Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour, je suis en seconde et je dois faire pendant les vacances ma première dissertation et je trouve ca plutôt dur ! Pourriez vous m'aider à trouver les 3 grands axes ? S'il vous plait. Merci d'avance ! :)

Réponses

  • Etudie le rôle de la fatalité et du déterminisme dans l'oeuvre, constate l'influence des tempéraments sur les actions, rends-toi aussi compte que le seul dénouement possible est la mort qui est le seul moyen pour le couple de se sauver...

    En contre-point, tu peux constater que le terme "comédie" revient comme une sourdine tout au long du roman, les personnages portent en permanence des masques et se composent des rôles faits sur mesure : Thérèse, parfaite en veuve inconsolable, parvient à masquer la sensualité de son caractère en ayant un visage parfaitement impassible... Comédie des faux-semblants en somme.
  • FoedorFoedor Membre
    Il faudrait commencer par avoir une bonne définition de la tragédie, il y a une question de structure, à cet effet, le déterminisme est bien sûr un terme à réutiliser. Ce qui est fascinant, c'est que dans l'article "Le roman expérimental", qui donne son nom au recueil d'articles de Zola, Zola écrit : "Nous ne sommes pas fatalistes, nous sommes déterministes. " En effet, l'écrivain scientifique ne peut rien contre la fatalité mais peut agir sur le déterminisme des éléments vivants (en changeant leur milieu). Or, le concept de "fatalité" est au cœur du concept de tragédie et... du roman de Zola : dès la préface, il s'agit de parler de "deux êtres entraînés à chaque acte de leur vie par les fatalités de leur chair" : dans ce premier roman naturaliste, qui devance de 13 ans le recueil d'articles-manifeste, la fatalité semble bien s'inscrire au cœur du déterminisme. Elle vient ainsi sublimer l'étude froidement scientifique du réel que prétend effectuer Zola. Il est vraiment question de l'essence du naturalisme zolien : mouvement scientifique, voire scientiste, mais qui inclue dans sa mise-en-œuvre un vrai travail de stylisation qui va dans le sens de la sublimation. J'ai relevé toutes les occurrences du terme "fatalité", ou "fatal" dans le roman, je t'invite à le faire, c'est très parlant, quand on sait que les romans postérieurs font bcp moins appel au registre tragique. Pourquoi pas marquer le caractère théâtral de l'œuvre en faisant référence à la comédie de mœurs, je suis d'accord mais en précisant bien que le terme comédie peut aussi être pris dans son sens le plus large, qui n'exclut en rien le tragique.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.