
  • JehanJehan Modérateur
    Concordance des temps : la principale est au passé.

    Je forme le projet de venir vous retrouver en Amérique, dès que j’aurai terminé...

    J’avais formé le projet de venir vous retrouver en Amérique, dès que j’aurais terminé...
  • Jakky38Jakky38 Membre

    Bonjour,

    Il ne me semble pas avoir vu de réponse claire et précise à la question que je me pose.

    Je me permets donc de vous l'adresser ici et je vous remercie par avance pour votre aide.

    Doit-on dire :

    1- En vous remerciant pour vos réponses dès que vous le pourrez.

    2- En vous remerciant pour vos réponses dès que vous le pouvez.

    Si l'un est préférable, voire obligatoire pourquoi ?

    Les deux sont-ils utilisables et existe-t-il une nuance de sens ?

    Merci beaucoup pour vos avis éclairés à ce propos.

    Jakky

  • Bonjour Jakky38

    Déjà, je trouve que ces phrases sont incorrectes et dès que, etc superflu

    Simplement : "Je vous remercie par avance de votre réponse." Ou encore : "Dans l'attente de votre réponse."

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    Doit-on dire :

    1- En vous remerciant pour vos réponses dès que vous le pourrez.

    2- En vous remerciant pour vos réponses dès que vous le pouvez.

    C'est mal dit. Vous pourriez éventuellement écrire :

    1- En vous remerciant de répondre dès que vous le pourrez,...

    2- En vous remerciant de répondre dès que vous le pouvez,...

    De ces deux-là, la première, avec le futur, est meilleure.

  • Jakky38Jakky38 Membre

    Merci beaucoup pour votre réponse.

    1- Qu'est-ce qui justifie ce choix ?

    2- En quoi "de répondre" est-il meilleur que "pour vos réponses" ?

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    Parce "dès que (vous le pourrez)" doit s'appliquer à une action et une action demande un verbe, ici "répondre". "Dès que vous le pourrez" ne peut pas s'appliquer à un nom ("réponse", ou n'importe quel autre nom).

    Le futur est meilleur que le présent, puisque l'action de répondre portera nécessairement dans le futur par rapport au temps présent.

  • Jakky38Jakky38 Membre

    Merci beaucoup à vous. C'est très clair.

    1- Pour être certain d'avoir tout compris, pour quelles raisons "'dès que" doit s'appliquer à un verbe et pas à un nom ?

    2- Où puis-je trouver tous ces éléments (Grévisse, Bescherelle...) ?

    Encore merci à vous.

  • JehanJehan Modérateur
    15 avril modifié

    "dès que vous le pourrez" est introduit par une locution conjonctive, c'est une subordonnée circonstancielle de temps. Une subordonnée circonstancielle complète une principale avec un verbe, et non pas un nom.

  • Jakky38Jakky38 Membre

    Je pense avoir tout compris !

    Merci beaucoup à vous pour toutes ces précisions.

  • sechardsechard Membre

    Bonsoir,

    J'ai un peu de mal avec 'dès que' et la concordance des temps. Si j'ai bien compris, 'dès que' introduit en général une action antérieure à celle de la proposition principale. Par conséquent, le verbe qui l'accompagne est conjugué à un temps "un cran avant" celui de la principale. Mais doit-on considérer pour autant que la phrase suivante est fausse ?

    Je vous contacterai dès que j'en saurai plus.

    Merci d'avance pour votre aide

  • JehanJehan Modérateur

    Non, bien sûr, c'est correct.

    Ici, il y a plutôt quasi-simultanéité que véritable antériorité de l'un ou l'autre verbe.

  • Un mot peut-être sur la troisième personne singulier ?

    Feu mon père me posait cette queston, quand j'étais môme : les poules étaient sorties du poulailler dès qu'on leur en avait ouvert la porte.

    Ou dois-je comprendre que des cons avaient officié ce soir-là ?

    On conseillera donc d'user du "dès qu'on" avec précaution, en particulier dans les cas où la phrase pourrait vous désigner vous-même. Ce qui serait ballot, avouez.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.