Grammaire française Participe passé

POURQUOI PRONONCE T-ON "k" LE CH DE PSYCHIATRE ET "CH" DE CH ENCHANTE PAR EXEMPLE.

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir, tout d'abord.
    Et merci ne ne pas "crier" en écrivant tout en grosses lettres... ;)

    Dans les mots savants empruntés au grec, on a noté par ch la lettre grecque χ (khi).
    Et dans la plupart de ces mots tirés du grec, ce ch se prononce [k] :
    écho, chronomètre, psychiatre, archéologue, chœur, etc.
  • Sauf devant /i/ (noté <i> ou <y>) où /k/ est palatalisé et où <ch> se prononce donc régulièrement /ʃ/, comme dans les mots hérités : Achille, Chiron, branchies, schisme, chimère, pachyderme, cacochyme, psychique (cp. psychologue) ; attention aux cas de <i> muet (psychiatre) ou semi-voyelle /y/ (Chios, chiasme) et à quelques exceptions résiduelles (chiromancie, cp. chirurgie ; kilogramme, chiliarque et la lettre chi/khi elle-même...).
  • JehanJehan Modérateur
    Encore une exception : l'on prononce bien Achille avec [ʃ], mais achillée (plante) avec [k]...
    Autres exceptions avec prononciation [k] avant i : chitine, chiton.
    Autres exceptions avec prononciation [k] avant y : les mots formés avec l'élément brachy- : brachycéphale, brachydactyle, etc. et les mots formés avec l'élément tachy- : tachycardie, tachygraphe, etc. ainsi qu' ecchymose.
  • Arthur a écrit:
    attention aux cas de <i> muet (psychiatre) ou semi-voyelle /y/ (Chios, chiasme)

    Le "i" de psychiatre est muet ?
  • JehanJehan Modérateur
    Plutôt semi-voyelle lui aussi, effectivement ! ;)
  • Bonjour,

    Pourquoi: dans un cas, oui, dans l'autre, non?

    Est-ce dû à l'époque où le mot a été introduit en français? Ou au fait que le mot est passé par le latin d'abord ou non? Ou qu'il relève du vocabulaire courant ou du vocabulaire technique? Ou...?

    H
  • JehanJehan Modérateur
    Je ne pense pas trop m'avancer en répondant qu'il n'y a pas vraiment de raisons précises expliquant les "exceptions résiduelles" constatées... En tout cas, pas ces raisons-là. Qu'en dit Arthur ?
  • Bonjour,

    Pourquoi, dès lors, prononce-t-on chasme [ʃasm], mot qui pourtant vient du grec, je crois? Il me semble que la racine latine chasma ici n'explique rien...
  • BillMBillM Membre
    À l'égard de chasme, j'ai trouvé trois sources, Fouché, le TLF, et Littré qui recommandent la prononciation [kasm], et une, Le Grand Robert, qui donne [ʃasm].

    Fouché, dans son Traité de prononciation française, indique que pour les mots qui commencent avec ch, on prononce [k] dans la plupart des mots savants provenant du grec, dans la plupart des noms propres français provenant du grec ou du latin, dans certains mots ou noms propres latins ou grec, dans les autres noms propres de l'antiquité biblique ou païenne, et dans certains noms propres allemands, italiens, roumains ou slaves. On prononce [ʃ] dans les noms d'origine française, et certains autres mots et noms propres étrangers. Pour lui, les mots d'origine grecque que l'on prononce avec un [ʃi] comme chimie sont les exceptions. Pour les mots avec un ch à l'intérieur, il donne de longues listes sans système. On prononce donc Achille avec [ʃ] parce qu'il est un nom ancien francisé.

    Martinon, dans Comment on prononce le français, offre un peu plus de commentaires :
    C'est surtout pour le groupe chi que la question est délicate, car cette syllabe est beaucoup plus fréquente que la syllable che, et il n'est pas toujours facile d'indiquer l'usage le plus répandu.

    En général, les mots savants d'usage ancien ont gardé le son chuintant : non seulement chimie, ...

    En revanche, on prononce aujourd'hui ki dans beaucoup d'autres mots savants, généralement les plus récents et les moins usités; ...

    Pour les mots grecs, alors, il s'agit de leur nature, savante ou pas, et aussi de l'époque où ils entraient dans la langue française. Ceux qui apparaissaient dans l'ancien ou moyen français se prononcent généralement [ʃ].

    Quant aux mots latins, Brunot dans son Précis de grammaire historique de la langue française décrit plusieurs cas où le c latin est devenu ch en français, y compris :
    chaleur de calorem
    ache de apium
    che de pers(i)cam
    mouche de muscam
    cher de mast(i)care
  • Eh bien il faut dire que je n'avais consulté que le Le Grand Robert! :D
    Merci pour toutes ces précisions.
  • Merci pour vos réponses, en particulier pour celle de BillM. Pourquoi le son [ʃ] s'écrit-il ch en français, sh en anglais, sch en allemand ?

    Les grecs et les romains utilisaient-ils le [ʃ], si oui, comment l'écrivaient-il? La lettre khi des grecs se prononçait comment en pratique? Je suppose que ça a dépendu du lieu et de l'époque même si, dans un cours élémentaire de grec ancien, on apprend à le prononcer k.
    Comment en est-on arrivé au ch français, au sh anglais, au sch allemand, comment écrit-on ce son dans les autres langues?

    Merci,

    H
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.

    Tu trouveras peut-être quelques premiers éléments de réponse dans la page de Wikipedia consacrée à ce son : Consonne fricative alvéolaire sourde

    On peut penser que le français a privilégié la graphie ch parce que la plupart des mots français courants comportant ce son résultent de l'évolution phonétique d'un mot latin avec c :
    cattus ► chat, capillus ► cheveu, cadere ► choir, etc.

    L'allemand ayant noté deux autres sons avec ch (le [ç] de ich, le [x] de Ach ! ) a utilisé un trigramme sch pour le son [ʃ] (Schuh, chaussure)

    Mais je ne sais pas s'il y a des raisons précises pour chaque langue.

    Si je ne m'abuse, le khi grec s'est prononcé d'abord comme une sorte de [g] aspiré, puis [x], comme le ch du Ach ! allemand.

    Le latin et le grec ancien ignoraient le son [ʃ].
  • Merci beaucoup Jehan,

    Un dernier point: Quand le khi grec se prononçait x, comment se prononçait le ksi?

    H
  • JehanJehan Modérateur
    Attention, le son noté [x] en phonétique internationale ne se prononce pas [ks] comme le x français...
    Comme je l'ai dit, il correspond à l'espèce de râclement de gorge de l'allemand (dans l'interjection Ach !) de l'espagnol ( dans jota) ou de l'arabe ( dans Khaled).

    Quant à la lettre grecque ksi ( ξ ) elle se prononçait [ks] comme le x français.
  • OK, merci bien!
  • À vrai dire le son [x] dans l’alphabet grec noté « χ » ne se prononce pas exactement comme le [x] du mot espagnol « jota » mais se prononce [χ], le même son que la lettre « х » du Russe.
    Contrairement à l’Arabe ou à l’Espagnol, le « Kh » (en transcription pour le clavier cyrillique/grec) ne grésille pas lorsqu’il est prononcé. Comme dans le mot « хорошо » signifiant « bien » en Russe, prononcé [χaraʃo] et pas [xaraʃo].
    Mais ce détaille reste minime ahah.
  • JehanJehan Modérateur
    Merci de ces précisions.
    En fait, on écrit "ce détail".
    Mais c'est un détail minime, ahah... ;)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.