Licence de lettres modernes après un bac pro secrétariat

Bonjour à tous,

J'aimerai faire une licence en lettres modernes.

J'ai remarqué que la plupart des personnes désirant faire cette licence étaient issus d'une seconde littéraire.(je suis vraiment désolée si je fais des fautes d'orthographe, c'est mon plus gros défaut parmi tant d'autres!) :/.

Mais comme j'ai un bac pro secrétariat et que le niveau en français était très bas( je dirais que c'est du niveau fin de collège) pensez-vous que je puisse arrivée à faire une licence en lettre moderne, moi qui n'ai jamais fais de dissertations (seulement des synthèses ridicules).

J'ai un niveau faible en français par rapport a ceux qui sont issus d'un bac littéraire.

Pour ce qui est de l'orthographe, je me suis achetée "le Bled" (orthographe-grammaire- conjugaison) 3en 1 !!! :) Il faut que je revois les règles de base, et que je lise d'avantage.

Car si je désire faire cette licence, c'est pour être professeur des écoles par la suite !

Alors, ne croyez-vous pas que le comble du professeur est de faire des fautes d'orthographe?!!
:rolleyes:

Merci d'avance à tous ceux qui vont me répondre .
«1

Réponses

  • Je suis professeur de Lettres-Histoire en Lycée Professionnel et le niveau des élèves en français y est affligeant!
    Sincèrement,ce n'est pas pour te décourager- je ne connais pas ton niveau bien que tes fameuses fautes d'orthographe me semblent rédhibitoires- mais il y a un monde entre l'étude du français en lycée professionnel et l'étude du français en université. C'est déjà extrêmement difficile pour les élèves de filières dites générales.
    Ce qui manque le plus aux élèves de Lycée professionnel,c'est bien sûr la maîtrise de la grammaire et de l'orthographe (encore qu'il est possible de rattraper en travaillant) mais c'est surtout la culture générale et les lectures indispensables, ainsi qu'une certaine faculté d'abstraction bien éloignée de ce qu'on leur enseigne!
    Encore une fois, je ne veux pas te faire peur mais je parle par expérience professionnelle...

    Et peut-on envisager un professeur des écoles qui ferait des fautes d'orthographe alors qu'il doit enseigner l'orthographe aux enfants?
  • Bonsoir Marmotte,

    Je ne suis ni prof ni étudiante à l'université, mais j'ai repris mes études au niveau Bac, pour ensuite faire une licence de lettres modernes.
    Une seule chose à dire: avec la volonté et l'envie rien n'est impossible!
    Tu fais des fautes aujourd'hui mais peut-être qu'en L3 tu n'en feras plus!! Et même si ton niveau actuel est faible par rapport aux autres bacheliers , tu pourras combler cet écart si tu le veux vraiment!

    On peut tous décrocher la lune, il faut s'en donner les moyens!

    Bonne soirée,

    Oummi
  • Avec de la motivation, de la volonté, et du travail rien n'est impossible.

    Qui ne tente rien, n'a rien.


    Je vous remercie pour vos réponses =)



    "La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter."(Mère téresa)
  • Bonjour,
    Je suis étudiante en lettres modernes, issue, comme tant d'autres, d'une terminale littéraire.
    Je crois que ta lettre contient deux demandes : est-il possible de faire une licence de lettres après un bac pro, et peut-on être instit si l'on fait des fautes d'orthographe?
    Sans vouloir te vexer, je suis assez sceptique quant aux deux problèmes même si, il est vrai, en travaillant tout est possible. :/

    Au sujet des études littéraires je pense que la principale question à te poser est : pourquoi veux-tu faire une fac de lettres? Puisque le concours d'instit est ouvert à tout les titulaires de licence, quelle qu'elle soit, pourquoi ne t'orientes tu pas plutôt vers une licence en rapport avec le secrétariat? AES par exemple?
    Les études littéraires sont difficiles sans un certain bagage littéraire, il ne faut pas se leurrer. Si tu n'aimes pas lire, ou si tu ne lis que des livres simples, ce sera difficile. Un petit test : aux prochaines vacances, essaie de lire quelques oeuvres dites classiques. Par exemple une pièce de Racine, un conte de Voltaire, quelques poésies de Victor Hugo et Baudelaire, un roman de Flaubert, quelques pages de Proust... Ce sont des oeuvres étudiées en filières littéraires au lycée et en première année de fac. Si tu ne peux pas lire ces textes (trop longs, trop ennuyeux, trop difficiles...), je te conseille de réfléchir encore à ton orientation.
    Par contre pour ce qui est des dissertations, pas d'inquiétude, de nombreux "petits nouveaux" à la fac ne savent pas non plus les faire!

    Je serai plus brève quant au concours d'instit : personnellement, cela m'inquièterait que la personne chargée d'apprendre à lire à mes enfants ne soit elle-même pas très forte en orthographe. Pourtant, nombre de mes amis passent actuellement ce concours, et je peux te dire qu'aucun ne me semble avoir le profil d'un futur instit : ceux de fac de science sont archi nuls en grammaire et orthographe, ceux de fac de lettres savent à peine compter !!!
    Mais bon, la principale qualité d'un instituteur ne doit-elle pas être l'amour des enfants (+ une grande patience + de la pédagogie!) ?

    Pour conclure, je te conseille de bien réfléchir. Et si tu décides d'aller en lettres et que tu échoue,S ce n'est pas très grave : cela arrive à plein de gens, la fac étant un mode d'enseignement assez particulier.
    Si tu veux des conseils au sujet de la fac de lettres (méthodes, proramme, débouchés...), je reste à ta disposition.
    Bon courage.
  • Bonjour,
    nadja21 , pourrais tu me donner quelques informations concernant les methodes et le programme?
    Pour les debouchés j'en ai parlé avec une amie, elle m'a expliqué que pour etre professeur des ecoles c'etait tres bouché etant donné que cela interesse pas mal de monde.
    Le journalisme ne m'interesse pas, alors je suis un peu (ok, beaucoup) refroidit au fait d'entamer une licence en lettres modernes...
  • Merci Nadja21 pour ta réponse. :)

    Ma lettre contenait qu'une seule demande. (Je sais qu'il n'est pas envisageable d'enseigner à des enfants en faisant des fautes d'orthographe, c'est évident !! C'est même une honte!(il est très facile de rattraper ses lacunes en se remémorant les règles de base je pense et en travaillant...)

    Mon problème en effet était plutôt le choix de ma licence. Si je veux m'orienter en français ou plutôt en lettres, c'est parce qu'à l'époque où j'étais encore au lycée, j'avais de très bonnes notes par rapport à mes camarades de classe(peut-être aussi parce que le niveau était simple) . Je sais aussi que le niveau à la fac est très différent puisque la plupart des élèves sont issus de classes littéraires. (pour la licence en lettres). Donc est-ce que c'est possible ?

    De + elle fait partie des licences appréciées (tout comme l'histoire,les maths, etc) lors du passage à l'IUFM, il paraît qu'elles rapportent des points.

    Pour ce qui est de la licence en rapport avec le secrétariat, ça ne m'interesse pas trop étant donné que je n'aime pas le secretariat et tous ce qui s'en approche (c'est d'ailleurs pour ça que j'ai arreté mon bts assistante de direction en milieu d'année).

    J'ai déjà lu quelques pièces en cours, ainsi que certains contes de Voltaire, quelques poésies de Victor Hugo et Baudelaire, mais pas dans leur totalité pour certains. Ce n'était pas très ennuyant. Peut-être aussi parce que le prof était toujours derrière nous.. je ne sais pas...
    Il n'y avait pas vraiment de devoirs à faire en rentrant à la maison ou très peu, et SURTOUT ça ne ressemblait pas du tout aux dissertations que je pouvais voir dans certains sujets littéraires.

    C'est pour ça que ça m'inquiète énormement. Ces dissertations que je ne sais pas faire, les études à faire sur certains textes, tous ces livres que je n'ai pas encore lû, mon manque de culture littéraire etc....

    Et pourtant j'aimerai être prof.! J'aimerai qu'il y ait une école qui nous enseigne de tout (en 4 ans pourquoi pas!) pour avoir une bonne culture générale sur tout, (français, maths, histoire, biologie et j'en passe ! )être pédagogue aussi. Bref nous apprendre le métier de "professeur des écoles" sans passer par ce parcours de licence sur 3 ans .

    Voilà ! Encore merci pour ta réponse, ça m'a fait très plaisir!

    PS: Cependant je veux bien des conseils au sujet de la fac de lettres (méthodes, programme) merci =)
  • Je suis tombée sur ce forum au hasard de mes recherches Web. Je ne veux pas te décourager, mais étant maman d'un garçon en classe de CE2, j'ai beaucoup de mal à admettre que son institutrice fasse tant de fautes d'ortographe ! J'en suis outrée puisque c'est à elle de montrer l'exemple et de leur apprendre l'ortographe et la grammaire. Je suis sans cesse entrain de corriger ses fautes personnelles et d'essayer de faire comprendre à mon fils qu'elle s'est trompée... Dur, car mon garçon ne voit pas pourquoi sa maîtresse se trompe alors que c'est elle qui leur apprend tant de choses, dont l'ortographe. Alors, un conseil, si tu veux réellement devenir professeur des écoles, il faut que tu apprennes à ne pas faire de fautes, car pour ma part, c'est un 1ère base.
  • bonjour,

    Je pense que tu devrais réfléchir aux possibilités offertes pour devenir prof des écoles, je travaille à l'Université actuellement. Je pense qu'il faut bien choisir le diplôme, tu as un bac pro secrétariat, alors essaye de te renseigner dans une université pour préparer la licence science de l'éducation avec option enseignement. Le concours de prof des écoles m'interessait énormément, je pouvais passer le second concours interne (niveau bac +2)mais la vie en a décidé autrement. Je suis dans la Fonction Publique, dans les bureaux. En ce moment, je dois me battre pour progresser dans la hiérarchie, je passe le concours de sasu et le concours d'attaché administratif. Ce n'est pas facile, puisque mère de deux enfants, il faut trouver le moyen de réviser les cours (droit administratif, droit constitutionnel, finance publique, économie et gestion). Les personnels DRH de l'Université m'ont conseillé de passer par formation continue la licence administration publique. Quand on veut réussir, il faut mettre toute les chances de son côté.

    Bon courage
  • Bonjour à tous et à toutes!
    Je suis tombé sur ce forum en faisant des recherches sur les Lettres Modernes.
    Ne découragez pas Marmotte comme ça la pauvre! D'accord, il est vrai que son cas est assez particulier car elle s'est fixé un objectif assez éloigné de son parcours scolaire passé, mais ça n'est pas forcément un problème, ce qui est clair c'est que si elle veut y arriver elle devra tripler d'efforts, il faut s'accrocher! Et en ce qui concerne les fautes d'ortographe, ça se soigne! ;):P

    Pourriez-vous s'il vous-plaît répondre à quelques unes de mes questions?
    Je suis actuellement en terminale économique et sociale, le programme est très intéressant et je ne doute pas de mon choix de fillière, seulement j'aimerais m'orienter vers une fillière littéraire, les lettres modernes m'attirent tout particulièrement. Je suis très attirée par la lecture, l'écriture et le théâtre depuis de nombreuses années. Mais ma fillière n'est-elle pas un obstacle à mon choix universitaire? Est-ce vraiment difficile sans Bac L?

    J'attends vos réponses avec impatience..non non je n'angoisse pas du tout! :)
    Merci d'avance. :)

    Luna
  • Je suis très attirée par la lecture, l'écriture et le théâtre depuis de nombreuses années. Mais ma fillière n'est-elle pas un obstacle à mon choix universitaire?
    Non.

    Est-ce vraiment difficile sans Bac L?
    Pas du tout.

    Et je te conseil d'aller faire un tour sur le site Internet de l'Université que tu es susceptible de fréquenter l'année prochaine : ils mettent souvent en ligne les programmes. Ainsi, tu te rendras compte que cela n'a rien d'extraodinaire.

    Et puis, si tu étais une bonne élève en Français l'an passé, c'est encore mieux !

    Ce que je peux te conseiller, par contre, c'est de lire quelques ouvrages CLASSIQUES d'ici la rentrée prochaine, ca te fera un petit plus : ceux de TON CHOIX, mais par contre de toutes les périodes : Moyen-age, XVI° siécle, XVII° siècle, XVIII° siècle, XIX° et XX° (avant 1960-70) ; donc un petit programme d'une dizaine d'oeuvres.
  • Ben93Ben93 Membre
    Bonjour Marmotte

    Je suis tombé sur ce forum et je peu que t’encourager à continuer tes études et surtout te faire plaisir en choisissant celles qui te plaisent. J’ai moi-même un bac professionnel et j’ai décidé de faire des études d’histoire, je suis actuellement en master et j’ai passé ma licence en temps et en heure avec les mêmes notes que des étudiants provenant de filières générales et parfois,des meilleures.

    Il faut travailler c’est sûr, mais quand on est passionné tout arrive plus facilement. Pour les fautes d’orthographes tout le monde en fait, les étudiants des filières générales et même les profs de fac, c’est comme ça on devrai plutôt faire des réformes de l’orthographe. Pour en faire moins il faut lire et trouver des occasions d’écrire le plus possible. Une dernière chose pour dire que d’après mon expérience, le niveau demandé à l’université n’est pas si élevé qu’on voudrai nous le faire croire, il s’agit plutôt de décourager les gens, de leur faire peur. Donc tu n’a pas à t’inquiéter le niveau requit n’est pas impossible à avoir et même si tu redouble, la première année il faut continuer, une majorité d’étudiants redoublent et finissent par réussir.

    Bon courage…
  • Désolée pour le retard, je n'avais pas vu vos questions!

    Très bonne idée une école qui apporterait une bonne culture générale en enseignant toutes les matières... Malheureusement les seules écoles de ce genre qui existent sont les classes prépa, et c'est difficile d'y entrer. La plupart des élèves qui en sortent se retrouvent d'ailleurs à la fac...

    Pour les programmes et les méthodes, je ne vais pas vous être d'une grande aide : les programmes sont différents selon les universités. Le mieux est donc de demander des infos à la fac où vous pensez aller. Il y a souvent des dépliants sur les différents cours proposés dans chaque filières.
    D'une manière générale en lettres modernes vous ferez de la littérature (c'est logique). Certaines fac ont une période de prédilection, et vous n'aurez presque que des cours sur cette période. Dans d'autres fac vous aborderez 1 ou 2 siècle par semestre, d'un poit de vue général (tous les mouvements) ou en étudiant quelques oeuvres représentatives. Il y a souvent des cours de littérature comparée, et de la linguistique, c'est-à-dire grammaire, stylistique... Parfois vous ferez aussi de l'ancien français.
    Il y a aussi souvent des options qui vous permetent d'aborder la littérature sous d'autres angles. Exemple littérature et musique, littérature et éducation, et cinéma, et religion, et philosophie...
    Quant aux méthodes on fait beaucoup de dissertations et d'exposés oraux, quelques commentaires aussi. Mais ne vous inquiétez pas les profs vous expliqueront tous ça.

    Quant à ceux qui n'ont pas lu beaucoup d'oeuvres classiques, figurez-vous que c'est le cas de beaucoup d'étudiants en lettres! C'est dommage à mon avis mais apparemment ce n'est pas un handicap...
    Que ça ne t'empêche pas quand tu as le temps de lire quelques unes des oeuvres les plus connues, ça ne peut pas faire de mal...
  • Bonjour marmotte !
    je tombe totalement par hasard sur ce forum, et, j'en ai les poils qui se dressent en lisant certaines réponses, bien que chaque avis ai son importance !!
    je suis en dernière année de licence de lettres modernes, et tu peux me croire, le fait d'avoir fait un bac L ne m'a pas avantagé énormément. Tout est question d'organisation. De toute façon, je ne sais pas si c'est propre à ma fac, mais on ne réalise jamais de partiels sous forme de rédaction, commentaire composé etc (c'est trop long à corriger pour les prof, ce qui se comprend mais paraît aussi absurde pour des élèves de lettres)
    Mais les profs nous redonnent tout de même toutes les méthodes, car elles ne sont pas acquises pour tous les élèves en arrivant en 1ère année.
    En ce qui concerne la culture littéraire, tu peux lire les grands classiques, qui de toute façon sont généralement revisités tout au long de la licence.
    Je ne pense pas qu'il faille partir négative, tout est question de travail, de volonté, et d'organisation. Les Lettres Modernes ont la chance d'avoir peu d'heures de cours dans la semaine, c'est à toi d'utiliser le temps restant pour combler tes lacunes. Pour les fautes d'orthographes, crois moi, j'étais dans le même cas que toi, mais à force de travail, tu en feras de moins en moins, surtout à force de lire, car sans t'en rendre compte tu vas assimiler la "bonne orthographe" :)
    Et pour l'IUFM, les 3 années de licence vont t'y préparer, ne t'inquiète pas.
    Pour plus d'information, sur les programmes etc n'hésite pas à me contacter par mail !
    Bonne journée à tous !!
  • Bonjour

    J'aurais une question à poser à Ladymael ou tout autre prof de lycée pro ou pro agricole : je prépare cette année le CRPE mais aussi le concours de prof lettres histoire en lycée professionnel agricole ;

    les écrits sont fin janvier 2008 et à l'heure où j'écris on ne connaît toujours pas les programmes d'histoire géo c'est hallucinant

    Pour le français j'ai lu que le programme était ni plus ni moins celui de lycée de la seconde à la terminale ce qui est très vaste et me laisse ....sans voix ;o)

    mais dans quelle série ? filière générale ? à ta connaissance existe-t-il des différences entre lycee pro normal et lycée pro agricole dans les programmes de français ?

    Je n'ai aucun renseignement (je ne trouve rien sur internet ; jai commandé les dernières annales qui remontent à 2001 pour le plpa lettres histoire )

    merci pour vos conseils

    rv
  • Je pense que le Plp et le concours pour les Lycées agricoles ont les mêmes épreuves.
    En ce qui concerne les programmes d'histoire géo, il y a un programme spécifique et ce doit être le même que pour le PLP.
    Français
    Programmes des lycées.
    Histoire
    1 - Colonisation et décolonisation françaises, du milieu du XVIIème siècle aux années 1960.
    2 - Les sociétés française et anglaise, du milieu du XVIIIème siècle aux années 1970.
    Géographie

    1 - La France et ses régions en Europe et dans le monde.
    2 - L’Asie orientale : Chine, Japon, Taiwan, Corée du Sud.

    Paru au BO (voir sur le site SIAC)

    Cela correspond aux nouveaux programmes qui vont être mis en application en LP l'année prochaine,je crois.
    Voilà, bonne chance!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.