Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

2456734

Réponses

  • trois semaines après l'éreintante semaine du "Concours" (LSH bien sûr ;-) )je pourrais maudire la prépa et pourtant j'en suis toujours fan... la preuve: j'en redemande! je m'apprête fermement à cuber, preuve que c'est -à mon avis- l'une des formations les plus enrichissantes qu'il soit. Mais qui l'aurait cru?! deux mois après la rentrée d'Hypo je ne voulais qu'une chose: quitter ce lieu de torture à tout prix! mais à force de persévérance et de motivation on y arrive et on devient de plus en plus ambitieux vis-à-vis de soi même. alors un seul conseil: s'accrocher, ne pas y aller en dilettante (c'est dommage, parce que dans ce cas autant aller à la fac...), et tu verras ton année passer à une vitesse éclaire!

    voilà ça me parait un bon résumé! sinon ya t-il des personnes, souhaitant cuber tout comme moi, qui projettent de changer de prépa? peuvent -elles me renseigner? quelles prépa choisir? quelles chances d'intégrer? je sais que cela dépend de nombreux parametres mais penser vous que les possibilités de changer de prépa pour un meilleur établissement soient élevées?
  • Bonjour

    J'ai lu ce topic et quelques autres, mais c'est ici que je réponds, car j'ai justement des questions à vous poser :)

    Je suis en 1ère L, au conseil de classe mon prof de français a fait une très (très très) bonne appréciation sur moi. Le lendemain, il est venu me voir pour me conseiller ( ou plutôt m'ordonner :D ) d'aller en Hypokhâgne.
    Il m'a dit que j'en avais "la valeur", que je pourrais y aller un an, ce qui me permettrait d'acquérir des notions et des méthodes non négligeables si je veux faire dans le journalisme ou la sociologie plus tard, et je pourrais partir au bout d'un ansi ça me plaît, pour passer directement en deuxième année de fac. Il m'a dit que c'était un choix positif, que cette année m'aiderait énormément, autant dans les méthodes que dans les inscriptions ( à ce qu'il paraît, c'est plutôt bien vu de passer par là. )

    Je n'ai pas d'idées précises concernant mon futur métier; le journalisme me plaît plutôt bien, la sociologie ( ou peut-être la psychologie ) aussi, et je suis passionée par les arts ( je prépare un bac avec l'option arts ).

    A part les méthodes, que m'apportera(it) cette année? Savez-vous comment se passe le passage dans une autre fac, est-ce que je pourrai(s) passer en deuxième année seulement en fac de lettres?

    Et... Concernant le prix :rolleyes: j'ai cru voir tout à l'heure un 13 000€... C'est aussi cher que ça? Parce que si c'est le cas, le problème est déjà résolu, j'ai pas assez de sous pour pouvoir y aller. : /

    Voilà voilà. J'ai sans doute oublié des questions, mais j'ai peur de répéter ce qui a déjà été dit dans les autres sujets; en attendant, vos réponses me seront d'une grande aide. ;)
  • Bonjour!

    quelques réponses (comme je suis en vacances j'ai le temps ;o)): la plupart des prépas sont publiques, donc gratuites (en théorie: on ne compte pas les bouquins et autres frais cachés), mais il faut payer les droits d'inscription de la fac, à laquelle justement tu peux très bien accéder en deuxième année, pour peu que ton année se soit, au pire, correctement passée.
    Côté enrichissement, les classiques méthode-rigueur et humilité vu les notes, et pas mal d'amis aussi d'après moi. Mieux vaut être motivé et très fort un peu partout aussi.
    Mais comme tu es en première tu as bien le temps de t'inquiéter je trouve.
  • ade60ade60 Membre
    En effet, l'Hypokhâgne est une très bonne formation. Tu y apprends réellement à lire, à écrire, à réfléchir et surtout à travailler! (ça peut parraître idiot comme ça mais c'est la réalité). Là où en fac tu ne fais que 2 dissertations, tu en fait 10 en prépa, tu te prépares également aux examens oraux, bref tu as une formation complète! De plus la pluridisciplinarité est un véritable atout, d'où la renommée de ces formations.
    Quant au prix, les 13000€ (ou quelque chose comme ça) sont dépensé par l'Etat et non par l'élève!!!! Entant qu'élève tu dois payer une inscription à la fac et lire beaucoup de livres, donc soit tu peux les acheter mais si cela représente trop de frais, tu peux très bien les emprunter en bibliothèques! Bref, ce n'est pas si cher que ça!! Surtout que si tu n'a pas de lycée proposant d'hypokhâgne dans ta ville, tu peux dans de nombreux cas (surtout en province) loger en internat (ce n'est pas si terrible qu'il y paraît au premier abord, et ça devient même un véritable plaisir!) et donc l'année est tout à fait abordable.
  • ade60ade60 Membre
    Tu as raison Henrietta, on est plutôt bien entourés en hypokhâgne!! Etant tous dans le même cas, on se fait de trèèèès bons amis! On connaît des personnes ayant les mêmes goûts que nous (notamment pour la littérature, le théâtre ou autres) et c'est donc un enrichissement permanent! Quant à l'humilité, il est vrai qu'il vaut mieux être capable d'en faire preuve, car si non, les notes de début d'année peuvent être... douloureuses!
  • Merci pour vos réponses, vous me rassurez beaucoup pour le prix, j'avoue avoir eu peur.
    J'éspère que je me ferai(s) des amies aussi, parce qu'au lycée la plupart ont des goûts trop différents des miens pour qu'on puisse ien s'entendre.

    Une dernière question.. J'ai cru lire qu'il y avait deux heures d'EPS obligatoires chaque semaine.. Est-ce vrai? Le sport, c'est ma hantise..
  • OndineOndine Membre
    Bonjour,

    alors là je te rassure: j'ai fait une prépa littéraire il n'y avait pas de sport, et toutes les personnes que je connais qui en ont fait une n'ont pas eu de sport non plus. Par contre je connais un matheux qui dans sa prépa a deux heures de sport hebdomadaires...Mais comme il n'y a pas de note, la moitié de sa classe sèche.
  • Bonjour à tous! Bon d'abord je me présente, je suis espagnole et cette année je passe mon bac dans un lycée français. L'année prochaine je vais sûrement en prépa littéraire mais j'hésite entre plusieurs établissements: Chaptal, Fénelon (les 2 à Paris) ou le lycée du Parc à Lyon... En fait je veux essayer le concours à Sciences Po mais aussi à l'ENS, je sais que pour l'ENS Fénelon a des meilleurs résultats, par contre pour Sciences Po Chaptal et le lycée du Parc ont l'option de 5h par semaine pour préparer le concours d'entrée... J'ai cherché plein de classements et de palmarès des prépas mais chacun donne des renseignements différents, donc si qqn connaît ces établissements ou peut me donner son avis... Voilà merci bcp! :)
  • salut!je passe l'année prochaine en terminale S et j'envisage de faire hypokhâgne après ma terminale , bien que je sois en scientifique on m'a dit que sa ne posait pas forcément de problème pour passé dans cette filière?c'est vrai? Aussi je voulais vous demander les exigences pour l'entrée bref le niveau demandé.Est ce que avec 12 de moyenne en terminale j'ai des chances d'être acceptée?merci
  • ade60ade60 Membre
    J'ai en effet dans ma classe des camarades étant passé par la série S, et ils s'en sortent très bien! La première de la classe par exemple est une bachelière scientifique! Donc aucun soucis. Quant aux notes, cela dépend des lycées demandés, des appréciations de tes professeurs ainsi que des matières dans lesquelles tu réussis.
  • Merci à tous pour vos réponses !! Ca me donne envie d'y entrer, encore plus maintenant, mais quelques réponses m'ont fait peur aussi... mais quand quelqu'un bosse, je pense qui peut y arriver :)

    Mes amitiés
    Ghislaine
  • coucou! oui tu peux être acceptée en venant de S avec tes notes, en fait ils regardent surtout les appéciations en scientifique mais ne rentrent pas les notes de maths dans leur tableur. Par contre faudra travailler plus pour se remettre au niveau des L..!
  • Bonjour à toutes et à tous.

    Je m'appelle Thomas, j'ai 20 ans, j'habite àStrasbourg.

    Je viens d'effectuer une année en PCEM à Strasbourg. J'ai bossé, la masse de travail était énorme,mais cela ne me correspondait pas.

    J'ai donc choisi de revenir à mes premières amours : Le journalisme.

    En cette rentrée 2007, j'ai décidé d'intégrer la faculté d'Histoire de Strasbourg.

    On m'a dit, qu'après une L1 d'Histoire, je pouvais déposer un dossier d'inscritpion, pour Hypokhâgne A/L à Fustel de Coulanges à Strasbourg. en 2008/2009

    Or, je suis sorti d'une filière SMS, ( 2003/2004 : 1ere ES ; 2004/2005 : 1ere SMS ; 2005/2006 : T SMS) et c'est là que le bas blesse.

    Je suis motivé à tout épreuve pour Hypokhagne,et d'ailleurs mes professeurs, et surtout ma prof d'éco, en T SMS, m'a dit : Ne fais pas Médecine, fais une CPGE, car tu es fais pour cela.

    Je sais que les étalages de Notes, sont mal vus et je comprends, mais je préfere vous les montrer pour que vous jugiez de la possibilité pour moi d'intégrer Hypokhagne.

    1ere ES (à savoir que nous un Lycée de bonne réputation en Générale, et très bonne en SMS --- 99 " de reussite qu Bac SMS depuis 2001.)


    Francais : 13
    Histoire Géo : 14
    Anglais : 15
    Eco : 11 ==> C'est pour ça que j'ai changé de voie

    2004/2005 : 1ere SMS

    Francais : 16 - 11 écrit - 17 Oral
    Maths :14
    Bio : 15
    Anglais : 17
    Histoire Géo : 18 - 18 Oral
    Sciences Sanitaires et Sociales : 15

    2005/2006 : T SMS

    Philo : 16 - 13 au Bac
    Bio Humaine et PhysioPathologie : 14 - 12 au Bac
    Anglais : 17 - 16 au Bac
    Maths : 11 - 14 au Bac

    Sachez que je parle Anglais couramment, je suis bilingue,car j'ai fait de l'anglais depuis la Maternelle ( 3 ans )

    Voila

    J'espere ne pas avoir trop pris de votre temps

    Amitiés

    Tom
  • fazoli : avant tout, saches que les parcours "atypiques" avant une prépa sont rares mais existent bel et bien. Si tu te donnes les moyens de réussir la L1 d'histoire que tu envisages et que tu fais preuve d'une grande motivation, tu as peut-être tes chances. Néanmoins, tu ferais mieux de contacter le lycée dès maintenant pour te renseigner puisque, effectivement, la filière sms que tu as suivie pourrai poser problème malgré des notes honorables dans les matières littéraires. N'hésite pas à mettre en avant ta maîtrise de l'anglais. Enfin, Fustel de Coulanges est un bon lycée de province ; si celui-ci refuse catégoriquement et que tu as les moyens d'aller ailleurs en France, tente le coup ! Bonne chance à toi.
  • Faire une prépa ou pas tel est ma question Je vous explique j'envisage de travailler dans les relations Internationales c'est pourquoi je pense soit aller à sciences po ou a l'ESTRI (Ecole supérieur de traduction et relation internationales)

    Le problème c'est que sciences po je l'envisage pas sans une CPGE pour ma part une Hypokhagne, mais sinon je sais que je peu suivre une prépa par le CNED en même temps que ma terminale !

    Mais j'ai finalement réfléchis et je me suis dit autant aller a l'estri comme ca les trois premières années tu fait ta licence LEA , tes diplomes de chambre des commerce anglaise- Américaine et Espagne/ Amérique latine! Plus tes test de langue et tes titres d'attachés de traducteur interprète et d'attachés de Relation Internationales!

    Et ensuite au lieu de faire ton master en Relations internationales a l 'ESTRI tu part le faire a Sciences po comme ca t'aura le double master RI et Sciences Po!!

    Mais mon dilème est est ce que je fais quand même une Hypo avant pour avoir un tres bon niveau, une bonne culture G et des bonnes méthodes de travail
  • Tu passes en terminale à la rentrée, c'est ça ?

    Y-a-t-il un concours à passer pour entrer à l'ESTRI ou est-ce sur dossier ? Peux-tu intégrer cette école juste après le bac comme à bac + 1 ?

    Pour Sciences Po, tu peux toujours tenter à la fin de la terminale et aviser en fonction des résultats ! Si tu es à l'aise en cours, ce n'est pas insurmontable de préparer un IEP en parallèle.

    Quant à aller en hypokhâgne "pour la culture et les méthodes de travail", certes, c'est louable et je ne t'en découragerais sûrement pas, mais avec le projet précis que tu formules déjà, ça ne me semble pas indispensable. Si tu es sûr de vouloir travailler dans les relations internationales et que tu peux intégrer des écoles qui y débouchent, lance-toi ! A toi de voir si tu te laisses le temps de faire une hypo avant et si tu en a vraiment envie !

    Bref, c'est un peu vague tout ça mais en résumé : une hypokhâgne n'est sûrement pas une année de perdue (je me mets à parler comme les profs de prépa :o) et pourra te préparer à Sciences Po si tu décides d'intégrer plutôt que de faire l'ESTRI. Réfléchis bien à ton projet donc !
  • Fazoli, même si comme je ne sais plus qui l'a écrit, il existe des parcours atypiques, il n'empêche qu'une filière SMS pour aller en hypokhâgne c'est quand même bof. D'ailleurs même en venant d'une filière ES, on peut être désavantagé pour lettres sup ... Après, j'ai l'impression que tu es extrêmement motivé pour ces études, et que tu pourrais bel et bien avoir le niveau pour suivre en hypokhâgne voire même pour suivre mieux que les autres ! Pourtant, les commissions d'admission sont obligées de faire une sélection, et puisqu'elles n'ont pas la possibilité de connaître chaque candidat, elles se basent sur des critères parfois injustes. J'ai un ami qui est en ES, qui est nettement plus doué que moi ne serait-ce qu'en philo et qui a été refusé à Henri IV et Louis-le-Grand ...

    Il y a quelque chose que je ne comprends pas dans ton parcours. Tu as 20 ans, donc tu as déjà fait 2 ans de fac ? Parce que si c'est le cas,je doute qu'une prépa accepte ...
  • L'ESTRI c'est sur dossier!!!!!!!!

    en faite j'ai vraiment envie d'aller la ba et d'aller ensuite a sciences po pour les deux années de master comme ca je vais dans les deux !!!!!!! Mais plus le temps passe et plus j'opte pour faire une année de prépa!!!!! Tu me motives encore plus
  • En fait, j'ai une question très bête ... L'ENS, c'est quoi ? A quoi ça sert réellement ? Sur quels métiers celà peut-il débouché ? ... Merci d'avance
  • Pour les filiières littéraires, il existe trois ENS:
    - L'ENS de Lyon
    - L'ENS d'Ulm
    - L'ENS Cachan (pour les langues)

    La 2° est nettement plus classique (obligation de faire du latin) et réputée plus difficile.
    On prépare le concours de Lyon en suivant la filière "moderne" en khâgne et Ulm en suivant la filière "classique".
    Quant aux métiers....disons que l'ENS n'est pas professionnalisante donc elle ne débouche pas sur des métiers particuliers. Débouchés les plus fréquents:
    - enseignement supérieur ou dans les classes prépa
    - recherche (CNRS)
    - administration: Education Nationale. Un certain nombre de Normaliens intègrent ensuite l'ENA.
    - secteur privé: DRH, édition, cinéma, théâtre...
    - journalisme culturel
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.