Fiches méthode Bac de français 2020

13»

Réponses

  • NENE Membre
    @NE et net78 :
    Je trouve étrange de chercher à limiter le sujet à "il ne faut pas créer le beau" OU "il faut avoir une posture modeste".

    "Il ne faut pas": un impératif catégorique qui renvoie incontestablement à la dimension esthétique (ce qui n'interdit pas d'exploiter le double sens de la citation, au contraire).
    Je me serais interrogé sur le sens de "faire" le beau: si la visée de la littérature est avant tout esthétique, comment peut-elle atteindre le but qu'elle se fixe sans passer par un procédé de fabrication (par un emploi spécifique du langage, notamment)? - puisque, contrairement au beau que l'on observe dans la nature, qui est de toute évidence naturel, celui qui est convoqué dans la littérature est par essence artificiel. Cela permettait, en outre, de conjuguer les deux sens perçus de la citation.

    Tu peux aussi me lire un poil plus attentivement.
  • net78net78 Membre
    Le contenu reste qd même "faire le beau" et non "le beau".

    Même si, c'est vrai qu'il semble nécessaire d'évoquer (du moins dans l'introducion) les deux principaux aspects du sujet pour lever l'ambiguïté.
  • Oulipo,
    Je pense néanmoins avoir fais un peu trop catalogue... J'ai évoquer le parnasse par exemple ou encore le théâtre de l'absurde et le romantisme... Enfin j'ai "analyser" pas mal de démarche suivant les mouvements ou genres les "opposants" ou encore en démontrant qu'ils contrent le "devoir " d'atteindre un idéal esthétique tel le drame romantique ou le théâtre de l'absurde. J'ai évoqué par exemple le critique Alain Viala qui affirme que "le classicisme n'existe pas : c'est un mythe engendré par la politique louis quatorzienne qui se veut comme un état de perfection politique", allant donc au delà des frontières d'idéaux esthétiques qu'il remet donc en question...
    Comme je l'ai dis, je pense avoir trop fondé ma copie sur un catalogue (même si chaque paragraphe contenait de l'argumentation... ) Dommage !

    Je ramènerais mon plan (qui est à l'internat ;) et je le posterais :) )

    En attendant j'ai lu le tiens, et je le trouve vraiment génial ( et ce n'est pas catalogue ) =)
  • Bonjour à tous !

    J'ai également passé les cg de français et d'histoire.

    Pour le français, je ne mettrais pas mon plan détaillé, car il manque réellement d'intérêt et je n'en suis pas particulièrement fière :) Pour l'info, j'ai étudié la citation dans le sens d'"il ne faut pas faire du beau/de belles choses" (en mettant cependant en avant dans mon intro la polysémie de la citation ). Et vraiment, bravo pour vos plans, ils semblent réellement pertinents et très riches ! ;)

    Pour l'histoire, mon plan ne ressemble pas tant que ça aux vôtres, et le problème principal et, qu'étant en S, je n'ai absolument pas étudié d'un point de vue politique la période 1870-1879, avec la naissance de la IIIe Rep. (et j'aime bien l'histoire, mais je ne suis pas passionnée au point de chercher à étudier les périodes non vues en cours :) J'ai donc plus ou moins découvert cette partie dans mon livre après avoir regardé vos plans ><) j'ai alors commencé mon développement à la Belle époque, en faisant l'impasse sur cette majeure première partie :

    I. La Belle époque

    1) le renforcement de la république
    2) l'opposition des "traditionalistes" (résistance de l'aristocratie + des croyants (contre la laïcité )
    3) l'opposition des anarchistes

    Transition sur la 1ère GM

    II. L'après-guerre

    1) un état affaibli
    2) la montée du nationalisme (ligues)
    3) le front populaire, "sauvetage" de la république (mais limites abordées)

    Voilà ! Bien que mon plan soit clairement incomplet, j'aimerais bien avoir, si possible, votre avis sur les parties que j'ai traitées... :)
  • @NE : Autant pour moi.

    @Alice : Merci beaucoup !

    @Lizzou : Qu'entends-tu par "le renforcement de la République" dans ta 1ère partie ? N'est-ce pas HS ?

    Cela dit, articuler le plan autour de la PGM me semble être très intéressant.

    Il ne nous reste probablement plus qu'à attendre juillet... :|
  • En fait je souhaitais surtout dans cette partie présenter le contexte des contestations de la Belle Epoque, pour mieux les expliquer (comme l'anticléricalisme des radicaux qui explique les oppositions des croyants), mais c'est tout à fait possible que ce soit hors sujet :) Enfin, ce n'est pas bien grave, ce n'est pas comme si je l'avais fait pour gagner, et l'expérience m'a bien plu ;)

    Sinon, je me suis rendu compte que je n'avais pas commenté vos propres plans, alors ça ira vite : apparament très précis et très complets !

    Pour finir : bonne continuation et bonne chance à tous ! :)
  • Bonsoir,

    Petite question aux lecteurs de ce forum : j'ai entendu dire que la simple présentation au cg est notée sur le livret scolaire... Info ou intox ?
  • Plume11Plume11 Membre
    Bonsoir tout le monde :)
    Surement intox. Va voir le site de l'education nationale, il est bien precise que la participation au concours est basee sur le volontariat et qu'elle ne doit pas jouer un role dans les admissions post bac ..
    A quand les resultats? :D
  • Plume11 a écrit:
    A quand les resultats? :D

    Si je me souviens bien
    - autour du 15 juin pour les lauréats des premier, deuxième et troisième prix (invités à une cérémonie en Sorbonne)
    - le jour de cette cérémonie (en juillet) pour les autres récompensés (accessits et mentions).


    Quant à la participation au CG, elle peut être mentionnée dans un dossier, dans l'appréciation du professeur et/ou du chef d'établissement. Mais ce n'est pas du tout systématique, et c'est à la discrétion des professeurs. Le mentionner, c'est simplement porter à la connaissance de ceux qui examineront le dossier que l'élève est considéré comme "prometteur" dans la/les matière(s) concernée(s). Une récompense au CG obtenue en classe de première influence favorablement les commissions d'admission des classes préparatoires (les correcteurs des épreuves du Concours Général sont des enseignants de prépa).
  • ZorahZorah Membre
    J'ai une petite-fille qui a aussi été présentée. Elle a fait son développement uniquement sur l'expression "faire le beau" (qui, pense-t-elle, n'est pas faire "du" beau, de la beauté). C'est à dire la ramener, faire le cabotin pour avoir un susucre, à partir de là elle a développé sur la chasse démagogique au prix littéraire aux dépens de la vérité, l'être et le paraître, etc. Elle s'attend à un ...zéro.
  • Récemment, j'ai eu l'occasion de discuter avec un écrivain, et il m'avait dit qu'écrire un bouquin pour les enfants serait la chose la plus dure pour lui ; Parce que, il considère que faire des grandes phrases lyriques pleines d'ornements , tout le monde en est capable . En revanche, c'est dans la simplicité selon lui que réside la beauté d'une écriture. Et ça m'a rappelé cette phrase de Joubert ... de laquelle j'étais bien loin aussi :) Quoi qu'il en soit, il n'y a pas de note pour le concours : Donc, pas de 0 :)
  • En effet, elle n'aura pas zéro... si jamais sa copie n'a pas plus au jury, elle ne saura tout simplement jamais rien de cela ! L'essentiel est d'y être allée et d'avoir fait l'expérience d'une première dissertation de 6 heures ! De plus, c'était une possibilité qui peut être acceptée je pense, mais certes pas développée dans toute la dissertation... Peut-être fallait-il envisager d'autres interprétations ? Seul le jury est souverain, mais j'aimerais tout de même connaître le rapport !
    Pas de nouvelles des résultats pour l'instant ?
  • Si, forcément. Les lettres du ministère ont dû arriver ces derniers jours. Certains se savent donc primés, mais ils ne savent pas de quel prix il s'agit (1er, 2e ou 3e), ni pour quelle(s) matière(s) (s'ils ont concouru plusieurs fois). La confidentialité de l'information est de toute façon expressément demandée. :)
  • Est-ce que vous savez de quelle manière on peut récupérer une photocopie de sa copie?
  • D'autres pourront sans doute mieux vous renseigner... Je vous conseillerais cependant de vous adresser à la Direction générale de l'enseignement scolaire (DGESCO), Service de l'instruction publique et de l'action pédagogique, 110, rue de Grenelle, 75357 Paris 07 SP. Mais à confirmer.
  • Zorah a écrit:
    J'ai une petite-fille qui a aussi été présentée. Elle a fait son développement uniquement sur l'expression "faire le beau" (qui, pense-t-elle, n'est pas faire "du" beau, de la beauté). C'est à dire la ramener, faire le cabotin pour avoir un susucre,
    C'est bien comme cela aussi que je comprends le sujet. :)
    Zorah a écrit:
    à partir de là elle a développé sur la chasse démagogique au prix littéraire aux dépens de la vérité, l'être et le paraître, etc. Elle s'attend à un ...zéro.
    C'est une partie du sujet.
    Mais on peut aussi faire le beau vis-à-vis d'un certain lecteur (réel ou imaginaire) qu'on a en tête, voire d'un maître idéal qu'on porte en soi-même.
    ""LE JEU PERSONNEL. Règle du jeu: la partie est gagnée si on se trouve digne de son approbation." (Valéry, extraits du Log-book de Monsieur Teste).
    Certains auteurs font le beau presque à chaque page (Gide). ;) D'autres s'en moquent (ou affectent de...), mais n'en rencontrent pas moins la beauté.
  • Bonsoir,

    Je participe à mon tour au concours général, pour l'épreuve 2013 de "composition française".

    J'ai donc fait quelques recherches sur l'épreuve, et je suis tombé sur ce forum, ainsi que sur les annales de l'épreuve.
    Et je me pose une question en voyant les sujets proposés : hormis par le nom de l'épreuve (la sus-mentionnée "composition française"), lui-même ambiguë, est-il formellement demandé de rendre un devoir sous la forme d'une dissertation ? Plus précisément : sur ce sujet 2011, aurait-il était possible de rédiger une préface, un communiqué, une lettre ouverte, etc. afin de camoufler le format de "dissertation" ?

    Merci d'avance pour vos réponses,
    Lepongiste69.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.