Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour l'année prochaine je souhaite rentrer dans une école axer philosophie, lettre, histoire (histoire de l'art).

Je comptai faire les beaux arts au début, mais les débouchés sont mince donc j'ai décidé de garder ça en tant que passion et peut être l'espoir de me faire publier plus tard.
Donc mon souhait est de me faire éditer plus tard en tant qu'écrivain mais ce n'est qu'un détail.
Actuellement l'école des chartes me plait bien, en tant qu'archiviste. Cela est un métier convenable pour resté dans le domaine littéraire. Vous auriez comprit que ce n'est donc pas ma vocation.

Mais voilà ma question, quelles études serait bien adapté pour me forgé une culture littéraire et historique avec les matières cités au dessus.
Il y a bien L'ENS, mais mise à part celle là que je n'exclut pas bien évidement. (Je dois dire que dans les domaines littéraires, un des seuls débouchés serait l'enseignement.)
Auriez vous des propositions ?

Je vous remercie.

Réponses

  • Pour rentrer à l'École nationale des chartes, il faut faire une classe préparatoire littéraire à l'École nationale des chartes (hypochartes, khâgne chartes) ou une des classes préparatoires littéraires aux ENS comportant l'option facultative préparant à l'ENC.

    Tu peux consulter des informations, sur les horaires notamment et les conditions d'accès des prépas à l'ENC, sur le site du Lycée Henri IV à Paris.

    Pour rentrer dans une ENS, il faut faire une classe préparatoire littéraire, soit orientée "Ulm" pour l'ENS, soit orientée "Lyon" pour l'ENS de Lyon.
  • Sinon quels serait les études qui regrouperaient les matières cités ?
    Et concrètement quels sont les débouchés ? Je me suis renseigné, et les études qui conviendraient le mieux serait ce parcour ci (du moins pour moi).
    Je rentrerais en hypokhâgne à ce propos dois-je enchainer ensuite par khâgne ?
    Parce que j'aimerais apprendre le russe, et hypokhagne me restreint pour certaines choses.
    Donc pour la suite du parcour je pensais faire deux ans d'hypokhagne et ensuite faire une license en fac.

    Mais voici qu'apparaisse plusieurs questions.
    Quel hypokhagne choisir ? quel est son coût ?
    ensuite pour la fac laquelle choisir ? comment choisit on ses spécialités, et n'est il pas mieux de choisir en premier la fac ?

    Exuser moi pour toute ces questions mais je dois me décider rapidement.. alors je vous harcèle de questions. Excusez moi, mais beaucoup de questions me viennent sans réponses.
  • Philosophie + histoire + lettres: je ne vois pas de filière précise,à part le parcours hypokhâgne + khâgne (à moins d'un triple cursus à la fac!)

    - Hypokhâgne et khâgne sont indissociables: c'est une préparation aux concours des grandes écoles (ENS Lyon/Ulm, Ecole de Chartes). Donc faire la 1e année implique de faire la 2e. La 1e année (HK) tu approfondis / constitues ta culture dans les matières du concours, travailles les méthodes, etc etc. La 2e année, tu prépares le concours avec un programme précis.
    Il n'est pas envisageable de faire 2 hypokhâgne (sauf si par exemple pour raison médicales tu demandes un redoublement). Si en khâgne tu échoues au concours, et si ton établissement l'accepte, tu peux te représenter (en faisant une 2e khâgne).

    - Le russe: un certain nombre de prépas le proposent, renseigne-toi sur Internet. Es-tu limité au niveau d'un choix géographique? D'autre part: présenter les grandes écoles est ambitieux et exige beaucoup de travail. Débuter une autre langue peut être intéressant pour ta culture générale, mais selon ce que tu vises: n'en fais pas une priorité. Tu ne pourras pas présenter le russe à l'écrit (tu n'auras pas le temps, en 2 années, d'atteindre le niveau de ceux qui en auront fait 2 ou 3 ans de plus de toi)

    - Le coût de d'une classe prépa:il existe de nombreuses prépas publiques très renommées et de qualité, dans la plupart des grandes villes. Les seuls frais d'inscription sont ceux de la fac, puisque tu dois en parallèle t'inscrire à la fac. Ensuite, il faut compter l'achat d'un certain nombre de livres sur l'année.

    - La prépa est avant tout une préparation aux concours: c'est vrai que, les places étant très chères, les étudiants savent bien en général que pour la plupart, après les 2 années de prépa, ils iront à la fac, mais le 1e but en prépa n'est pas d'aboutir à la fac...

    - Choisir les spécialités: tu dois choisir ton type de prépa quand tu prépares ton dossier (= prépa concernant quel concours? Ulm, Lyon, Ecole de Chartes?) Si ta demande concerne la fac, qu'entends-tu par là? Tu veux des conseils pour choisir ta filière, tes U.V., pour les modalités d'inscription?

    - Pour les métiers de l'édition: tu as aussi les IUT métier du livre. Que tu peux intégrer tout de suite après le bac, ou après une licence (je ne connais pas le parcours exact, je crois que tu peux y aller sur dossier après une L2, et intégrer directement la 2 année). Si tu veux approdondir ta culture: il vaut mieux aller en licence d'abord. Tu peux aussi essayer d'abord le concours aux grandes écoles en prépa, puis si tu ne réussis pas aller en IUT.

    - Sinon, une question peut-être stupide mais qui a son importance: les classes prépas recrutent sur dossier; certaines sont très demandées. Penses-tu être admis? Dans quelle filière es-tu actuellement? En as-tu déjà discuté avec un conseiller d'orientation / es-tu consulté le site de l'Onisep pour trouver des débouchés / études qui te conviendraient? (le site est intéressant, il montre que des études littéraires ne débouchent pas forcément sur l'enseignement, loin de là) C'est vrai qu'une classe prépa est l'idéal pour se constituer une culture littéraire conséquente et très diversifiée, mais il faut être pris et ce sont des années difficiles. Il n'est pas facile de tenir en voulant juste avoir une culture littéraire importante, surtout dans une prépa réputée ( la pression et le stress y sont conséquents...). Donc si tu veux aller en prépa, il faut aussi que tu choisisses ton établissement en fonction de tes objectifs: obtenir coûte que coûte une grande école? ou avoir certes une petite chance d'y entrer, mais surtout "éviter" la fac?

    Sinon, pourquoi dois-tu choisir rapidement? Les dossiers pour les prépas ne se font pas maintenant.
    (finalement, voilà pour toi plus de questions que de réponses ;) )
  • L'inscription en hypokhâgne est gratuite, ou pratiquement. En revanche, il est fortement conseillé de s'inscrire en parallèle à la fac pour avoir les équivalences, et un diplôme coûte en moyenne 150 euros si je me souviens bien.

    Pour tenter d'accéder à l'ENS, il faut obligatoirement faire une khâgne, en effet. Mais si tu comptes repartir à la fac après, tu peux parfaitement t'arrêter après hypokhâgne... En revanche, je ne crois pas qu'il existe d'autre parcours qui te permette de suivre un enseignement en philosophie, lettres, et histoire simultanément ; tu peux par contre faire une bi-licence, qui te permettrait d'en faire deux à la fois... et qui est aussi accessible après une prépa littéraire.

    Les prépa littéraires sont sélectives, et pas la fac ; si tu mets la fac en premier choix sur Admission post-bac, tu seras forcément prise (sous réserve que tu aies le bac bien sûr), et tu seras automatiquement démissionnée des voeux suivants.
  • Je commence à y voir plus clair je vous remercie.

    Donc pour répondre à certaines questions. Je suis en term ES, mon dossier n'est pas si bon que ça j'en ai bien peur. Je n'ai jamais voulu être dans cette section mais L n'existe pas dans mon établissement. Mais j'ai certaine notion en économie et j'en suis satisfait même si les matières littéraires reste mon domaine sans aucun doute.
    Comment fait on pour s'inscrire ?
    Je ne sais pas encore tout à fait quels sont les spécialités proposées donc je n'ai pas choisis.
    Si je n'arrive pas à entrer à hypokhagne, quel doit être le parcour exact à la fac.
    Sinon si j'arrive à y rentrer je m'arrêterais au bout d'un an puis j'irais à la fac pour passer une license.
    Mais pour avoir un métier stable et essayer de me faire publier à côté je pense faire l'école des chartes par la suite, même si ce n'est pas mon souhait primaire.
    Pour le russe biensur que ce n'est pas un choix vital, en tant qu'option peut être que je choisirais ça.
    Quand dois ton envoyer les dossiers ?
    Pour répondre à ta question je n'ai pas de limite géographique sans partir dans les excès je penses que la mobilité n'est pas un soucis.
    Ensuite si je n'arrive pas à rentrer dans cette prépa, peut être qu'une voie plus axé littéraire et philo devrait s'ouvrir à moi pour compenser cette prépa.
    Dans le fond je suis un peu perdu en pensant que je sais quoi faire. Mais dans le monde actuel les métiers qui offres des emplois ce font rare, j'ai même du abandonner mon idée des beaux arts alors que mon dossier était accepté.
    Ce n'est pas toujours facile.

    J'espère trouver une solution par la suite. En tout cas je vous remercie.
  • Le lycée se charge des dossiers, en règle générale ; c'est lui qui transmet tes bulletins & cie, sauf exception tu n'as rien à faire. La procédure d'Admission post-bac te sera sûrement expliquée en détail, il y a en général une conférence sur le sujet dans l'année. Pour résumer, si tu veux entrer en hypokhâgne, sache que ne seront pris en compte que ton année de 1°, tes notes aux EAF, et les deux premiers trimestres de terminale - et seulement les matières littéraires. A partir de janvier il te faudra choisir tes voeux, mais tu as jusqu'à avril ou mai pour les ordonner, et tu recevras les réponses courant juin. Que ce soit pour la fac ou la prépa, les inscriptions se font en fin d'année, voire pendant les vacances d'été, donc ne t'en inquiète pas pour le moment.
  • Incube a écrit:
    Comment fait on pour s'inscrire ?
    Admission post-bac pour les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) et pour les universités (voire sur place, pour les universités, cf. leurs sites internet).
    Incube a écrit:
    Si je n'arrive pas à entrer à hypokhagne, quel doit être le parcour exact à la fac.
    Si tu n'arrives pas à rentrer *en hypokhâgne, le parcours exact à la fac pour faire quoi ? L'Ecole nationale des Chartes ? Aucun parcours universitaire ne prépare concrètement à l'Ecole nationale des Chartes.
    Incube a écrit:
    Sinon si j'arrive à y rentrer je m'arrêterais au bout d'un an puis j'irais à la fac pour passer une license.
    Licence*
    Quel intérêt de commencer une CPGE pour ne pas la finir ? Et pourquoi / pour quoi passer une licence ?
    Incube a écrit:
    Mais pour avoir un métier stable et essayer de me faire publier à côté je pense faire l'école des chartes par la suite, même si ce n'est pas mon souhait primaire.
    Intègrer l'Ecole des Chartes sans passer par une classe préparatoire littéraire aux grandes écoles me parait une gageure...
    Incube a écrit:
    Quand dois ton envoyer les dossiers ?
    Le prof principal de terminal explique tout ça normalement...
    Incube a écrit:
    Ensuite si je n'arrive pas à rentrer dans cette prépa, peut être qu'une voie plus axé littéraire et philo devrait s'ouvrir à moi pour compenser cette prépa.
    Une licence d'humanités (cf. les sites des universités Paris 10 Ouest Nanterre la Défense, ou Lyon 3), par exemple.

    Calia a écrit:
    L'inscription en hypokhâgne est gratuite, ou pratiquement. En revanche, il est fortement conseillé de s'inscrire en parallèle à la fac pour avoir les équivalences, et un diplôme coûte en moyenne 150 euros si je me souviens bien.

    À Lyon, et surement dans beaucoup d'autres villes, les CPGE ont un accord avec les Universités qui consiste à ne pas faire payer aux préparationnaires l'inscription parallèle en Université. :)
  • Tenno a écrit:

    À Lyon, et surement dans beaucoup d'autres villes, les CPGE ont un accord avec les Universités qui consiste à ne pas faire payer aux préparationnaires l'inscription parallèle en Université. :)

    A Toulouse, il y a bien un accord avec l'université du Mirail, mais boursiers exceptés, nous devons quand même débourser plus de 300 euros pour une bi-licence... Allez comprendre ! ;)
  • L'idéal serait tout de même de rentrer en hypokhagne et de faire le cursus parce que ils offrent une palette de matières qui est très intéressante et correspond à mes attentes.

    Qu'en est il réellement d'une licence d'humanité. Est elle vraiment respectable ? pourrais-je tout de même passer le concours pour l'école des chartes ensuite ?
    Qu'elle en sont les débouchés.
    Il n'y a donc que hypokhagne axé sur la philosophie, lettre et histoire. C'est dommage tout de même.
    Vous même comment faites vous pour vous forger votre propre culture ? quel étude conseillé dans le fond.
  • Pour faire le parcours classique d'un étudiant de l'Ecole des Chartes, il faut y présenter le concours, voie A ou B, après 2 ans de classe prépa dans un lycée qui y dispense la préparation (en moyenne, 25 postes par an, environ 16-17 en A, 8 à 12 en B). En section B, l'année où j'ai passé le concours, il fallait compter 1 place pour 10 à 12 élèves).

    On peut aussi postuler pour entrer directement en 2ème année, sur dossier : cela nécessite un dossier universitaire très solide, pas forcément en Histoire, mais qui met en exergue une culture humaniste assez importante. 1 poste est offert chaque année. Je dis "dossier universitaire" car les élèves ayant raté le concours à la suite de leur prépa ne peuvent pas y postuler.

    Autre voie : depuis quelques années, sur dossier, l'Ecole des Chartes propose aussi des masters en rapport avec le patrimoine (mais le cursus n'a plus rien à voir avec le cursus traditionnel de l'Ecole). Ouverts notamment aux anciens élèves de prépa Chartes (qui y viennent nombreux).

    Tu pourras trouver des précisions sur le site http://www.enc.sorbonne.fr/.
  • Incube a écrit:
    L'idéal serait tout de même de rentrer en hypokhagne et de faire le cursus parce que ils offrent une palette de matières qui est très intéressante et correspond à mes attentes.

    Qu'en est il réellement d'une licence d'humanité. Est elle vraiment respectable ? pourrais-je tout de même passer le concours pour l'école des chartes ensuite ?
    Qu'elle en sont les débouchés.
    Il n'y a donc que hypokhagne axé sur la philosophie, lettre et histoire. C'est dommage tout de même.
    Vous même comment faites vous pour vous forger votre propre culture ? quel étude conseillé dans le fond.

    Vous recherchez des études littéraires pluridisciplinaires. Deux structures s'offrent à vous :

    1/ Les classes préparatoires littéraires, implantées dans des lycées (publics ou privés), qui, on vous l'a dit, ont pour vocation principale de préparer les élèves à des concours exigeants : vous y travaillerez intensément, dans ce but. On y entre sur dossier, elles sont donc toutes sélectives, mais pas au même degré (de "petites prépas" qui peinent à remplir leurs classes acceptent des dossiers un peu plus faibles). On y reste en général deux années (hypokhâgne et khâgne), mais on peut choisir de ne faire qu'une année (et rejoindre l'université en 2e année de licence), ou trois années (en doublant la deuxième année, c'est ce que l'on appelle "cuber"). Beaucoup d'informations sont disponibles sur ce site : cherchez à "hypokhâgne", "khâgne", "prépa", etc.

    2/ L'université si vous choisissez des filières bi-disciplinaires (Lettres/philosophie par exemple) ou si vous choisissez de vous inscrire "normalement" dans une filière (présence requise), et en "examen terminal" dans une autre filière (vous n'êtes pas tenu d'assister aux cours), ou encore si vous choisissez de mener de front deux licences (certains le font, au prix d'une charge de travail importante et de quelques tracasseries administratives). Des filières pluridisciplinaires, présentées comme des alternatives à la classe préparatoire si l'on recherche la pluridisciplinarité plus que la préparation à des concours difficiles (comme le sont ceux des Ecoles normales supérieures), ont également vu le jour ces dernières années, comme la "Licence Humanités" de Nanterre, dont M. C. Bréchet vient régulièrement et efficacement faire la promotion sur ce même forum. Allez faire un tour sur le site de cette licence proposée par l'université Paris Ouest - Nanterre.

    Il vous faut avant tout réfléchir à un projet professionnel, au moins dans ses grandes lignes (il est certes bon de "se forger une culture littéraire", mais les études servent surtout à se former à une activité professionnelle, à plus ou moins long terme). Si vous visez l'Ecole des Chartes, Jérémy a tout dit. Pour réussir le concours d'entrée à cette école, il faut de préférence être admis en "prépa Chartes" (pour tenter le concours par la voie "A") : il y en a peu en France, vous y ferez beaucoup d'histoire, un peu de français, des langues anciennes, mais pas de philosophie, le tout dans un esprit qui est celui de la préparation d'un concours.

    Bonne réflexion, et bonne journée. :)
  • J'enfonce le clou: l’École des Chartes n'est pas un truc qu'on fait en passant après avoir étudié ceci et avant d'étudier cela tout en faisant autre chose.
    C'est une école très intéressante mais très dure d'accès et si vous voulez y entrer, il faut vous y consacrer intensément dès la sortie de la terminale en entrant d'abord dans une classe prépa adéquate. De plus, y étudier orientera votre future carrière vers certains métiers plus que vers d'autres.

    Je répète ce qui vient d'être dit: vous devez réfléchir à ce que vous voulez faire dans le long terme: études puis métier. Et ne vous lancer dans telle voie que si vous êtes clairement motivé pour cette voie-là.

    H Vous devriez aussi en parler avec vos profs (y compris celui ou celle de français de l'an dernier) pour savoir s'ils pensent que vous avez le niveau pour entrer en hypokhâgne. Il vaut mieux que vous ayez rapidement une idée à ce sujet pour mieux réfléchir à ce que vous ferez parmi ce qu'il vous est possible de faire.
  • Tout cela est bien vrai, mais justement voilà le hic.

    Dans le fond je suis un peu perdu, j'ai choisis l'école des chartes en dépit, car quelles sont réellement les professions dans un domaine philosophique et littéraire ? La seul issue est l'enseignement. Sinon rien de concret qui peut assurer un salaire. C'est une voie très intéressante mais avec peu très peu de débouchés.
    Une fois la profession trouvée je suivrais vos conseils pour intégrer soit une prépa soit la fac, mais avant il faut un but que je n'ai pas. Quels peuvent bien être les encouragements que ce donnent les élèves se issant dans cette voie là. A une certaine époque ce type d'étude était très valorisé, aujourd'hui les sciences sont le domaines favori avec économie qui suis de près..
  • Et puis faites gaffe à votre orthographe...
  • De plus, je précise qu'à l'Ecole des Chartes, on n'étudie pas de l'Histoire !... On en étudie avant, pour le concours, mais une fois qu'on y est, on n'en fait plus, ce que les élèves chartistes trouvent d'ailleurs assez frustrant.

    En fait, on étudie des sciences annexes de l'Histoire, et en particulier de la paléographie, de l'archivistique, de la diplomatique, l'Histoire du livre... dans le but de sortir de l'Ecole avec un diplôme d'archiviste-paléographe ! Le diplôme étant assez précis et la formation étant en rupture avec l'enseignement d'Histoire tel qu'on le conçoit traditionnellement, il faut donc faire attention à la nuance que je viens d'apporter pour savoir dans quoi on veut vraiment se lancer, et éviter les déceptions éventuelles.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.