Fiches méthode Bac de français 2021

Bonsoir chère lectrices et lecteurs :P ,

Je suis toujours en train de travailler sur mon exposé sur Alcools d'Apollinaire et j'ai pas mal avancé. Toutefois j'ai changé mon plan d'étude car le précedent était trop compliqué et n'avait pas vraiment de rapport. Alors voici le nouveau:
- MODERNITE (problématique) avec comme sous-thèmes:
- LA VILLE
- Les SENS
- La RELIGION

Grâce à sa j'ai pu trouver des extraits pour chaque thèmes. Pour ceux que sa intéresse j'ai pris un extrait de Zone pour l'analyse en classe, vous trouverez une superbe analyse sur ce site :

https://web.archive.org/web/*/http://membres.multimania.fr/oudinicestmoi/analyses/zone.htm
A la fin tu es las de ce monde ancien

Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin

Tu en as assez de vivre dans l'antiquité grecque et romaine

Ici même les automobiles ont l'air d'être anciennes
La religion seule est restée toute neuve la religion
Est restée simple comme les hangars de Port-Aviation

Seul en Europe tu n'es pas antique ô Christianisme
L'Européen le plus moderne c'est vous Pape Pie X
Et toi que les fenêtres observent la honte te retient
D'entrer dan une église et de t'y confesser ce matin
Tu lis les prospectus les catalogues les affiches qui chantent tout haut
Voilà la poésie ce matin et pour la prose il y a les journaux
Il y a les livraisons à 25 centimes pleines d'aventure policières
Portraits des grands hommes et mille titres divers

J'ai vu ce matin une jolie rue dont j'ai oublié le nom
Neuve et propre du soleil elle était le clairon
Les directeurs les ouvriers et les belles sténo-dactylographes
Du lundi matin au samedi soir quatre fois par jour y passent
Le matin par trois fois la sirène y gémit
Une cloche rageuse y aboie vers midi
Les inscriptions des enseignes et des murailles
Les plaques les avis à la façon des perroquets criaillent
J'aime la grâce de cette rue industrielle
Située à Paris entre la rue Aumont-Thieville et l'avenue des Ternes

Pour les autres je vais prendre des strophes dans ZONE, VENDEMIAIRE et Le MAL AIME... Je ne sais pas si quelque'un a quelque chose de particulier à proposer en tout cas sa me serait bien utile comme sa j'aurais étudier plus de poèmes au lieu de me concentrer sur seulement 3.

Pour ce qui concerne l'allure de l'écriture d'Apollinaire je prendrai CHANTRE, une strophe dans L'ERMITE, le COEUR (calligramme) et une ou deux autres choses.

Bon le seul probleme qui reste c'est de bien definir chaque extrait pour chaque thèmes, alors j'espere que quelqu'un pourra m'aider...

Merci à tous!!!


*** Je laisse mon premier message pour ceux qui aimerait voir les différences que j'ai apporter:***
Bonsoir,
J'ai un exposé à faire sur Apollinaire et pour cela je dois choisir une problématique, des sous-thèmes et un extrait à analyser comprenant la problématique et les thèmes (ou quelques un d'entre eux). Il faut aussi d'autres extraits pour bien montrer les thèmes.

Voila ce que j'ai choisi comme thème principal: LA MODERNITE (merci jacques). Ensuite comme sous-thèmes il y a: LA VILLE, LA NATURE, L'AMOUR (comment les sentiments et les manières des gens ont changés grâce ou à cause de la modernisation).

Pour l'exposé j'ai aussi décidé de parler de l'importance de, on va dire, l'écriture d'Apollinaire. Pour sa je vais utiliser CHANTRE et une strophe dans L'ERMITE.

Mon problème est que je ne sais pas quel poème (ou juste un extrait, une strophe ou même un vers) utilisé pour chaque thème et surtout, le principal est que je n'ai pas d'extrait à analyser comprenat la problématique et les thèmes.
Je pensais prendre ZONE pour la modernisation et la ville mais je ne sais pas trop pour le reste.

Merci d'avance pour vos conseils et vos idées. Si vous avez d'autres choses à me proposer je suis toujours partante. :)

Ps: c'est la première fois que j'écris sur ce site et j'éspère que vous arrivez à me comprendre.

Je tenais à préciser que les extraits peuvent être choisi dans Alcools et Calligrammes.
Mots clés :

Réponses

  • Plutôt que de modernisation, il conviendrait de parler de modernité!
  • D'accord merci déjà pour sa mais ce n'est pas un peu près la même chose?
    Sinon vous n'avez pas d'autre conseils ou de critiques si vous n'avez pas de réponse?
    Merci encore
  • Si, mais je n'ai guère le temps, je regrette!!! La chanson du mal-aimé évoque aussi la modernité...
  • Pas de souci mais merci beaucoup pour deja tout sa!!! à Jacques

    Sinon je me demande si je ne pourrais pas mettre Schinderhannes pour le thème de l'amour ou du comportement. J'ai remarqué qu'il parle des attitudes des gens mais je ne sais pas si ce sont des attitudes caractéristiques du temps d'Apollinaire et si elles représentent bien ce thème... J'ai lu sur ce site: ( http://www.bacdefrancais.net/schinder.php ) qu'il parle des légendes rhénanes donc comme ce sont des légendes je ne sais pas si je peux le mettre pour representer la réalité de l'époque.

    Texte:
    Dans la forêt avec sa bande
    Schinderhannes s'est désarmé
    Le brigand près de sa brigande
    Hennit d'amour au joli mai

    Benzel accroupi lit la Bible
    Sans voir que son chapeau pointu
    A plume d'aigle sert de cible
    A Jacob Born le mal foutu

    Juliette Blaesius qui rote
    Fait semblant d'avoir le hoquet
    Hannes pousse une fausse note
    Quand Schulz vient portant un baquet

    Et s'écrie en versant des larmes
    Baquet plein de vin parfumé
    Viennent aujourd'hui les gendarmes
    Nous aurons bu le vin de mai

    Allons Julia la mam'zelle
    Bois avec nous ce clair bouillon
    D'herbes et de vin de Moselle
    Prosit Bandit en cotillon

    Cette brigande est bientôt soûle
    Et veut Hannes qui n'en veut pas
    Pas d'amour maintenant ma poule
    Sers-nous un bon petit repas

    Il faut ce soir que j'assassine
    Ce riche juif au bord du Rhin
    Au clair des torches de résine
    La fleur de mai c'est le florin

    On mange alors toute la bande
    Pète et rit pendant le dîner
    Puis s'attendrit à l'allemande
    Avant d'aller assassiner

    Schinderhannese - Apollinaire, Alcools (1912)
    Les idées sont les bienvenues :)
  • bonjour, pour en revenir à Schinderhannes, ma professeur nous a dit qu'il s'agissait d'un genre héroï-comique, ( Le registre héroï-comique est un art du décalage qui consiste à traiter un sujet bas en style élevé (on appelle burlesque le décalage inverse, qui consiste à traiter un sujet noble en style vulgaire) mais je ne vois pas en quoi ? pourrait on m'aider ? merci d'avance
  • Moi non plus, je ne vois pas en quoi. Ce poème a des allures de chanson populaire, à la manière de toutes celles qui ont été inspirées par ce triste personnage. Son style n'est nullement "élevé", comme en témoignent les deux passages suivants :

    Dans la forêt avec sa bande
    Schinderhannes s'est désarmé
    Le brigand près de sa brigande
    Hennit d'amour au joli mai


    [...]

    Juliette Blaesius qui rote
    Fait semblant d'avoir le hoquet
    Hannes pousse une fausse note
    Quand Schulz vient portant un baquet


    etc...


    A la limite, on serait plus fondé à parler de burlesque... Bien que ce ne soit pas cela non plus.
  • Suggestion :
    On pourrait aborder ce poème comme une Anti-légende.
  • bonsoir, merci d'avoir répondu.
    J'ai fait quelques recherches personnelles, et j'ai pensé qu'il s'agissait d'un genre héroï-comique du fait qu'Apollinaire représente ici des gens du bas peuple dans une poésie, qui est de l'Art.
    A l'inverse, ce personnage héroïque ( on l'associe à Robin des bois) qu'est Schinderhannes est ici avec sa bande caricaturé, pourrait il s'agir de burlesque ?

    floreale, vous pensez que justement, du fait que le burlesque et l'héroï-comique soient mélangés, on peut parler d'anti légende ?
  • Mais le poème va au-delà. Il y a trois évocations du mois de mai qui sont l'objet d'un intense moment poétique, surtout pour les deux premières (selon moi). Le centre du poème est dans la relation que ces évocations entretiennent avec le thème dominant.
  • oui mais sachant qu'apollinaire a déjà écrit un poème "mai" , je pense que le thème central de Schinderhannes n'est autre que celui des brigands, d'une "légende" rhénane. Enfin je me trompe peut être
  • Je parle ici moins de thématique que de récurrence peut-être signifiante. Mai, dans les poèmes rhénans, mai est évidemment lié à l'amour (rêvé).

    Le thème de l'anti-légende, évoqué par floréale me semble capital, mais il ne faut pas s'arrêter là : derrière tout cela, il y a l'amour (de mai, physique), le vin (de mai), la bonne chère, la mort (deux fois "assassiner", et il y a l'évocation des gendarmes qui font penser à la fin "tragique" de la bande) ; tout cela évoqué avec humour, mais aussi lyrisme.
    A vous d'orchestrer tout cela et de proposer une orientation, voire une problématique à votre commentaire, parce qu'il comporte pour moi une ambiguïté : je ne sais pas si Apollinaire était "sérieux" ou non quand il a écrit ce poème... En tout cas, il le jugeait important, sans quoi il ne l'eût pas intégré à Alcools.
  • La légende rhénane, pour le meilleur et pour le pire.

    Façon de tordre le cou à une légende reprise par des chansons allemandes.
    Dérision, verve truculente d'une chanson à boire et à pleurer. Ambiance de taverne. Lieu clos, repaire ...
    "henni d'amour au joli mai", "pas d'amour maintenant", c'est aussi parodier "le mai le joli mai en barque sur le Rhin".

    (Pourrait-on tirer parti du nom des dédicataires regroupés sous le pseudonyme Marius-Ary Leblond ?)
  • Je ne crois pas.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.