Fiches méthode Bac de français 2020

Bac de français 2011 : sujet de la série littéraire - Le théâtre : texte et représentation
[list=*]
[*]Bac de français 2011, série littéraire - Dissertation[/*]
[/list]
Au théâtre le rôle du metteur en scène peut-il être plus important que celui de l’auteur ? Vous développerez votre argumentation en vous appuyant sur les textes du corpus, sur ceux que vous avez étudiés en classe, sur vos lectures personnelles et sur votre expérience de spectateur.
«13456

Réponses

  • Je suis vraiment très jalouse en voyant ça... J'ai passé le bac Français l'an dernier, et on a consacré une très grande partie de l'année à étudier le théâtre (à travers la pièce Rhinocéros, dont un extrait fait partie du corpus) et notamment le rôle du metteur en scène... Ce sujet aurait été parfait ! J'étais sûre que ce serait la poésie qui allait tomber.
  • S.S. Membre
    Ça commence à être gonflant de voir des sujets aussi chiatiques (spéciale dédicace) tous les ans.
  • S. a écrit:
    Ça commence à être gonflant de voir des sujets aussi chiatiques (spéciale dédicace) tous les ans.

    Tu as vu le corpus et les sujets des ES/S Sullyvan ? C'est désespérant, je trouve que c'est tellement rabattu et peu audacieux mon dieu ;) . Les lycéens méritent des sujets un peu plus sympas à traiter quoi...
  • Bonjour, personnellement, je viens de sortir d'épreuve & la dissertation m'a un peu déconcertée.
    Sujet trop facile? Manque de culture? ... Décevant.
  • J'ai été aussi un peu déconcerté. Bien sûr, nous avons traité du metteur en scène en cours, mais je ne sais pas, la question ne m'a pas beaucoup inspiré.

    L'auteur ? J'ai aussi été étonné de la comparaison auteur/metteur en scène .. est-ce comparer mise en scène / texte ?


    EDIT : j'ai fait un plan plutôt classique thèse/anti-thèse : dans les grandes lignes, ça donne :

    I - Certes, le rôle du metteur en scène est important

    1° Une vision personnelle de la pièce, un travail d'équipe favorise la stimulation créatrice, une certaine liberté car c'est à lui de choisir dans quelle direction il se dirige (ex: Le cid : insister soit sur l'amour, soit sur le combat politique)

    2° Nécessaire dans le théâtre de l'absurde pour faire une pièce réussie, c'est à lui de choisir comment interpréter les didascalies, les décors, la lumière, les sonorités pour rendre intéressant le passage et le réussir donc (ex: Oh les beaux jours! montrer le défi d'une telle pièce pour la monter)

    3° Rôle important dans le théâtre comique qui repose sur les gestes, costumes, s'il choisit de réactualiser la pièce pour innover, la rendre moderne. (ex: Beaumarchais, costumes & quiproquos)

    II - Néanmoins, l'auteur est aussi important

    1° Rappel du fait que toutes les pièces ne peuvent pas être mises en scène et certaines n'en ont pas la vocation, montrer ainsi les limites du metteur en scène (ex: Théâtre dans un fauteuil de Musset, avec les Caprices de Marianne → techniquement quasi-impossible à monter)

    2° L'auteur reste primordial dans le théâtre de la parole > gestes (ex: les tragédies, la parole est dominante, on juge une pièce par ses vers et non par sa mise en scène - même si ce n'est pas une vérité générale - car la parole est un ressort dramatique ; Phèdre de Racine)

    3° La 1ère création effectuée est la création du texte, une création littéraire (je marque l'ambiguïté avec le fait que nous "voyons" une pièce) c'est l'auteur qui définit la visée de son texte.


    Je ne suis pas du tout persuadé, et je sais que ce plan a d'innombrable failles on verra bien le résultat !
  • OUUUUF c'est passé !!!
    Ca faisait une semaine que je stressais à fond...

    Bon sérieusement je suis assez content de moi et je pense avoir plutôt réussi. En plus je suis beaucoup allé au théâtre cette année donc j'ai eu de la chance que le sujet tombe sur la mise en scène ! Une petite question : qu'avez vous mis ou auriez vous mis en troisième partie après les deux premières classiques ?
  • Sujet décevant en effet... Vous avez fait quoi comme plan de dissert ? Moi j'en ai fait un avec thèse/anti thèse. Dans la thèse j'ai mis que le metteur en scène avait bcp de liberté dans les pièces comiques genre Moliere et Beaumarchais car il pouvait choisir d'actualiser le comique pour les anciennes pièces, les rééadapter à l'époque, ce qui plaisait aux spectateurs. Dans l'anti thèse j'ai parlé de l'absurde car le role du metteur en scène s'efface car dans les pièces de ionesco et Beckett il y a énormément de didascalies, le metteur en scène subit des contraintes et à donc bcp moins de liberté. J'ai illustré tout ça avec 20 pièces de théatre.
  • Pour ma part mon plan aussi a quelque faille et quand j'ai relu la problematique chez moi j'ai eu un doute sur le plan que j'ai proposer car d'autre idées me sont venu en tête :/
    J'ai proposer le plan suivant:
    I Le rôle de l'acteur
    a) Il est le créateur de l'histoire (sans création pas de représentation)
    b) Le rôle de plaire pour avoir une représentation
    II Le rôle du metteur en scène, un illusionniste
    a) Donne vie a l'histoire rôle de faire oublier que ce n'est qu'un histoire
    b) Plonger le public dans cette représentation et qu'il regarde les défauts de la condition humaine (qu'il soit perturbé par la mise en scène et confonde la vie au théâtre)
    III Le comédien
    a) Donne chaire au personnage
    b) Faire oublier qu'il joue la comédie

    Voila j'ai essayer de faire un plan dialectique et de commencer par le rôle de l'auteur qui n'écrit que l'histoire et que c'est le metteur en scène le qui a un rôle plus important ( mais que personne ne le prend vraiment en compte car il reste moins connu que l'auteur) car celui ci que donne vie a l'histoire de l'auteur et j'ai rajouter que le comédien (que l'on oubli aussi) y participe et sans comédien et metteur en scène l'illusion théâtrale n'est pas parfaite. Voila j'espère que j'ai été clair dans mon raisonnement et excuser moi pour les fautes d'orthographes.
  • Je ne comprends pas très bien comment tu fais la différence entre tes deux dernières parties :/
  • Bonjour à tous.

    En lisant tous les plans que vous avez proposés, je commence fortement à douter du mien. Je sais qu'il n'est pas exceptionnel mais je pensais avoir fait quelque chose d'acceptable. Je suis perdue et ne sait absolument plus quoi penser.

    Pour ma part j'ai dit que l'on pouvait se demander comment le metteur en scène devait être considéré. Comme un simple exécutant du travail du dramaturge (donc non, son rôle ne serait pas plus important, même mineur) ou comme un artiste libre de création (dans ce cas, le metteur en scène se place à égalité ou au-dessus du dramaturge car il prend le pas sur l'oeuvre déjà existante et la propose à sa façon) ?
    Qu'en pensez-vous ?
  • Bonjour,
    Bon évidemment maintenant que je suis posée chez moi j'ai plein de nouvelles idées à mettre dans la dissert, mais quand c'est trop tard c'est trop tard
    Je ne suis pas certaine de mon plan, j'ai peur d'avoir fait du hors sujet .. :
    I. Oui, le metteur en scène a un rôle primordial, pour la compréhension et l'interprétation du texte
    1. Il peut décider de la visée → dénouement de dom juan, avec une symbolique plus ou moins religieuse
    2. On va au théâtre pour se distraire → Il peut décider d'apaiser l'ambiance (remarques de Sganarelle dans la scène du pauvre de DJ )
    3. Il peut innover, rajouter de l'humour → ( oui, toujours Dom Juan ) : une mise en scène où Sganarelle se travestit en infirmière

    II. L'auteur reste le maître de sa pièce, lui seul détient les messages cachés dans les écrits
    1. Critiques de leurs époques, pas forcément adaptables aujourd'hui .. → Beaumarchais, Molière
    2. Grâce aux réécritures, nouveaux pb critiqués ( Antigone )→ L'audace provient de l'auteur, pas du metteur en scène
    3. Abondance des didascalies laisse parfois peu de travail d'imagination à l'auteur ( Rhinocéros )

    III. Pour avoir osmose entre public, pièce et metteur en scène, il faut trouver l'équilibre parfait
    1. Beckett : vide du langage associé à vide sur scène
    2. Double énonciation, que le metteur en scène doit percevoir dans les écrits et bien mettre en scène
    3. Oeuvres intemporelles ( Shakespeare ), que les metteurs en scène se doivent de perpetuer


    En relisant mon brouillon, je me rends compte de toutes les idées que j'avais et que j'ai oublier d'écrire, c'est déprimant ..
  • Nymphetamine :

    Ne déprime pas :)

    Ton plan est correct (thèse-antithèse) même si tu l'as formulé un peu bizzarrement il est vrai. Ensuite tout dépend de ce que tu as mis dedans (là je ne sais pas à ta place).

    Pourquoijesuisenl :

    D'abord je veux te dire que j'adore ton pseudo; je crois que je me pose la même question tous les jours. :( Ensuite, je pense que le plan général est bon (les grandes parties) mais tes sous-parties sont un peu étranges
    Rien ou presque n'est complètement faux mais tu parles de choses très précises et qui ne viennent pas forcément à l'esprit en omettant quelques idées presque incontournables. Bref, original mais... peut-être un peu trop ! :P
  • Bonjour , j'ai également choisie la dissertation ce matin et j'aurais aimé savoir ce que vous aviez mis dans vos conclusions.
    Merci :)
  • Vous pouvez me donner vos avis sur le mien s'il ous plait :

    I/ Le metteur en scène décide du choix des objts, costumes et acteurs = role donc important.

    a) théâtre comique= il décide d'accentuer ou non le comque.
    -Le mariage de Figaro
    -le bourgeois gentilhomme
    -Le malade imaginaire
    -Le misanthrope
    -Dom Juan
    -Les précieuses ridicules

    b) il peut également enlever des choses si le texte est trop simple
    -Les 39 marches
    -L'étranger
    -Oh les beaux jours
    -Roméo et juliette

    II/ mais il n'a pas toutes les libertés qu'il souhaite= bcp de contraintes dûes aux didascalies.

    a) Théâtre de l'absurde=didascalies trop nombreuses
    -En attendant Godot
    -Rhinocéros
    -La lecon
    -antigone
    -La p.... respectueuse

    b) le metteur en scène a également un rôle plus limité que l'auteur car le metteur en scène ne peut pas connaitre la pièce aussi bien que l'auteur lui-même et la lecture de certaines pièces et trop subjective.
    -fin de partie
    -La cantatrice chauve.

    Voila, donnez moi vos avis, j'espère ne pas mettre trop éloignée...
  • Merci Polyphème, je suis assez d'accord avec toi ( surtout que ça y'est, les corrigés sont tombés et je n'ai aucun point commun ), mais y'a quoi comme incontournables ? parce que justement je trouvais le sujet assez subjectif et superficielle .
    Et merci pour mon pseudo, mais ça reste une dure vérité ; )
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.