Futur rapproché

Bonjour,

Je viens de lire dans la presse une déclaration d'un ministre russe, au sujet des incendies de forêt, que le traducteur rend par : "Je ne pense pas que la situation va connaître une évolution catastrophique".

Certes, aucun ministre qui se respecte ne saurait dire autre chose en pareille circonstance. Mais, au-delà, j'aimerais connaître l'opinion des gramairiens au sujet du futur rapproché négatif: Peut-on dire "Je ne pense pas que la situation aille connaître une évolution catastrophique" ? Sûrement pas, à mon sens. Alors comment dire ? Les phrases négatives, pour exprimer un futur rapproché rendu par le verbe aller, sont-elles impossibles en français ?

Merci !

Zorah

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Zorah,

    Je dirai : "Je pense que la situation ne va pas connaître d'évolution catastrophique".
    Il ne peut y avoir qu'une seule négation.
  • ZorahZorah Membre
    Merci Jean-Luc. Mais pourrait-on dire, par exemple, "Je ne crois pas que tu vas gagner" ? Ou doit-on changer de formulation, et dire "Je ne crois pas que tu puisses gagner, " ou "...que tu gagneras". Autrement dit, le subjonctif d'aller est-il impossible à employer dans ce type de phrases, quand elles sont à la forme négative ("Je ne crois pas que tu ailles gagner") ?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Zorah,

    Le futur proche construit avec le verbe aller (semi-auxiliaire) est un temps de l'indicatif. Il ne peut se rencontrer dans le mode subjonctif qui ne dispose que de quatre temps.
  • ZorahZorah Membre
    C'est ce que je pensais, sans en être sûr. Merci !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.