Le complément circonstanciel de manière

Bonjour,

Sur un forum, je lis le commentaire suivant :
On parle dans cet ouvrage de "complément circonstanciel de manière". Non seulement la dénomination "complément circonstanciel" est malheureuse à cause du risque de confusion qu'elle crée avec la nature "P2 circonstancielle", mais la valeur sémantique "de manière" n'existe pas. Attention...

Que pensez-vous de cette prise de position ?

Je vous remercie. :)

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Avant tout autre commentaire, il serait utile de savoir à quel ouvrage il est fait allusion, et à propos de quel exemple ce commentaire a été écrit.
  • Bonjour,

    Il s'agit d'un ouvrage d'analyse édité en Belgique avec comme exemple :
    Lucie mange proprement.
    proprement : complément circonstanciel de manière.

    Pour moi, c'est correct. Et pour vous ?

    Je vous remercie. :)
  • JehanJehan Modérateur
    Merci de la précision.
    Pour moi aussi, cette analyse est correcte, et je comprends mal le commentaire qui en a été fait.
    Mais qu'est-ce que l'auteur dudit commentaire entend exactement par nature p2 circonstancielle ?
  • Bonjour,

    Merci pour ta réponse.

    Pour le reste, je suis comme toi, perplexe face à ce commentaire. Je vais m'informer.Bonjour,

    Voici le résultat d'une brève recherche et mon point de vue :

    La P2 enchâssée circonstancielle est introduite par une conjonction de subordination (si, comme, quand, que, alors que, depuis que,) ou un adverbe de subordination (combien, pourquoi, …). Elle peut occuper les fonctions de compléments circonstanciels. On peut la supprimer et la déplacer.

    D'où cet exemple personnel:
    Conduis-toi toujours comme je te l'ai appris.
    P1 conduis-toi toujours : proposition principale
    P2 comme je te l'ai appris : proposition subordonnée circonstancielle - fonction : CC de manière (ou de comparaison).

    Encore une fois, pour moi, c'est un CC de manière (ou de comparaison). Il s'agit d'un complément du verbe et non de phrase vu qu'on ne peut ni supprimer ni déplacer la P2.

    Suis-je dans le bon ?

    Je te remercie.
  • JehanJehan Modérateur
    Je suis d'accord avec ton analyse.
    D'autant que ce CC n'est aucunement une proposition subordonnée...
    Et je ne vois pas pourquoi "la valeur sémantique de manière" n'existerait pas.

    Pour un tel CC non déplaçable et complément du verbe, la grammaire Denis-Sancier-Chateau parle de "complément circonstanciel intégré", avec cet exemple analogue à celui qui fait débat :
    Elle parle doucement. (manière)

    Quant au CC déplaçable complément de phrase, la même grammaire le nomme "complément circonstanciel adjoint".
  • Bonjour,

    Merci pour ton aimable collaboration. Bonjour,

    Conduis-toi toujours comme je te l'ai appris.

    P2 comme je te l'ai appris : je dis CC de manière, mais également de comparaison.
    Entre les deux, la nuance me semble subtile.

    Les deux sont-ils corrects ?

    Merci. :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.