Bac de français 2011, séries S et ES - Commentaire

Bac de français 2011 : sujet des séries S et ES - Le roman et ses personnages : visions de l’homme et du monde
[list=*]
[*]Bac de français 2011, séries S et ES - Corrigé du commentaire[/*]
[/list]
TEXTE C - Émile Zola, La Fortune des Rougon, chapitre I, 1871.La bande descendait avec un élan superbe, irrésistible. Rien de plus terriblement grandiose que l’irruption de ces quelques milliers d’hommes dans la paix morte et glacée de l’horizon. La route, devenue torrent, roulait des flots vivants qui semblaient ne pas devoir s’épuiser ; toujours, au coude du chemin, se montraient de nouvelles masses noires, dont les chants enflaient de plus en plus la grande voix de cette tempête humaine. Quand les derniers bataillons apparurent, il y eut un éclat assourdissant. La Marseillaise emplit le ciel, comme soufflée par des bouches géantes dans de monstrueuses trompettes qui la jetaient, vibrante, avec des sécheresses de cuivre, à tous les coins de la vallée. Et la campagne endormie s’éveilla en sursaut ; elle frissonna tout entière, ainsi qu’un tambour que frappent les baguettes ; elle retentit jusqu’aux entrailles, répétant par tous ses échos les notes ardentes du chant national. Alors ce ne fut plus seulement la bande qui chanta ; des bouts de l’horizon, des rochers lointains, des pièces de terre labourées, des prairies, des bouquets d’arbres, des moindres broussailles, semblèrent sortir des voix humaines ; le large amphithéâtre qui monte de la rivière à Plassans, la cascade gigantesque sur laquelle coulaient les bleuâtres clartés de la lune, étaient comme couverts par un peuple invisible et innombrable acclamant les insurgés ; et, au fond des creux de la Viorne, le long des eaux rayées de mystérieux reflets d’étain fondu, il n’y avait pas un trou de ténèbres où des hommes cachés ne parussent reprendre chaque refrain avec une colère plus haute. La campagne, dans l’ébranlement de l’air et du sol, criait vengeance et liberté. Tant que la petite armée descendit la côte, le rugissement populaire roula ainsi par ondes sonores traversées de brusques éclats, secouant jusqu’aux pierres du chemin.
«13456755

Réponses

  • vous avez le sujet?
    merci
  • Je constate encore une fois à quel point les corpus sont peu originaux... Zola, Flaubert, Hugo... Ca fait un peu l'indigestion là Ca serait bien que ceux qui décident des sujets ouvrent un peu leur perspective et qu'on arrête pour le roman de privilégier le XIX ème s soi disant "âge d'or" du roman ...
  • Peu original, certes, mais pour ceux qui ont un peu de culture générale, il y a des choses à dire! :) Pour ma part, j'attends de voir les corrigés afin de pouvoir en parler avec mon fiston tout à l'heure...
  • J'espère que mon fils va s'en sortir il a lu en son intégralité les Misérables et il me semble qu'il l'a étudier en classe, mais je ne suis pas sûre, la Fortune des Dugeon .

    Il n'est pas fort du tout en disserte et en écriture d'invention et je pense qu'il va prendre le commentaire pourtant il lit énormément...

    Franchement, je ne vais pas être tranquille jusqu'aux résultats le 5 juillet prochain... :rolleyes:
  • C'est vrai que les corpus ne sont pas très variés mais au moins on sait à quoi s'en tenir, personnellement c'est ma soeur qui passe son bac en ce moment, et moi l'année prochaine, et je préfère tomber sur Hugo, Flaubert,Stendhal, Zola ... au moins on est préparé, on les connait et on part vers les épreuves avec un bagage en poche ... Enfin, c'est mon avis...
  • Bonjour je viens de passer mon BAC de français je voudrai savoir si mon plan est assez correct, j'ai pris le commentaire.

    I. J'ai parlé de la révolte du peuple en se referant a la période historique
    II. J'ai parlé du registre fantastique
  • Salut Marion , au 2 ème axe j'ai aussi parlé du registre fantastique mais pas tout un axe , mon II s'est consacré sur la dimension mystérieuse
  • Moi j'ai fais :

    I) La description de la Foule des Insurgés ( Le bruit qu'ils font, leurs nombres etc)
    II) La nature ( Elle semble proche avec les revollutionnaires, la campagne etc )

    Yavais une profusion de figures de style !

    Et j'ai ouvert sur La pensée de zola vis a vis du second empire et sur l'exil de Hugo :)
  • ariouariou Membre
    Pour ma part, j'ai fait :
    I - Un texte réaliste
    II - Le soulèvement du peuple
    III - Un texte à portée symbolique

    D'après vous, mon plan tient la route?
  • Même plan que toi RedandBlack ;)

    Dans mon commentaire j'ai parlé du point de vue de Zola vis-a-vis de la révolution, car beaucoup d'hyperbole quand il parlait des révolutionnaires
  • Alors voila mon plan:

    I) La nature
    II) La présence de la violence
    III) Une foule unie et exaltée

    Vous pensez que j'ai des chances d'avoir ma moyenne? :o
  • Salut je voudrais s'il vous plaît votre avis. Pour le commentaire sur la fortune des rougon, j'ai fais la démarche suivante :
    Problématique : En quoi le roman LA FORTUNE DES ROUGON est il typique au registre épique ?

    I ) Dimension épique des personnages

    II) Les sons et la nature dans l'admiration

    Merci de répondre :) ! *Croise les doigts*
  • Donc si je comprend bien mon plan il est faux --' ?
  • et ta problématique c koi ?Deja le registre utilisé dans le texte la FORTUNE DES ROUGON c'est le registre epique.. ( Admiration ! )
  • Eu je sais plus mais j'ai fais en sorte qu'elle réponde a mes axes. Apparement la première partie ça va mais je sais pas si j'ai fais du hors sujet dans la seconde partie.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.