Grammaire française Participe passé

Bonjour,
Je ne comprend pas tellement la fonction COD ...

Peut -on avoir un COD avec un infinitif ?
Par exemple dans "sans oublier le chien", "le chien" est il COD de "oublier ?
Ou bien "pour changer de sujet", "de sujet" est il COD de "changer" ?

De plus qu'en est il du participe passé ?
Dans " amusé par le chien", "le chien" est il CODdu verbe " amusé" ?

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.

    Un COD répond à la question qui ? ou quoi ? posée après le verbe (sauf après les verbes d'état).

    Oui, bien sûr, un infinitif, comme le verbe conjugué correspondant, peut avoir un COD.
    Il oublie le chien.
    Oublier le chien.


    Le COD se construit sans préposition.
    Le COI se construit avec préposition (en général à ou de).
    Donc, changer de sujet n'est pas COD, mais COI.

    Le complément introduit par par n'est pas un COD, puisqu'il désigne, après un verbe à la forme passive, celui qui fait l'action subie par le sujet. C'est un complément d'agent.
    Le garçon est amusé par le chien.
    (C'est le chien qui amuse le garçon.)
  • Dans ce cas dans la phrase "A la voir la regarder" par exemple, "la regarder" est COD de "voir" c'est bien ca ?
  • JehanJehan Modérateur
    C'est un cas assez compliqué.

    "la...la regarder" est une proposition infinitive, COD de l'infinitif "voir".
    Cette proposition est en fait composée de deux COD :
    voir qui ?la (pronom personnel COD)
    la voir quoi faire ?la regarder.

    Et le pronom la est lui-même COD de l'infinitif "regarder".
  • Je crois que chacun des «la» représente une personne différente. Il faut normalement éviter ce genre d'ambiguïté...

    «Je la vois la regarder»
    vois qui : la (le premier)
    regarder qui : la (le deuxième)
    Autrement dit : Je vois Pierrette regarder Lucie.
    :)
  • JehanJehan Modérateur
    En effet, chacun des deux "la", ici, représente forcément une personne différente...
    Ou une personne et une chose.
    Ce n'est pas forcément ambigu, tout dépend du contexte.

    Je vois Pierrette regarder la fleur.
    Je la vois la regarder.

    Il y a peu de chance pour que l'on comprenne "Je vois la fleur regarder Pierrette"...
  • En fait, je m'interrogeais sur la possibilité d'avoir deux COD pour un même verbe dans une même phrase. C'est la première fois que je vois cette formule :
    voir quoi faire : la regarder.

    Pour les COD, j'utilise toujours quoi ou qui sans aucun ajout. Je réviserai ces règles plus tard... :)
  • JehanJehan Modérateur
    Mais les deux la ne sont pas COD du même verbe...
    Le premier est COD de voir, le second est COD de regarder.

    Noter que j'ai écrit ici non pas "voir quoi faire ?"
    Mais "la voir quoi faire ?".
    Nuance.

    Quand le COD est un infinitif ou un groupe infinitif, quoi faire ? me semble de rigueur.

    J'aime (quoi faire ?) lire des romans.
    Je la vois (quoi faire ?) lire.
  • Merci !
    Je vérifie cette règle ce soir (heure de Montréal) dans ma bible (Le bon usage). ;)
  • JehanJehan Modérateur
    Ce n'est pas une règle, c'est un procédé d'analyse commode.
    En tant qu'instit à la retraite, je l'ai fait utiliser à mes jeunes élèves pour mieux distinguer l'infinitif en -er et le participe en -é . Si tu peux poser la question quoi faire ? → tu écris e. r. (ça rimait...).

    Extrait d'un manuel d'orthographe niveau CM2 :

    301inq1.jpg
  • Merci !
    Je ne connaissais pas ce procédé, et c'est très probablement parce qu'au Québec nous sommes portés à dire «faire quoi». :) J'ai appris, et j'utilise encore, d'ailleurs, la méthode par substitution. (J'irai chanter - J'irai vendre)
  • Bonjour.

    Une question, s'il vous plait.
    Le premier mouvement de surprise passé, d’Artagnan relut encore le billet d’Athos.
    — C’est étrange, dit-il, que le roi me fasse appeler.
    — Pourquoi, dit Raoul, ne croyez-vous pas, Monsieur, que le roi doive regretter un serviteur tel que vous ?
    — Oh ! oh ! s’écria l’officier en riant du bout des dents, vous me la donnez belle, maître Raoul. Si le roi m’eût regretté, il ne m’eût pas laissé partir. Non, non, je vois là quelque chose de mieux, ou de pis, si vous voulez.

    J'ai analysé la phrase soulignée comme ceci :
    — me : complément d'objet indirect
    — la : complément d'objet direct
    — belle : attribut du complément d'objet direct.

    Alors, je ne peux aucunement trouver le référent du COD 'la' ; il n'y a aucun nom féminin singulier ni avant ni après cette phrase.

    Aidez moi à comprendre...

    Merci, d'avance.
  • Tlfi :
    La donner belle à qqn (cf. beau); de même : Vous nous la donnez bonne, avec votre capitaine et votre commis aux fermes (JOUY, Hermite, t. 2, 1812, p. 297). Donner de la tablature :Fin de l'objet 1 de la requête (Paragraphe)
  • Ça signifie que vous vous moquez de moi.

    Un emploi ironique de l'expression '' faire (jouer) la belle ''.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    L'expression "la donner belle" (aujourd'hui inusitée) a le plus souvent le même sens que "la bailler belle".
    Vous me la donnez belle = vous me la baillez belle = vous voulez m'en faire accroire, vous vous moquez (gentiment) de moi, vous cherchez (gentiment) à me tromper.
    L'origine de l'expression semble être liée soit aux jeux de cartes (vous me donnez une belle main) soit au jeu de balle, notamment le jeu de paume (vous me donnez une belle balle).
    "La", dans cette dernière hypothèse, serait donc mis pour "balle". Mais l'expression n'est plus analysable aujourd'hui.
    Je crois d'ailleurs qu'elle n'est même plus comprise généralement aujourd'hui.
  • Je suis très content de vos explications pleines de bonté.
    Donc, j'ai essayé d'analyser ce qui n'est pas analysable. :P

    Mes chers Delia, gerardmontreal et lamaneur, grand merci à vous tous !!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.