Grammaire française Participe passé

Accents circonflexes

J'ai un souci, qui vous fera peut-être sourire, mais qui risque de me poser un gros problème dans dans quelques semaines. Voilà, j'ai la fâcheuse habitude d'émailler mes textes... d'accents circonflexes :/. Attention, tant qu'il y a des règles comme en conjugaison, par exemple, ou bien que je connais la racine latine, je m'en sors à peu près. Malheureusement, il y a des mots, biens sages sur ma page, qui ne me demande rien, et j'ai sans arrêt l'impression qu'il leur manque quelque chose. Résultat, dernière dictée d'entrainement, 6 fautes : 5 accents excédentaires.
Ne trouvant aucune solution qui me corrigerait très vite, j'ai eu l'idée d'écrire un texte qui comprendrait tous les mots les plus courants, avec accent, afin de me les mettre en tête. Qu'en pensez-vous? avez-vous une solution plus simple à me proposer? un tel texte existe-t-il déjà?
Merci d'avance et bonne journée :)
Chris
«134

Réponses

  • Bonsoir

    Accent circonflexe : â Â ê Ê î Î ô Ô û Û

    En règle générale l'accent circonflexe se place sur les voyelles -â, -ê, -î, -ô, -û sauf le -y : Abîme, côte, coût, dû, fête, flûte, gîte, pâte, sûr...


    Il se place en particulier sur le -o des possessifs : le nôtre, le vôtre, les nôtres, les vôtres.
    Avec les adjectifs : mûr, mûre, sûr, sûre.


    Mais aussi avec : jeûne (de nourriture, mais déjeune s'écrit sans accent), aumône, boîte, chaîne, château, croûte, grâce, icône, traîner, traître, trêve, voûte...


    Sur le -i des verbes en -aître et en -oître ainsi que le verbe "plaire" lorsque cet -i est suivi d'un -t :
    - Il connaît, il paraîtra, il croît.


    Sur le -i de 3 mots en -ître :
    - Bélître (mendiant), épître, huître.


    Sur le -a du suffixe -âtre marquant une dépréciation :
    - Bellâtre (beauté fade), douceâtre (douceur fade), grisâtre (tire sur le gris)...
    Mais pas sur -iatre : Pédiatre, psychiatre.


    La suite plus des centaines de mots comportant un chapeau chimois, classés alphabétiquement, à cette URL

    http://www.aidenet.eu/grammaire01a.htm#circonflexe

  • Merci de votre réponse, que je vais m'empresser d'imprimer. Je n'ai plus qu'à lire et relire les listes de mots,... et à ne pas paniquer le jour de l'examen.
    Bonne journée
    Chris :)
  • KeikooKeikoo Membre
    Bonjour ou bonsoir à tous :)

    Depuis pas mal de temps, - enfin, presque toujours - , lorsque j'écris " dû " ou " pû " par exemple, je me demande toujours si l'on est dans l'obligation de mettre un accent circonflexe sur le " u" ( personnellement, je le mets toujours ). Je vous explique pourquoi :

    1) Parce-que je vois souvent des personnes écrire " dû " ou " pû " sans accent circonflexe sur le " u " ( sont-elles donc en tort ? )
    2) Parce-que je me souviens avoir lu dans le dictionnaire que l'absence d'accent circonflexe sur le " u " est désormais tolérée. Quoique, je ne suis vraiment pas sûre, il est probable que je me sois trompée; peut-être que c'était pour les " i " ou je ne sais plus quoi...

    C'est pourquoi j'aimerais bien que quelqu'un m'en dise un peu plus là dessus. Donc, si quelqu'un a la réponse à mon questionnement, qu'il se manifeste =D

    Merci d'avance ;)

    Cordialement,
    Keikoo.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.

    En tout cas, on ne met jamais d'accent circonflexe sur le u de pu ! ;)
    La réforme de 1990 permet effectivement d'omettre les accents circonflexes sur les u...
    mais pas sur tous.

    L'accent circonflexe sur û du passé simple et de l'imparfait du subjonctif est conservé :
    nous voulûmes, vous voulûtes, qu'il voulût

    Il est également conservé dans les cas d'homonymie, permettant de distinguer :
    du (article) / (participe de "devoir")
    sur (préposition) / sûr (certain)
    mur (muraille) / mûr (à maturité)
    jeune (pas vieux) / jeûne (abstinence)
    je crus, tu crus... (croire) / je crûs, tu crûs... (croître)

    L'accent circonflexe n'est plus obligatoire non plus sur le i, sauf là aussi sur les formes du passé simple et de l'imparfait du subjonctif.

    En revanche, l'accent circonflexe est conservé sur les a, o, e .
  • MurielMuriel Membre
    Bonsoir Keikoo,

    À « pu », il n'y en a jamais.

    À « dû », l'accent n'est présent qu'au masculin singulier. Dès qu'il se trouve accordé au pluriel ou au féminin, il n'y a plus de confusion possible avec l'article « du » (du pain).

    Donc, c'est « pu » (invariable) ; « dû » ; «due » ; « dues » ; dus ».

    (Je ne pense pas qu'il y ait de tolérance à ce sujet.)

    Muriel
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir, Muriel. =)

    Exact... Je viens d'ailleurs à l'instant de détailler à Keikoo
    les tolérances de la réforme de 1990.
  • KeikooKeikoo Membre
    Merci beaucoup à Jehan et Muriel :) Tout est vraiment plus clair maintenant ;)
    En revanche, il y a une chose que je n'ai pas bien saisie :
    on écrit " pu " sans accent depuis la réforme de 1990 ou...? C'est étrange, j'écris toujours " pû " avec un accent circonflexe, et on ne m'a jamais fait remarquer qu'il ne devait pas y en avoir :/

    Je vous remercie d'avance de vos réponses.

    Cordialement,
    Keikoo.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Non, on a toujours écrit le participe "pu" sans accent.
    C'est étrange que personne avant nous ne t'ait fait remarquer que c'était une faute... =)

    Après la réforme, les seuls participes à accent obligatoire au masculin singulier sont (devoir) et crû (croître).
  • KeikooKeikoo Membre
    Ah d'accord, merci

    Je ne sais pas... c'est bizarre.. mais c'est sûrement ces personnes qui l'écrivent avec un accent... Ils consolident ma thèse x) Par exemple, figure-toi que mon professeur d'histoire-géo avait noté dans une question d'un devoir " pû "... :O Donc bon... :/ J'ajoute que ce même professeur nous a récemment sermonné sur notre orthographe ( la classe ). ;) Elle devrait plutôt revoir son orthographe avant de nous sermonner et de nous induire en erreur ( pour ma part... :roll: ).
  • JehanJehan Modérateur
    Et il s'agissait bien du participe passé "pu" et non de l'imparfait du subjonctif "pût" ?
    De toute façon, si elle vous reproche encore cette omission de l'accent, tu sauras quoi lui répondre...
  • KeikooKeikoo Membre
    Oui oui, il s'agissait bien du participe passé ;)

    Ah, mais je ne la verrai plus... sauf si je l'ai une fois de plus à la rentrée prochaine, car oui les cours sont terminés pour moi; je suis en vacances
  • MurielMuriel Membre
    Tiens, si tu veux le texte de la réforme concernant l'accent circonflexe, il est ici.
  • KeikooKeikoo Membre
    Merci bien ;)

    J'ai juste une dernière question : j'ai lu le texte de la réforme de 1990, et à un moment il y a un truc que je n'ai pas compris ( encore une fois, oui :roll: ) : il est dit dans la réforme que l'accent sur le u et le i n'est pas obligatoire, - mises à part les exceptions - , mais je me demande une chose : si on met l'accent, est-ce considérée comme une erreur ? ( La réponse peut paraître évidente à première vue, mais pas pour moi ) Personnellement, j'aurai tendance à dire oui, c'est une erreur... mais si quelqu'un peut me le confirmer ou... me contredire, ce serait magnifiquement magnifique =D

    Merci.
  • MurielMuriel Membre
    C'est le problème avec les tolérances de la réforme : il y a plus de gens à l'orthographe traditionnelle qu'à l'orthographe réformée. Donc, ceux qui ne sont pas au courant de cette réforme vont croire que tu as fait une faute... Mais si tu fais une "faute", tu es "couverte" par la réforme ! =D

    (Mon E accentué ne fonctionne plus :roll:) édit : La réforme n'est qu'une liste de recommandations, en aucun cas obligatoires !
  • KeikooKeikoo Membre
    D'accord... mais au final, qui a raison et qui a tort ? :lol:

    Si moi, je mets les accents, je suis en tort; je ne suis pas en règle puisque je ne 'respecte' pas les réformes...

    Donc...?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.