Grammaire française Participe passé

Je cherche par exemple à trouver les règles me permettant de savoir dans quels cas il faut lier les mots dans un poème. Y a-t-il un/ des ouvrages ou sites de référence ?

Autres exemples de ce que je cherche:

ex: Faut-il lier les mots séparé par des virgules pour éviter un hiatus ?
ex: faut-il lier le "s" d'un mot au pluriel au mot suivant dans tous les cas ?
ex: où faut-il mettre les accents toniques dans différents types de configurations ?

Je cherche des sources qui me disent s'il y a des règles ou s'il n'y en a pas !

Merci :)

SL

Réponses

  • Si tu cherches versification hiatus diérèse accent avec ton moteur de recherche favori, tu trouveras de nombreux sites comme celui-ci :
    https://www.etudes-litteraires.com/versification.php

    Quant aux livres, il existe plusieurs Précis de versification et Traités de versification, ainsi que le chapitre Versification de Riegel (une trentaine de pages).
  • Merci Anne,

    J'avais déjà lu en détail le document sur la versification de ce site. Il est très bien fait, mais je n'y ai pas trouvé la réponse à mes questions:

    ex: Faut-il lier les mots séparés par des virgules pour éviter un hiatus ?
    ex: faut-il lier le "s" d'un mot au pluriel au mot suivant dans tous les cas ?

    Quoi lier ici par exemple: Les voilà devenus ours, lions, éléphants (alexandrin) ?

    Et ici: Chars vides, étalons cabrés, flux et reflux (alexandrin) ?

    Est-ce que je me pose les bonnes questions ?

    SL
  • JehanJehan Modérateur
    S'il y a une virgule, c'est pour marquer une légère pause dans l'énumération.

    Pas de liaison entre "vides" et "étalons" dans cet enregistrement audio du poème de Leconte de Lisle :
    http://www.audiocite.net/livres-audio-gratuits-poesies/leconte-de-lisle-le-combat-homerique.html

    Pas davantage de liaison, même sans virgule, entre "les vivants" et "et ceux qui ne sont plus".
    Faire la liaison ici affaiblirait l'opposition entre les termes.
    C'est du bon sens sémantique.
  • A mon humble avis, le problème des liaisons dépasse le cadre de la versification. Tu peux trouver des éléments d'information dans Le bon usage, de J. Grévisse, au § 43 "Quand fait-on la liaison?".
  • JehanJehan Modérateur
    Sur les liaisons en général, larges développements également dans Riegel...
    Cela dit, la déclamation d'un texte versifié est une situation d'énonciation particulière, et certaines liaisons facultatives et fréquemment omises en prose le seront nettement moins en vers. Ce qui ne veut pas dire pour autant qu'il faille faire toutes les liaisons sous couleur de "diction poétique". Le mieux serait ici l'ennemi du bien... ;)
  • Jacques, Jehan, merci !

    J'avais entendu l'enregistrement de Leconte de Lisle, mais personnellement, je préfère faire la liaison "les vivants" "et ceux qui ne sont plus", mais discrètement en ralentissant et en diminuant la voix.

    Suis-je la seule à préférer cela ?

    Je viens de prendre un abonnement gratuit de 10 jours au "Bon usage" de Grevisse en ligne !

    L'article est passionnant et contient des informations surprenantes. Je me demande ce que dit le Riegel exactement:

    §42 - Comment fait-on la liaison ? (source: Grevisse)
    a) La consonne de liaison est généralement celle qui est représentée dans l’écriture à la fin du premier mot :
    trop aimable, petit homme. [...]
  • JehanJehan Modérateur
    Consulter aussi cet article assez détaillé de Wikipedia :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liaison_en_fran%C3%A7ais
    Il paraît vain de chercher une réponse catégorique pour absolument tous les cas...
    Le locuteur dispose souvent d'une certaine marge de manœuvre.
    Ce qui ne veut pas dire qu'il faille, en poésie, toujours faire toutes les liaisons, comme tu sembles tentée de le faire.

    Pardonne ma curiosité, mais pourquoi cet intérêt particulier pour la manière de déclamer les vers ? Dois-tu déclamer pour des raisons professionnelles ?

    Je note que Grevisse parle de "liaisons inusitées" à propos des liaisons après poses ou disjonctions.
    Ce qui est le cas pour les liaisons que tu voudrais faire dans le poème de Leconte de Lisle.

    Il serait intéressant de chercher si Grevisse consacre des articles spécifiques à la diction des vers.
  • Grevisse se préoccupe peu de l'oral. Seulement deux pages et demi sur les liaisons, rien de particuloer sur la poésie, sauf cette remarque :
    On entend beaucoup moins les liaisons dans la conversation ordinaire que dans le discours soigné et dans la lecture à voix haute (surtout celle de la poésie).
  • JehanJehan Modérateur
    Pour les liaisons, deux pages et demie dans Riegel aussi...
  • Jehan a écrit:
    Consulter aussi cet article assez détaillé de Wikipedia :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liaison_en_fran%C3%A7ais
    Il paraît vain de chercher une réponse catégorique pour absolument tous les cas...
    Le locuteur dispose souvent d'une certaine marge de manœuvre.
    Ce qui ne veut pas dire qu'il faille, en poésie, toujours faire toutes les liaisons, comme tu sembles tentée de le faire.

    Pardonne ma curiosité, mais pourquoi cet intérêt particulier pour la manière de déclamer les vers ? Dois-tu déclamer pour des raisons professionnelles ?

    Je note que Grevisse parle de "liaisons inusitées" à propos des liaisons après poses ou disjonctions.
    Ce qui est le cas pour les liaisons que tu voudrais faire dans le poème de Leconte de Lisle.

    Il serait intéressant de chercher si Grevisse consacre des articles spécifiques à la diction des vers.

    Pour répondre à ta question, non je ne suis pas conteuse professionnelle, mais quand je m'intéresse à une question, je n'aime pas faire les choses à moitié ;D
    De plus, je ne connais pas assez bien le sujet pour pouvoir m'affranchir des règles... du moins pas encore.

    J'hésite encore entre le Grevisse et le Riegel... ça a l'air assez équivalent. Le Grevisse semble plus pragmatique. Peut-on voir une page du Riegel quelque part sur le net (je n'ai pas trouvé !)
  • https://www.amazon.fr/Grammaire-m%C3%A9thodique-fran%C3%A7ais-Martin-Riegel/dp/2130539599#_
    Choix "Cliquer pour feuilleter" près de l'image.

    Pour le Bon usage, tu peux essayer pendant 10 jours la version électronique : http://www.lebonusage.com/login
  • Merci Anne, je viens justement de m'abonner au Grevisse pour dix jours ;)

    J'avais vu les pages visibles du Riegel sur Amazon, mais ce ne sont pratiquement que des pages du sommaire et de l'introduction. Donc on ne voit pas comment ils présentent les choses à l'intérieur.
    Ceci dit, la table des matières me plaît bien !
  • JehanJehan Modérateur
    Pour Riegel, on ne peut guère feuilleter que les premières pages (sommaire) et les dernières (index) et comme je l'ai dit hier, il s'agit de la version de 2004.
    Cependant, les commentaires des clients sont assez informatifs et donnent une bonne idée de l'ouvrage et de son esprit, même s'ils concernent eux aussi la version 2004 :
    https://www.amazon.fr/product-reviews/2130559840/ref=dp_top_cm_cr_acr_txt?ie=UTF8&showViewpoints=1

    En ce qui concerne le Bon usage en ligne, je crois qu'AvrilBaby n'a pas attendu pour tester... ;)
    (Voir plus haut)
  • Merci Jehan.
    Est-ce que vous diriez que le Riegel est aussi détaillé que le Grevisse ?

    Le gros Grevisse fait 1600 pages !
    Le Riegel existe apparemment en deux versions 600 et quelque pages ou 1200... mais il paraît que c'est écrit très petit...
  • JehanJehan Modérateur
    Aussi détaillé, peut-être pas.
    Mais fort complet malgré tout, et peut-être moins "fouillis"...
    C'est écrit assez petit, mais c'est lisible et clairement présenté.

    Comme tu as pu lire dans les avis, Riegel est une grammaire plus "linguistique" que Grevisse,
    qui est plus purement "grammaire normative".

    Mais bon, l'abonnement annuel au Grevisse en ligne n'est que de 36€ annuels, et la grammaire Riegel n'est pas si chère que cela non plus. Et pour elle, tu n'auras pas à te réabonner !

    Alors, pourquoi pas les deux ?
  • La taille des pages compte aussi : Riegel (broché) 14×20 cm, 880 g et Grevisse (cartonné) 19×26,5 cm, 2,6 kg !
    Grevisse est beaucoup plus riche en cas particuliers, citations, notes historiques...
    Je ne fais pas le même usage des deux. Riegel pour la recherche de base, Grevisse pour les "cas tordus" et la promenade...
  • Oui, je crois que je vais craquer pour les deux, surtout que vous m'y encouragez :D
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.