Grammaire française Participe passé

Est-ce possible de dire et/ou d'écrire une phrase telle que ceci : « On a oublié c'est quoi que c'est qu'il faut faire » ou faut-il toujours passer par la tournure « On a oublié ce qu'il faut faire » ?

Réponses

  • « On a oublié c'est quoi que c'est qu'il faut faire »: je doute vous trouviez un jour cette tournure de phrase dans une allocution parlementaire. C'est une expression québécoise ou peut-être de l'Orne ?
  • Bonjour,

    Si j'étais de l'Orne, qui n'est pas une ornière, j'apprécierais moyennement...

    En tout cas:
    "j'ai oublié c'est quoi..."
    et
    "c'est quoi que c'est"
    et, mieux:
    les deux à la fois
    sont à réserver aux humoristes, de l'Orne ou d'ailleurs.

    H
  • Hippocampe a écrit:
    Bonjour,

    Si j'étais de l'Orne, qui n'est pas une ornière, j'apprécierais moyennement...

    H

    Pourquoi cela ?
    Savez-vous qu'il est possible de prendre "patois local", de l'Orne, des Côtes d'Armor, de l'Ardèche ou d'ailleurs en option au bac ? ( enfin c'était le cas en 1995 )
    Prétendre mal imaginer un député s'exprimer en patois devant une assemblée ne doit pas vexer les patoisants. Encore que cela pourrait peut-être se faire, sait-on jamais. En outre, les québécois doivent être fiers d'avoir su préserver leur langue contre vents et marées anglo-saxons.

    Cher Hippocampe, se sentir vexé en se mettant à la place d'un patoisant, c'est peut-être cela la vraie condescendance ;)
  • Non, c'était du vrai humour.

    Par ailleurs je n'ai rien dit sur les Québécois que j'admire.
  • Bonjour,

    D'autre part, je ne suis pas certaine qu'il s'agisse d'une interrogation indirecte, le verbe « oublier » ne s'y prête pas.

    Il faudrait pour cela réellement faire l'ellipse de : j'ai oublié (et je demande à ce qu'on me rappelle) ce qu'il faut faire.

    Muriel
  • Et si tu veux absolument donner à cette phrase une tournure interrogative, pourquoi ne pas raccoucir un peu plus?

    Que faut-il faire? voire même, pour souligner ton oubli ( quelle distraction! :lol: )

    Que faut-il faire? J'ai oublié."
  • terpnoslogos a écrit:
    Savez-vous qu'il est possible de prendre "patois local", de l'Orne, des Côtes d'Armor, de l'Ardèche ou d'ailleurs en option au bac ? ( enfin c'était le cas en 1995 )

    Je suis très curieuse de connaître à quelle langue régionale possible au bac (basque, breton, catalan, corse, créole, occitan, tahitien, langues mélanésiennes, gallo, langues régionales d’Alsace, langues régionales des pays mosellans) se rattache le patois de l'Orne ? J'aurais dit que c'est un patois normand, mais je me trompe sans doute...
  • Bonjour Anne,

    Comment ? Le normand n'est pas autorisé au bac ? Mais c'est un scandale ! :D

    Muriel
  • Le saintongeais non plus. Ah ces technocrates !
  • JehanJehan Modérateur
    Riegel confirme bien qu'il s'agit d'une interrogative indirecte, citant nommément le verbe oublier dans une liste de verbes possibles.
    Une telle subordonnée ne se trouve pas uniquement après des verbes strictement interrogatifs, mais aussi après des verbes de connaissance et des verbes de déclaration. Et un sens négatif rend souvent plus nette l'interprétation "interrogative indirecte" :


    Qui était-ce ?
    Je ne sais pas qui c'était, je ne sais plus qui c'était, j'ai oublié qui c'était.

    Qu'est-ce qu'il a fait ?
    → Je ne sais pas ce qu'il a fait, je ne sais plus ce qu'il a fait... j'ai oublié ce qu'il a fait.
  • Le patois de l'Orne se rapproche du Picard mais aussi des patois normands.

    D'autre part, une interrogation indirecte avec "c'est quoi" n'est pas propre à ce patois. C'est une erreur syntaxique courante dans le nord de la France et en Belgique, le plus souvent à l'oral ; même s'il est vrai qu'on la trouve à l'origine en patois.
    En clair, c'est certes du patois, mais ce n'est plus en tant que patois qu'on l'utilise aujourd'hui (à part dans les colonnes de journaux folkloristes réservées aux écrivains folkloristes).
  • Ce n'est pas moi qui ai dit, écrit ou inventé la tournure en question. Je l'ai entendue dans une discussion sérieuse aux informations à la télévision. J'aurais dit ce que j'ai proposé dans ma deuxième question.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.