Bonjour :) ,
quelqu'un pourrait-il m'éclairer à propos des subtilités inhérentes aux expressions telles que:

ἄλλος ἄλλο ἐποίει, ἄλλοι ἄλλως ἠργάζοντο

Merci d'avance !A moins évidemment qu'il n'y en ait aucune à vos yeux :P

Réponses

  • Plus que ce que dit une grammaire ? Non.
    "Employé à des cas différents dans une même phrase ἄλλος exprime la diversité des comportements de plusieurs individus" :
    ἄλλος ἄλλο ἐποίει : un autre faisait autre chose => l'un faisait une chose, l'autre une autre => ils faisaient l'un une chose, l'autre une autre
    ἄλλοι ἄλλως ἠργάζοντο : d'autres travaillaient autrement => ils travaillaient les uns d'une façon, les autres d'une autre.
  • Tout s'éclaire sous les lumières des exégètes.
    Seules les années d'études comptent pour savoir extrapoler et comprendre la dynamique propre à ces langues anciennes. Or je commence tout juste à germer...

    Alors merci encore!
  • En la matière, ce sont moins les années d'étude que les années de pratique qui y font.
  • Qui saurait me dire si je traduis bien:

    ῾ο συμποσίαρχος ἁπάντων ἄρκει τῶν μετ’αὐτοῦ ἑστιωμένων και κελεύει ἄλλον ἄλλα ποιῆσαι καὶ τοὺς μὴ πειτομένους ζημιοῖ

    l’élu du banquet commande à tous ceux qui se régalent avec lui, ordonne aux autres de faire le reste et punit tous ceux qui n’obéissent pas.
  • AalsyAalsy Membre
    Bonjour,
    Je dirais plutôt qu'il ordonne à chaque participant de faire quelque chose de différent. A confirmer
  • et voilà la suite:

    Ἐκέλευσεν οὖν ὁ Νικόδημος τὸν μὲν οἶνον πολὺν πίνειν, τὸν δὲ γέλοιόν τι ἢ τερπνὸν ᾆσαι, τὸν δὲ ζῷόν τι μιμήσασται, καὶ τοὺς μὴ καλῶς τοῦτο ποιήσαντας ἐζημίωσε, προστάξας τῷ μὲν ὀρχήσασται γυμνῷ, τῷ δὲ τρέχειν τὴν αὐλητρίδα φέροντι.

    C’est pourquoi Nicodème ordonna de boire beaucoup de vin, de chanter quelque chose de joyeux ou d’agréable, de mimer un animal, et condamna tous ceux qui ne le faisaient pas correctement à danser nu ou à courir en portant une joueuse de flûte.
  • terpnoslogos a écrit:
    Qui saurait me dire si je traduis bien:
    Ἐκέλευσεν οὖν ὁ Νικόδημος τὸν μὲν οἶνον πολὺν πίνειν, τὸν δὲ γέλοιόν τι ἢ τερπνὸν ᾆσαι, τὸν δὲ ζῷόν τι μιμήσασθαι, καὶ τοὺς μὴ καλῶς τοῦτο ποιήσαντας ἐζημίωσε, προστάξας τῷ μὲν ὀρχήσασθαι γυμνῷ, τῷ δὲ τρέχειν τὴν αὐλητρίδα φέροντι.

    C’est pourquoi Nicodème ordonna à l'un de boire beaucoup de vin, à un autre de chanter quelque chose de ridicule ou d’agréable, à un autre de mimer un animal, et condamna tous ceux qui ne le faisaient pas correctement en prescrivant à l'un de danser nu, ou à un autre de courir en portant la joueuse de flûte.

    Je crois...
  • ha bon ?!
  • ῾ο συμποσίαρχος ἁπάντων ἄρκει τῶν μετ’αὐτοῦ ἑστιωμένων και κελεύει ἄλλον ἄλλα ποιῆσαι καὶ τοὺς μὴ πειτομένους ζημιοῖ

    L’élu du banquet commande à tous ceux qui se régalent avec lui, ordonne aux autres de faire le reste et punit tous ceux qui n’obéissent pas.

    και κελεύει ἄλλον ἄλλα ποιῆσαι : Littéralement "Il ordonne à un autre de faire d'autres choses".

    Le roi du banquet commande à absolument tous ceux qui mangent avec lui, il donne aux uns et aux autres des ordres divers et il punit ceux qui ne <lui> obéissent pas.

    Ἐκέλευσεν οὖν ὁ Νικόδημος τὸν μὲν οἶνον πολὺν πίνειν, τὸν δὲ γέλοιόν τι ἢ τερπνὸν ᾆσαι, τὸν δὲ ζῷόν τι μιμήσασται, καὶ τοὺς μὴ καλῶς τοῦτο ποιήσαντας ἐζημίωσε, προστάξας τῷ μὲν ὀρχήσασται γυμνῷ, τῷ δὲ τρέχειν τὴν αὐλητρίδα φέροντι.

    Ἐκέλευσεν τὸν μὲν πίνειν, τὸν δὲ ...
    = Il a ordonné que l'un boive, que l'autre ...

    Ἐκέλευσεν οὖν ὁ Νικόδημος = Nicodème a donc demandé/ordonné
    τὸν μὲν οἶνον πολὺν πίνειν = que l'un boive beaucoup de vin
    τὸν δὲ γέλοιόν τι ἢ τερπνὸν ᾆσαι = qu'un autre chante quelque chose de drôle ou d'agréable
    τὸν δὲ ζῷόν τι μιμήσασθαι = qu'un autre imite quelque animal
    καὶ ἐζημίωσε = il a puni
    τοὺς μὴ καλῶς τοῦτο ποιήσαντας = ceux qui n'ont pas bien fait cela / ποιήσαντας : participe avec article.
    προστάξας = en prescrivant (le participe explicite le contenu de la punition : à traduire par un gérondif en français)
    τῷ μὲν = à l'un
    ὀρχήσασθαι γυμνῷ = de danser nu / γυμνῷ au datif car ça se rapporte à τῷ μὲν qui est au datif.
    τῷ δὲ τρέχειν = à l'autre de courir
    φέροντι τὴν αὐλητρίδα = en portant la joueuse de flûte.

    N'oublie pas la particule τι = quelque.
    Et ὁ μὲν ... ὁ δὲ = l'un ... l'autre.

    Nicodème a donc demandé/ordonné que l'un boive beaucoup de vin, qu'un autre chante quelque chose de drôle ou d'agréable, qu'un autre imite quelque animal, il a puni ceux qui n'ont pas bien fait cela en prescrivant à l'un de danser nu, à l'autre de courir en portant la joueuse de flûte.
  • Merci chaleureusement à tous les trois.

    Ma question pourrait vous paraître ou byzantine, ou stupide mais;
    Comment savez-vous que τὸν n'est pas un article lié aux divers accusatifs de cette phrase?

    Par exemple:
    τὸν μὲν οἶνον πολὺν πίνειν

    → vous voyez 2 groupes d'accusatifs [τὸν μὲν] puis [οἶνον πολὺν] πίνειν
    que vous traduisez par: à l'un de boire beaucoup de vin

    → alors que je n'en vois qu'un [τὸν μὲν οἶνον πολὺν] πίνειν
    de boire, d'une part, beaucoup de vin
  • "ὁ μὲν … ὁ δὲ" se traduit par "l'un … l'autre"
    Dans τὸν μὲν ... τὸν δὲ, τὸv est masculin
    Dans Ἐκέλευσεν τὸν μὲν πίνειν, τὸν est le sujet de la proposition infinitive, ici à l'accusatif.

    Je ne sais pas si cela te guide un peu.
    Etant loin d'être un expert, d'autres t'en diront beaucoup plus que moi.
  • 5/5, j'avais oublié la subtilité d'emploi des couples

    ὃ μέν ... ὃ δέ > l'un... l'autre
    μέν... δέ > d'une part... d'autre part

    ( il y a encore du chemin à faire ! ) :D
  • ὃ μέν … ὃ δέ > l'un... l'autre
    μέν... δέ > d'une part... d'autre part
    Tout à fait !
  • Il ne faut pas oublier qu'avant d'être un article (catégorie grammaticale sans doute inconnue de l'indo-européen), ὀ est un démonstratif; ὀ μέν... ὀ δέ signifie donc très exactement : "celui-ci d'une part... cet autre d'autre part", d'où l'un... l'autre.
  • attention à l'esprit : ὁ
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.