Fiches méthode Bac de français 2020

Bonjour, j'ai une dissertation de philosophie à faire sur l'art, voici le sujet: l'art nous détoune t-il de la réalité ?

donc j'ai bien réfléchis sur ce sujet, et voila le plan que j'ai construis, pourriez vous le vérifier et me dire si il convient pour une dissertationde philosophie, car j'ai beaucoup de mal dans cette matière parce que je me rapproche trop du cours selon mon prof, donc si vous avez quelques conseils à me donner n'hésitez pas.

Donc voici mon plan (brouillon):

I) L'art nous détourne de la réalité
-l'art transfigure et magnifie le réel
-l'art change selon les époques et les cultures
-l'art rompt le rapport utilitaire

Je n'ai pas beaucoup d'idée pour cette première partie

II) L'art ne modofie pas le réel
-l'art est au service de la Nature
-l'art est une forme de language
-l'art rend la réalité supportable

III) L'art éduque notre jugement
-l'art ouvre l'esprit
-il rend visible
-il éduque

Voila mon brouillon de plan , j'ai peur que cela reflète encore trop le cours?

Je voulais aussi vous demandez en introduction quel définition je dois donner de l'art car j'ai cherché mais l'art à tellement de sens que je ne sais pas lequel reflète celui du sujet.

pour l'instant je n'ai pas d'autres questions,


Merci d'avance
Mots clés :
«1

Réponses

  • Je n'ai pas beaucoup d'idée (sic) pour cette première partie

    Donnez-nous vos idées détaillées.
    Je voulais aussi vous demandez (sic) en introduction quel (sic) définition je dois donner de l'art car j'ai cherché mais l'art à (sic) tellement de sens que je ne sais pas lequel reflète celui du sujet.

    Définir l'art peut prendre une dissertation complète voire un livre (Qu’est-ce que l’art ? de L.Tolstoï, Les théories de l'art : Philosophie, critique et histoire de l'art de Platon à nos jours de JL.Chalumeau ...). Allez donc à l'essentiel et évitez une introduction plus longue que votre développement :lol:
  • D'accord, merci,

    donc pour :

    I) L'art nous détourne de la réalité

    -l'art transfigure et magnifie le réel: j'entends par là que l'art magnifie par exemple des objets comme les soulier de Van Gogh mais peut aussi à l'extrême êstre employé comme outils de propagande et transfigurer le réel

    -l'art change selon les époques et les cultures: en effet selon que l'on se trouve en afrique ou en europe au Moyen age ou au temps des pharaons, ce que représente l'art n'a pas la même valeur et donc les réalités représenté ne sont pas toujours vraie pour tout le monde

    -l'art rompt le rapport utilitaire: l'art est une création , donc l'art n'est pas naturel et donc ne répond pas à un besoin donc l'art n'a pas un caractère utile et donc il modifie notre rapport à la réalité

    Voila, sinon pourriez vous aussi me dire ce que vous pensez de mon plan ?

    Merci d'avance
  • Votre plan me semble bon. Néanmoins, et c'est pour cela que je vous demandais de développer, je ne vois pas trop en quoi la rupture de l'art avec l'utile fait qu'il détournerait de la réalité. Le réel est-il tout ce qui est utile ? Dans ce cas, c'en serait une définition inédite.
    mathjulie a écrit:
    l'art transfigure et magnifie le réel: j'entends par là que l'art magnifie par exemple des objets comme les soulier (sic) de Van Gogh mais peut aussi à l'extrême êstre (sic) employé comme outils de propagande et transfigurer le réel

    Je suis tout à fait d'accord sur ce point.
    mathjulie a écrit:
    -l'art change selon les époques et les cultures: en effet selon que l'on se trouve en afrique ou en europe au Moyen age ou au temps des pharaons, ce que représente l'art n'a pas la même valeur et donc les réalités représenté (sic) ne sont pas toujours vraie (sic) pour tout le monde

    Le développement est confus mais je comprends votre idée, et elle est en effet intéressante : l'art nous détourne alors de notre réalité.
  • D'accord, merci je vais continuer de réfléchir, c'est vrai que mon troisième argument ne tient pas,

    Merci beaucoup

    Bonne soirée,
  • Bonjour,
    Faites attention à la formulation de la deuxième partie : évidemment l'art ne modifie pas le réel (ou alors c'est une catégorie d'art très restreinte). J'ai plutôt l'impression que vous voulez dire que l'art est également une "expression du réel" ou du moins qu'il le guide.
    Je ne suis pas professeur, mais j'aime beaucoup votre première partie. La seconde est bien également, mais il faudra faire attention à raccrocher la seconde sous-partie avec le sujet. Si j'avais opté pour un plan dialectique, sans doute aurais-je placé en troisième partie ta première sous-partie (du genre : détourne, mais non, en fait en corrélation avec la réalité, mais une réalité transfigurée, une nouvelle réalité...) Ta troisième partie me semble moins convenir au sujet et être moins riche que les deux premières... Les sous-parties semblent être pourtant en rapport avec le sujet. Peut-être n'est-ce donc qu'une impression de ma part...

    Pour ce qui est de l'utile : l'art n'a aucune fonction qui s'inscrit concrètement dans le réel, il n'est pas "utile". En opposition, l'art est un dialogue intérieur entre le créateur et le spectateur. Voilà ce que je dirais en gros si vous souhaitez garder l'argument...
  • utilisateur a écrit:
    une nouvelle réalité

    Donc il nous détourne de la vraie réalité — du moins de celle perçue, dont il est question dans le sujet.
    utilisateur a écrit:
    Pour ce qui est de l'utile : l'art n'a aucune fonction qui s'inscrit concrètement dans le réel, il n'est pas "utile". En opposition, l'art est un dialogue intérieur entre le créateur et le spectateur. Voilà ce que je dirais en gros si vous souhaitez garder l'argument...

    Rien à redire à votre explication. Mais cet “argument” est in extenso hors-sujet.
  • 1 - Quand vous écrivez "Je n'ai pas beaucoup d'idées pour cette première partie" (l'art nous détourne de la réalité), ce qui vous bloque est de confondre l'art avec l'artiste.

    A un moment, vous êtes dans la réalité. Vous y êtes tellement que vous réalisez en faisant attention à ce que vous faites. L'art vous en distrait. Quand vous allez au musée, vous ne pensez plus à votre travail.

    L'artiste travaille dans l'art. Lui aussi réalise, mais il réalise une œuvre d'art. Il vous détourne du monde où vous vivez pour vous entrainer dans un autre monde où il vit, où il travaille pour faire bouillir sa marmite. Il vous entraine avec lui comme ferait un autre en vous emmenant déjeuner.

    Dans cette première partie vous n'êtes pas un artiste. Je remarque que vous ne vous semblez pas vous en apercevoir car vos annonces de développement commencent toutes par "l'art...". On n'en sort pas. Il manque la réalité. L'art vous a détourné de la réalité au moment où vous commencez vos phrases. Essayer de commencer des phrases par "la réalité...", puis vous en arriverez à "la réalité...., mais l'art....".

    2 - Il faut faire un bon usage de l'accusation d'être "hors sujet" que vous rencontrerez très souvent. C'est une façon de parler qui indique toujours que le lecteur est borné. Il transfère et projette sur vous l'incompréhension dont il est la victime.
    Il est important de le savoir parce que cela vous indique l'idée qu'il s'est faite du sujet et s'est mis dans la tête.
    Votre idée n'est évidemment pas hors sujet puisque l'énoncé du sujet vous l'a inspirée, mais lui ne fait pas le rapprochement, et pour cette raison, ce qu'il qualifie de "hors sujet" devient le plus important si vous voulez continuer la conversation. Il faut se mettre à sa portée et lui expliquer pourquoi le sujet vous a inspiré cette idée en détaillant point par point tous les intermédiaires afin qu'il puisse vous suivre.
    Ne prenez donc surtout pas l'indication qu'il vous donne "hors sujet" pour une condamnation. C'est au contraire une bénédiction qui vous indique ce qu'il faut lui dire. Il vous a suivi jusque là et à partir de ce point, il ne vous suit plus.

    3 - Accessoirement ceci vous montre le mérite d'un forum et l'usage qu'on peut en faire. On peut y donner des explications qu'on n'entend pas en classe.
  • D'accord, merci beaucoup pour votre explication, c'est vrai que dans mon travail la réalité n'est pas assez étudié , je pense que je vais m'intérrésser au différentes formes de réalité, et je vais redéfinir ce terme,

    pour le titre de ma deuxième partie , je trouve qu'il ne convient pas vraiment donc je vais continuer de réfléchir, pour l'instant je pense remanier mais partie en :

    I) Le rapport à la réalité est modifié par l'art
    II) Mais alors vers qu'elle réalité l'art nous conduit-il ?
    III) De cette manière l'art permet une mise en lumière de la réalité

    Voila pour l'instant ce que j'ai trouvé,

    Merci d'avance
  • I) Le rapport à la réalité est modifié par l'art
    II) Mais alors vers qu'elle réalité l'art nous conduit-il ?
    III) De cette manière l'art permet une mise en lumière de la réalité

    Et si l'art ne modifie pas la réalité ? Car c'est possible ! Certaines toiles réalistes montrent une réalité crue, dure, mais une réalité (Un enterrement à Ornans de Courbet est un tableau particulièrement réaliste, sinistre, lugubre, morbide, mais il montre la rélalié comme elle est, elle n'est pas modifiée ; L'Angélus de Millet nous montre la pauvreté dans son plus simple et réel aspect, sans la modifier, sans en écarter l'horreur ; Le Wagon de troisième classe de Daumier va dans le même sens...). Quid de la photographie ?
  • Oui c'est vrai je suis tout à fait d'accord,
    j'aimerais finir de recopier ma dissertation ce soir, alors voila le plan que je pense adopter, j'aimerais avoir vos derniers avis,

    I) Le rapport à la réalité est modifié par l'art
    -la réalité est subjectif
    -l'art change selon les époques et les cultures
    -l'art comme création inédite
    -l'art transfigure et magnifie le réel

    II) Mais l'art peut aussi ne pas modifier le réel ou nous conduire vers d'autres réalité
    -l'art est au service de la Nature et donc de la réalité (à travers le génie)
    -l'art est une forme de language
    -l'art rend la réalité supportable

    III) De cette manière l'art peut apporter une mise en lumière de la réalité
    -l'art ouvre l'esprit
    -il rend visible
    -il éduque

    Merci d'avance
  • Dans l'ensemble, c'est très bien. Je pense que vous pouvez vous lancer.

    C'est toujours perfectible, mais contentez-vous de ça et votre travail sera déjà de qualité.
  • D'accord, merci beaucoup, c'est très encourageant , par contre j'ai encore une question dans mon premier argument du II) est ce que je peux dire que les Beaux arts sont des arts de génie, or le génie est un talent naturel ,or ce qui est naturel est réel, donc ce qu'il réalise grâce à l'expression de leur don naturel ne peut que respecter la réalité, sans forcément être figuratif ?

    Merci d'avance
  • des arts de génie

    Qu'est-ce que cette bête là ?
  • En faite j'ai supprimer cet argument parce qu'il ne tient pas non plus, par contre pour la conclusion l'art peut modifier notre perception du réel par exemple à travers la propagande mais sinon il nous conduit vers d'autres réalités et je redis les grandes lignes de mon développement, par contre en ouverture est ce que je peux finir par une question , un noueau problème comme : Mais tout le monde peut-il accéder à cette réalité?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Mathjulie,

    Il est déconseillé de finir par une interrogation.
    Tu peux formuler en revanche cette question sous forme d'affirmation.
  • D'accord, merci beaucoup
  • Coucou, j'ai une disseration de philo à faire sur:" l'art nous détourne t'il de la réalité?"
    J'ai redigé une intro et j'ai fais un plan, mais à partir de là je suis complètement perdue et je ne sais plus quoi mettre dans mes parties ...

    I) L'art n'est qu'une manière d'apprécier la beauté, il ne vise pas la réalité mais stimule l'imaginaire
    II) Il peut nous faire connaitre une vision du monde et à ce moment et à ce moment il est possible qu'il nous fasse entrer dans la réalité

    J'aimerai aussi savoir ce que vous pensez de mes parties, ou me donner d'autres idées ...
    Merci d'avance ;)
  • Tu peux envisager plusieurs pistes pour une troisième partie - normalement indispensable pour une dissertation de philosophie ; est-il possible de définir ce qu'est l'art ? S'il n'est possible d'en donner une définition ; comment déterminer qu'il nous détourne ou non de la réalité ? Qu'est-ce que la réalité ; n'est-il pas possible d'envisager la réalité comme une construction mentale dont l'art participerait ? L'art ne ferait dans ce cadre pas que détourner de la réalité ; mais serait un foyer de "production" du réel...
  • Merci beaucoup pour cette aide ...
    J'ai réussi à avancer dans mon rasionnemet et j'ai les grandes idées de mon plan.
    Cependant il me reste à petit soucis: Comme je n'ai jamais fais de dissertation, je ne sais pas quoi mettre exactement dans mon intro hormis: la defintion de l'art et de la réalité, ma problématique et l'annonce de mon plan.
    De plus, je crois qu'il est neessaire de reformuler la question et de plus la problématiser: l'art nous détourne-t-il de la réalité?
    Or je ne vois pas trop comment faire ...

    Merci d'avance
  • Bonsoir voila j'ai une dissertation et j'ai des idées que j'ai du mal a argumenter ...
    I. L’art comme imitation de la réalité.

    a. La fonction représentative de l’art : la présentation de l’absent selon le temps et l’espace. exemples : peintures de Lascaux, peintures des rois de France (exemple : Louis XIV : pas de photographie – représentation du pouvoir), statues des empereurs sur les places des villes de l’empire romain.
    b. L’imitation comme reproduction exacte de la réalité : la perspective, la profondeur, la reproduction des ombres. Les moyens contemporains de reproduction exacte : photographie et cinéma. Histoire de Zeuxis et Praxeas.
    c. Platon et l’imitation comme mensonge : l’artisan et l’artiste, création et imitation, réalité et apparence, connaissance et ignorance de la réalité. Exemple (qui peut « illustrer la critique de Platon) : Van Gogh, Chambre à Arles. Magritte.

    II. L’art comme création de la réalité.

    a. Critique de l’idée d’imitation.
    1. L’imitation comme activité superflue, inutile
    2. L’imitation comme activité impossible.
    b. L’art non-figuratif comme création de la réalité.
    1. L’architecture comme création d’une réalité habitable.
    2. La musique comme production de sons non représentatifs.
    3. La peinture abstraite.
    c. L’art figuratif : l’art crée des mondes imaginaires. Voir en quoi ne nous détourne pas de la réalité mais nous parlent bien de la réalité
    1. Les peintures qui déforment la réalité. exemples : Picasso
    2. Les peintures qui figurent de l’irréel.
    3. Littérature. Analyse d’un exemple : J. R. R. Tolkien, Le Seigneur des anneaux.

    III. L’art comme révélation de la réalité.

    a. Révélation par déformation :
    1. Déformer pour révéler des traits caractéristiques. L’exemple de la caricature.
    2. Déformer en simplifiant pour révéler l’essence du réel.
    b. Une révélation de la vision d’autrui. Voir la réalité à travers les yeux d’un autre, ce qui n’est pas possible autrement que par l’art.
    c. Révélation des détails et fixation de l’éphémère.
    1. L’art donne à voir les objets du quotidien auxquels on ne prête pas attention habituellement.
    2. Il donne à voir les détails des apparences : la texture des habits, les plis d’une robe, le velours, la lumière, la clarté…
    3. Il fixe les événements fugaces : un sourire, une expression du visage, une lueur dans le regard d’une personne.





    Et pour l'introduction je ne m'en sors pas
    Merci d'avance
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.