Fermeture du forum cet été

Du 1er juillet au 1er septembre 2022, le forum littéraire est en lecture seule : les discussions restent accessibles, mais il n’est pas possible d’envoyer une contribution.

Bon été à toutes et à tous ! 🌞

Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez-vous pas ? — Forum littéraire

Méthode commentaire Méthode dissertation

Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez-vous pas ?

Bonjour, je dois faire l’analyse de ce sujet de dissertation :

Dans la préface de son recueil de poème, Les contemplations(1856), Victor Hugo répond à ceux qui se plaignent des écrivains qui se disent moi : « Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Vous commenterez cette citation et donnerez votre point de vue concernant les écrivains qui disent moi.

Pouvez-vous me donner vos avis sur mon analyse et les modifications que je devrais y apporter. Merci


Voici mon analyse :

Application : « Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! »
Champ d’application : Les écrivains qui parlent au nom des autres
Mots clés du sujet :
Parler : dire quelque chose
Toi :le lecteur
Moi :l'auteur
Thèse :
Hugo pense que, quand il parle de lui, il parle au nom des autres et il dit ce que pensent les autres.
Ce n’est pas mon avis car chacun à sa propre opinion de la vie et des sentiments différents vis-à-vis de certaines choses.
Problématique :
Opposition : je parle de moi/ je parle de vous
Il sous-entend « je suis toi » en disant « insensé qui croit que je ne suis pas toi ».
Comment les écrivains se mettent-ils à notre place ? Pourquoi se mettent-ils à notre place ?
Les écrivains peuvent-ils se mettre à notre place ?

Réponses

  • Les écrivains parlent de sentiments universels, donc qui peuvent toucher tout le monde. Quand Hugo parle du deuil de sa fille, il exprime la douleur qu'a éprouvé tout parent qui a perdu un enfant. Il le dit d'ailleurs lui-même dans un de ses poèmes, où il s'adresse directement à ceux qui ont vécu la même expérience. ("Oh ! je fus comme fou dans le premier moment....")
    Même chose pour l'amour, la mélancolie, etc.
    Grâce à son talent, le poète a les mots pour exprimer ce que d'autres éprouvent mais ne savent pas formuler. On aime lire un texte qui exprime exactement ce qu'on ressent à ce moment-là (tout comme on aime écouter une musique qui exprime bien notre état par exemple).
  • Merci pour ton aide Ammy :) ça m'a permis d'éclairer ma lanterne car le sujet était un peu vague pour moi...
  • bonjour ,
    je voudrais savoir c'est quelle poème qui parle de''quand je vous parle de moi, je vous parle de vous''
    :):):)
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.

    Ce n'est pas dans un poème, c'est une phrase de la préface d'un recueil de poèmes.
    Tu trouveras le titre de ce recueil et le nom de l'auteur en lisant les messages précédents de cette discussion.
  • C'est également une manière qu'il a de répondre aux critiques du lyrisme.
  • Hugo écrit dans la préface des CONTEMPLATION on se pleint:"Quelques fois des écrivaints qui disent parler nous de nous leur critiquons.Halas!Quand je vous parle de moi je vous parle de vous.Ah!Insensé qui croit que je ne suis pa toi"Discutez cette affirmation
    . Amenez le sujet:pour amener le sujet voici mon proposition.
    Au XlXeme siècle le romantisme exprimait une sensibilité exacerbée,un mal de vivre un goût prononcé pour le lyrisme,l'irrationnel,le rêve,l'imagination,dont les écrivaints s'engagent dans un combat social par la dénonciation des inégalités et les injustices sociales qui touchent le peuple.
  • JehanJehan Modérateur
    Tu peux lire les messages précédents de cette discussion, notamment la réponse d'Ammy...
  • Bonsoir a tous,
    Je suis en seconde et ma professeur de français ma demander de faire une dissertation sur la préface de son recueil de poèmes, les contemplations de Victor Hugo, "Ah! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas? Ah! Insensé qui croit que je ne suis pas toi!" J'ai beau faire des milliers de brouillons je n'y arrive pas, je ne sais pas comment démarrer, comment structurer enfin je qui perdu, je ne demande pas qu'on me le face mais qu'on m'aide pour le brouillon car la rédaction je sais faire mais le brouillon je n'y arrive pas.
    Merci d'avance, bonne soirée a vous
  • AmmyAmmy Membre
    Il faut que tu laisses de côté ton sujet quelques temps pour te renseigner sur la méthode de la dissertation, les plans qui peuvent être choisis (ici je te fais gagner du temps ce sera un plan "dialectique"), que tu lises quelques dissertations rédigées pour comprendre, dans des annales ou sur internet (regarde aussi dans ton manuel de français, tu dois trouver des fiches méthode). Ensuite tu reviendras vers ton sujet et tu essaieras déjà de reformuler ce que veut dire Victor Hugo. A partir de là tu y verras plus clair.
  • Bonjour,

    J'aurai besoin d'aide pour une dissertation de français. Le sujet est : Dans sa préface des Contemplations, Hugo déclare « Quand je parle de moi, je parle de vous ». Cette citation vous semble-t-elle illustrer les poèmes des livres I à IV des Contemplations ?

    J'ai commencé l'introduction mais je suis coincée au plan je n'arrive pas à trouver de plan correspondant à ce sujet.

    Pourriez-vous donc m'aider ?

    D'avance, merci

  • Bonjour. Tu peux relire les messages précédents (novembre 2010 et 2011).

  • Il existe pourtant un plan très très simple : I. Il parle de lui II. il parle de nous

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.