Quelqu'un pourrait il me donner la traduction de cette citation latine : « quorum primus seraphico calculo purgatus et ardore celico inflammatus totum incendere videbatur. Secundus vero verbo predicationis fecundus super mundi tenebras clarius radiavit », tirée du roman Le nom de la Rose, p.72, d'Umberto Ecco et prêtée à Ubertin de Casale dans son traité "Arbor vitae". Merci

Réponses

  • "... dont le premier, débarrassé d'une gravelle séraphique et enflammé d'une ardeur céleste, était vu tout mettre à feu. Le second, prodigue d'une vraie parole de prédication, rayonna plus brillamment sur les ténèbres du monde."
  • merci beaucoup.
  • Zorah a écrit:
    "... dont le premier, purifié par une pierre séraphique et enflammé d'une ardeur céleste, était regardé comme embrasant tout. Le second, prodigue d'une vraie parole de prédication, rayonna plus brillamment sur les ténèbres du monde."

    La "pierre séraphique" est une allusion au prophète Isaïe, dont les lèvres furent purifiées par un charbon ardent apporté par un ange. Il s'agit seulement ici, par ironie, d'une "pierre".
  • Quelqu'un pourrait il me donner la traduction et l'origine (son auteur) de ce poème (en langue allemande) tiré du roman "le Nom de la Rose" , p.89, cité par Adso et complété par le moine Malachie :

    Aller Wunder si geswingen
    das herde himel hât überstigen
    daz sult ir vür ein Wunder wingen

    et:

    Erd ob un himel unter
    das sult ir hân besunder
    Vür aller Wunder ein Wunder.

    Merci
  • C'est de l'altdeutsch, de traduction assez délicate. Les trois vers de Malachie ("La terre en haut et le ciel en bas, vous devez tenir cela tout particulièrement pour la merveille de toutes les merveilles") ne se comprennent qu'à la condition de solliciter tant soit peu le sens du deuxième vers de la strophe qui les précède ; ce vers se comprend normalement ainsi : "la terre a gravi le ciel". Malachie feint d'entendre : "le ciel a gravi la terre", ce que l'absence de flexion des noms permet effectivement ici. Une telle ambiguïté peut difficilement être rendue en français ; peut-être en disant poétiquement "la terre le ciel a gravi" ? Quoi qu'il en soit je comprends cette première strophe de la façon suivante : De toutes merveilles est stupéfiant Que la terre le ciel ait gravi ; Tenez cela pour une merveille convaincante.
  • hmm.... je ne sais plus comment vous remercier Zorah, pour toutes ces traductions et précisions......Sachez que je reste pantois devant votre savoir....
    mille mercis donc si tant est que celà soit suffisant....
    ma reconnaissance va bien au delà....
  • si quelqu'un peut me donner la traduction de :
    "forte potuit sed non legitur eo usus fuisse",
    et,
    "manduca, jam coctum est",
    D'avance un grand merci.
  • Il a peut-être pu, mais aucun texte ne dit qu'il en a fait usage.

    Mange, c'est déjà cuit.
  • Encore merci Zorah, que deviendrais-je sans vous ......... :).
    Vous êtes ma bonne étoile.
  • Quelq'un pourrait-il me traduire ces quelques citations latines?
    - tout d'abord cette énigme :
    "Est domus in terris, clara quae voce resultat
    Ipsa domus resonat, tacitus sed non sonat hospes
    Ambo tamen currunt, hospes simul et domus una."
    - Ensuite :
    "Fabulae poetae a fando nominaverunt quia non sunt res factae sed tantum loquendo fictae..."
    - Et puis :
    "Decimus humilitatis gradus est si non sit facilis ac promptus in risu, quia scriptum est : stultus in risu exaltat vocem suam."
    - Et encore:
    "Aliquando praeterea rideo, jocor, ludo, homo sum." Pline le Jeune,
    - avec,
    "Scurrilitates vero vel verba otiosa et risum moventia aeterna clausura in omnibus locis damnamus, et ad talia eloquia discipulum aperire os non permittimus."
    - et,
    "Admittenda tibi joca sunt post seria quaedam, sed tamen et dignis ipsa geranda modis."
    - encore,
    "Nudavi femora contra faciem tuam" et "sive nudabo et relevabo femora et posteriora tua."
    - Et,
    "Tum podex carmen extulit horridulum."
    - Enfin, :
    "spiritualiter salsa" que je traduis par "le sel de l'esprit" sans certitude?
    Merci.
  • Il est une maison sur la terre où retentit une voix claire.
    La maison elle-même en résonne, son hôte ne parle pas et ne fait pas de bruit.
    Tous deux pourtant courent, hôte en même temps que maison.

    Les fables, les poètes les nommèrent du mot fando (= « en parlant ») car ce ne sont pas des faits, mais des fictions verbales…

    Le dixième degré de l’humilité est de ne pas avoir le rire facile ni prompt, car il est écrit : c’est le sot qui élève la voix quand il rit.

    Parfois aussi je ris, je plaisante, je joue, je suis un homme.

    Les plaisanteries ou les paroles oiseuses et le rire, qui mettent à mal la clôture éternelle, nous les condamnons en tous lieux, et nous ne permettons pas à l’élève d’ouvrir la bouche pour de tels propos.

    Les jeux à admettre sont ceux qui succèdent à certaines choses sérieuses, ils doivent cependant rester enpreints de dignité.

    J'ai dénudé mes cuisses en face de ton visage.

    Ou bien je dénuderai et je relèverai tes cuisses et ton postérieur.

    Alors de ton fondement s'échappera un chant peu agréable.
  • Encore une fois merci Zorah.
  • De nouveau ai besoin d'une aide pour traduire ces citations latines :

    "Quod enim laicali ruditate turgescit non habet effectum nisi fortuito"

    et "sed opera sapientiae certa lege vallantur et in finem debitum efficaciter diriguntur" .

    et que comprendre par "secretum finis Africae manus supra idolum age primum et septimum de quatuor".

    Enfin, qu'est que représente ce " secretum finis Africae"?

    Tout ça n'est pas simple pour quelqu'un qui ignore tout du latin.....

    Merci d'avance.
  • frankycc a écrit:
    De nouveau ai besoin d'une aide pour traduire ces citations latines :

    "Quod enim laicali ruditate turgescit non habet effectum nisi fortuito"

    Ce qui regorge de rudesse profane n'a pas d'effet, si ce n'est par hasard.

    et "sed opera sapientiae certa lege vallantur et in finem debitum efficaciter diriguntur" .

    mais les oeuvres de la sagesse sont garanties par des principes sûrs et tendent avec succès vers le but qu'elles doivent atteindre.

    et que comprendre par "secretum finis Africae manus supra idolum age primum et septimum de quatuor".

    Enfin, qu'est que représente ce " secretum finis Africae"?

    Tu n'as pas lu le livre jusqu'au bout!!!

    La phrase signifie : La main au-dessus du miroir secret des confins de l'Afrique, agis sur la première et la septième de quatre"
    (à signaler que la phrase latine contient une incorrection!!!)
    secretum se rapporte à idolum. Quant à l'expression "finis Africae", elle désigne les confins de l'Afrique. Tu te rappelles que la bibliothèque est divisée en parties portant, outre un numéro, le nom d'une des parties du Monde.
    Un miroir déformant est placé sur la porte donnant accès au finis Africae.
    L'énigme porte sur le fameux primum et septimum de quatuor, mais Guillaume perce cette énigme à la fin... Je ne sais pas si je dois te la révéler!


    Tout ça n'est pas simple pour quelqu'un qui ignore tout du latin.....

    Merci d'avance.
  • Merci de votre aide.
    J'ai été amené à lire ce livre, suite à la lecture, du dernier livre d'entretiens de Lucien Jerphagnon, peu avant sa mort, "de l'Amour, de la mort, de Dieu et autres Bagatelles", dans lequel il prétend que c'est le livre qui l'a le plus marqué et qu'il aurait lu (et annoté) un grand nombre de fois.
  • Encore moi. Je n'arrive en effet pas à passer outre la compréhension de ces citations latines dont j'aimerai comprendre le sens et connaître donc la traduction.
    Merci pour votre aide.
    1.Hic lapis gerit inse similitudinem coeli.
    2. omnes enim causae effectuum naturalium dantur per lineas, angulos et figuras.
    Aliter enim impossibile est sciri propter quid in illis.
    3. pulchra enim sunt ubera quae paululum supereminent et tument modice, nec fluitantia licenter, sed leniter restricta, repressa sed non depressa...
    4. Hec est quedam condemnation corporalis et sententia condemnationis corporalis lata, data et in hiis scriptis sententialiter pronumptiata et promulgata
    5. Johannem vocatem fratem Micchaelem Iacobi, de comitatu Sancti Frediani, hominem male condictionis, et pessime conversationis, vite et fame, hereticum et heritica labe pollutum et contra fidem catolicam credentem et affirmantem.....
    6. Deum pre oculis non habendo sed potius humani generis inimicum, scienter, studiose, appensate, nequiter et animo et intentione exercendi hereticam pravitatem stetit et conversatus fuit cum Fraticellis, vocatis Fraticellis de la pauvre vie hereticis et scismaticis et eorum pravam sectam et heresim secutus fuit et sequitur contra fidem catolicam.... et accessit ad dictam civitatem Florentie et in locis publicis dicte civitatis in dicta inquisitione contentis, credidit, tenuit et pertinaciter affirmavit ore et corde....
    Quod Christus redentor noster non habuit rem aliquam in proprio vel comuni sed habuit a quibuscumque rebus quas sacra scriptura eum habuisse testatur, tantum simplicem facti usum.
    7. Costat nobis etiam ex predictis et ex dicta sententia lata per dictum dominum episcopum florentinum, dictum Johannem fore hereticum, nolle se tantis herroribus et heresi corrigere et amendare, et se ad rectam viam fidei dirigere, habentes dictum Johannem pro irreducibili, pertinace et hostinato in dictis suis perversis herroribus, ne ipse Johannes de dictis suis sceleribus et herroribus perversis valeat gloriari, et ut eius pena aliis transeat in exemplum; idcirco, dictum Johannes vocatum fratem Micchaelem hereticum et scismaticum quod ducatur ad locum iustitie consuetum, et ibidem igne et flammis igneis accensis concremutur et comburatur, ita quod penitus moriatur et anima a corpore separatur.
    8. De te fabula narratur.
    9. o sidus clarum puellarum, o porta clausa, fons hortorum, cella custos unguentorum, cella pigmentaria.
    10. omnis ergo figura tanto evidentius veritatem demonstrat quanto apertius per dissimilem similitudinem figuram se esse et non veritatem probat.
  • Bonsoir,
    Plus de volontaires pour traduire mes citations latines?Allons un petit effort ...! je suis sûr qu'il y a encore des bonnes volontés pour m'éclairer. Merci d'avance.
    1.Hic lapis gerit inse similitudinem coeli.
    2. omnes enim causae effectuum naturalium dantur per lineas, angulos et figuras.
    Aliter enim impossibile est sciri propter quid in illis.
    3. pulchra enim sunt ubera quae paululum supereminent et tument modice, nec fluitantia licenter, sed leniter restricta, repressa sed non depressa...
    4. Hec est quedam condemnation corporalis et sententia condemnationis corporalis lata, data et in hiis scriptis sententialiter pronumptiata et promulgata
    5. Johannem vocatem fratem Micchaelem Iacobi, de comitatu Sancti Frediani, hominem male condictionis, et pessime conversationis, vite et fame, hereticum et heritica labe pollutum et contra fidem catolicam credentem et affirmantem.....
    6. Deum pre oculis non habendo sed potius humani generis inimicum, scienter, studiose, appensate, nequiter et animo et intentione exercendi hereticam pravitatem stetit et conversatus fuit cum Fraticellis, vocatis Fraticellis de la pauvre vie hereticis et scismaticis et eorum pravam sectam et heresim secutus fuit et sequitur contra fidem catolicam.... et accessit ad dictam civitatem Florentie et in locis publicis dicte civitatis in dicta inquisitione contentis, credidit, tenuit et pertinaciter affirmavit ore et corde....
    Quod Christus redentor noster non habuit rem aliquam in proprio vel comuni sed habuit a quibuscumque rebus quas sacra scriptura eum habuisse testatur, tantum simplicem facti usum.
    7. Costat nobis etiam ex predictis et ex dicta sententia lata per dictum dominum episcopum florentinum, dictum Johannem fore hereticum, nolle se tantis herroribus et heresi corrigere et amendare, et se ad rectam viam fidei dirigere, habentes dictum Johannem pro irreducibili, pertinace et hostinato in dictis suis perversis herroribus, ne ipse Johannes de dictis suis sceleribus et herroribus perversis valeat gloriari, et ut eius pena aliis transeat in exemplum; idcirco, dictum Johannes vocatum fratem Micchaelem hereticum et scismaticum quod ducatur ad locum iustitie consuetum, et ibidem igne et flammis igneis accensis concremutur et comburatur, ita quod penitus moriatur et anima a corpore separatur.
    8. De te fabula narratur.
    9. o sidus clarum puellarum, o porta clausa, fons hortorum, cella custos unguentorum, cella pigmentaria.
    10. omnis ergo figura tanto evidentius veritatem demonstrat quanto apertius per dissimilem similitudinem figuram se esse et non veritatem probat.
    11. Qui animam corpori per vitia conturbationesque commiscent, utrinque quod habet utile ad vitam necessarium demoliuntur, animamque lucidam ac nitidam carnalium voluptatum mimo pertubant, et corporis munditiam atque nitorem hac ratione miscentes, inutile hoc ad vitae officia ostendunt.
    12. "Hoc spumans mundanas obvallat Pelagus oras
    terrestres amniosis flucibus cudit margines.
    Saxeas undosis molibus irruit avionas.
    Infirma bomboso vertice miscet glareas
    asprifero spergit spuma sulco,
    sonoreis frequenter quatitur fiabris..." Poème hibernique (?)
    13. Primitus pantorum procerum poematorum pio potissimum paternoque presertim privilegio panegiricum poemataque passim prosatori sub polo promulgatas....
    14. Cantamen, collamen, gongelamen, stemiamen, plasmamen, sonerus, alboreus, gaudifluus, glaucicomus.....
    15. Ignis, coquihabin (quia incocta coquendi habet dictionem), ardo, calax ex calore, fragon ex fragone flammae, rusin de rubore, fumaton, ustrax de urendo, vitius quia pene mortua membra suo vivificat, siluleus; quod de silice siliat unde et silex non recte dicitur, nisi ex qua scintilla silit. Et aeneon, de Aenea deo, qui in eo habitat, sive a quo elementis flatus fertur.
  • Je te traduis les premières citations.
    1 - Cette pierre porte en elle l'image fidèle du ciel.
    2 - Car toutes les causes des effets naturels sont produites par des lignes, des angles et des figures. Autrement, il est en effet impossible de connaître ce pourquoi elles sont.
    3 - Beaux sont les seins qui saillissent un tout petit peu et sont modérément enflés; non pas ceux qui s'avachissent sans retenue, mais ceux qui sont légèrement relevés, resserrés sans être déprimés.
    4 - Ceci est une condamnation par corps et la sentence d'une condamnation par corps proposée, portée, prononcée et promulguée sous forme de sentence dans ces lignes.
    5 - Jean, appelé frère Michel, fils de Jacob, du comté de Saint-Frédien, homme de mauvaise condition et de très mauvaise fréquentation, dans la réalité et par réputation, hérétique, souillé par la tache de l'hérésie et ayant des croyances et des propos opposés à la foi catholique.

    6 - N'ayant pas Dieu en considération, mais plutôt ennemi du genre humain, il a sciemment, ardemment, délibérément et indignement persévéré dans sa ferme intention de cultiver la perversité hérétique; il s'est mis en relation avec les Fraticelles, appelés Fraticelles de la pauvre vie, hérétiques, schismatiques; il a suivi et continue de suivre leur secte dépravée et leur hérésie contraire à la foi catholique; il est parvenu à ladite cité de Florence; là, dans des lieux publics de cette cité recensés dans ladite instruction, il a affiché des croyances pernicieuses, les a soutenues et professées par sa bouche et de tout son coeur.

    7 - Il est établi par ce qui précède et par la sentence proposée par ledit seigneur évêque de Florence que ledit Jean est définitivement hérétique, qu'il ne veut ni s'amender ni se corriger de ses si grandes erreurs et son hérésie pour se diriger vers le droit chemin de la foi; tenant ledit Jean pour irréductible, opiniâtre et obstiné dans lesdites erreurs perverses, afin que lui-même ne soit pas en mesure de se glorifier de ses crimes et de ses erreurs perverses et que sa peine serve d'exemple aux autres, pour cette raison, nous décidons que ledit Jean, appelé frère Michel, hérétique et schismatique, sera conduit au lieu de justice accoutumé, et qu'il y sera brûlé et consumé par les flammes d'un bûcher afin qu'il meure complètement et que son âme soit séparée de son corps.

    8 - C'est de toi qu'il s'agit.

    9 - O claire étoile des jeunes filles, ô porte close, fontaine des jardins, cellier gardien des onguents, cellier des parfums.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.