"Toujours" peut conduire à un contresens

Attention : l’expression apparemment claire :
« la juridiction civile qui est toujours saisie de l’affaire »
est en réalité maladroite, car elle ne permet pas de savoir , sans se référer au contexte, s’il faut comprendre :
« la juridiction civile qui, d’une façon générale et invariablement, est saisie de l’affaire »
ou
« la juridiction civile qui n’a pas été dessaisie de l’affaire » ( qui demeure saisie ) .
Pour permettre la bonne compréhension d’un texte l’auteur devrait faire attention d'éviter toute ambiguïté, à moins que ce ne soit son intention de troubler le lecteur, comme on peut l’admettre éventuellement en matière de poésie, mais jamais dans le texte d’un sujet d’examen qui se veut sérieux.

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Comme beaucoup d'autres mots très usuels, "toujours" est polysémique, et comme tu le soulignes toi-même, le contexte suffit en général à dissiper toute ambiguïté. Comme cette expression est toujours énoncée dans un certain contexte, sa prétendue "maladresse ambiguë" est donc en fait, la plupart du temps, un faux problème.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.