Suffit de lire le titre ! :)

On parle le plus souvent des lectures que l'on a apprécié etc mais qu'en est-il des livres que vous n'avez pas aimé ? Et dites-nous surtout pourquoi ;)

Personnellement, je dirai Au Bonheur des Dames de Émile Zola. Un peu trop de descriptions sur la boutique, parfois Zola nous fait une très longue description rien que pour la disposition d'un article du magasin... Mais, c'est avant tout l'histoire que je n'ai pas trop aimé. :/ Je n'étais pas "dedans", je n'étais pas super pressée de lire la suite pour vous dire..
Enfin =D Maintenant, c'est à vous :P
Quel est votre auteur / livre détesté ? (Message édité)
«134567

Réponses

  • L'Ecume des jours, c'était tellement nul...
  • Ah Freeze ! Pourquoi ça ? =(
  • 76man76man Membre
    L'Étranger de Camus. Je n'ai pas du tout accroché à l'histoire ni au style :/
  • Polo a écrit:
    Ah Freeze ! Pourquoi ça ? =(
    J'ai trouvé la thématique relativement peu accrochante ( avec un humour qui m'a un peu trop gavé à la fin ) . Et puis le style m'a un peu trop changé, je sortais d'une flopée d'oeuvres avec une écriture plus " classique "...
  • J'ai une petite liste =p :

    Germinal de Zola : je lis toujours jusqu'au bout mais là j'ai lâché au bout de cinquante pages... Qu'est-ce-que c'est long !

    La Chartreuse de Parme de Stendhal : je me suis horriblement ennuyé je n'ai pas pu finir non plus.

    La Confession d'un enfant du siècle de Musset : j'ai du mal avec les Romantisme et son lyrisme dégoûlinant. Quand Octave s'évanouit à chaque page c'est assez énervant.

    L'Amant de Duras : cet auteur m'intrigue, autant je peux adorer certains de ses oeuvres comme Hiroshima mon amour ou Le Ravissement de ..., autant celui-là... Je n'ai pas trouvé cette histoire d'amour émouvante et le style durassien m'a particulièrement rebuté ici.
  • poissopoisso Membre
    L' Amant de Duras également! Mon Dieu, je me suis forcée à le lire car je devais en faire un compte rendu à la classe, et c'était une véritable torture! J'ai aimé La Douleur, mais là.. Duras m'a exaspérée

    Songe d'une nuit d'été de Shakespeare. Histoire culcul, d'une niaiserie.. j'ai été vraiment déçue.

    J'ajoute L'Odyssée d'Homère, oeuvre étudiée cette année, tout simplement parce que la mythologie ce n'est décidément pas ma tasse de thé..
  • KytbnKytbn Membre
    Parmi ceux étudiés ?



    Alors Bérénice de Racine. Une véritable torture, bien que je reconnaisse (comment ne le pourrait-on pas?) le travail énorme de l'auteur sur cette œuvre (les alexandrins, les descriptions, les sentiments...). Mais quel ennui, et puis c'est d'un pompeux, d'un démodé, et surtout d'un plat...

    Je prie pour ne pas tomber là dessus demain à mon oral.
  • poisso a écrit:
    L' Amant de Duras également! Mon Dieu, je me suis forcée à le lire car je devais en faire un compte rendu à la classe, et c'était une véritable torture! J'ai aimé La Douleur, mais là.. Duras m'a exaspérée

    Songe d'une nuit d'été de Shakespeare. Histoire culcul, d'une niaiserie.. j'ai été vraiment déçue.
    J'ai oublié cette pièce de Shakespeare tiens !

    Et pour Kytbn < c'est ma pièce préférée de Racine =p La séparation est bien plus douloureuses que la mort et les tiraillements des deux héros sont tout simplement très beaux : Bérénice, reine orgueilleuse mais touchante face à la résolution de Titus. C'est elle qui à la fin de la pièce montre une résignation superbe. Titus, lui, est à la fois héroique par sa décision de renoncer à son amour mais lâche parce qu'il choisit le pouvoir plutôt qu'une vie avec Bérénice. Il y a souvent chez Racine ce dilemme entre devoir (moral et/ou politique) et passion amoureuse. Je trouve justement cette pièce intéressante car il n'y pas de mort ; l'émotion n'en n'est que plus grande. Racine a été critiqué pour n'avoir pas fait mourir ses personnages ; mais ces "larmes majestueuses" sont bien plus puissantes selon moi, le fait de maintenir les personnages en vie rend la pièce encore plus douleureuse.

    PS : j'ai vu que tu allais à Paris III l'année prochaine =p On se croisera alors !
  • [message provocateur qui va lancer un débat hehe] On ne peut pas aimer Madame Bovary :P : c'est assomant à mourir et une grande partie de mon enfance est morte avec ce livre (non pas que j'y ai decouvert des choses qui m'ont fait grandir, mais plutot que j'ai perdu de nombreuses annees de ma vie a essayer de le lire haha) [/message provocateur qui va lancer un débat hehe]
  • KytbnKytbn Membre
    Thomas1604 a écrit:
    poisso a écrit:
    L' Amant de Duras également! Mon Dieu, je me suis forcée à le lire car je devais en faire un compte rendu à la classe, et c'était une véritable torture! J'ai aimé La Douleur, mais là.. Duras m'a exaspérée

    Songe d'une nuit d'été de Shakespeare. Histoire culcul, d'une niaiserie.. j'ai été vraiment déçue.
    J'ai oublié cette pièce de Shakespeare tiens !

    Et pour Kytbn < c'est ma pièce préférée de Racine =p La séparation est bien plus douloureuses que la mort et les tiraillements des deux héros sont tout simplement très beaux : Bérénice, reine orgueilleuse mais touchante face à la résolution de Titus. C'est elle qui à la fin de la pièce montre une résignation superbe. Titus, lui, est à la fois héroique par sa décision de renoncer à son amour mais lâche parce qu'il choisit le pouvoir plutôt qu'une vie avec Bérénice. Il y a souvent chez Racine ce dilemme entre devoir (moral et/ou politique) et passion amoureuse. Je trouve justement cette pièce intéressante car il n'y pas de mort ; l'émotion n'en n'est que plus grande. Racine a été critiqué pour n'avoir pas fait mourir ses personnages ; mais ces "larmes majestueuses" sont bien plus puissantes selon moi, le fait de maintenir les personnages en vie rend la pièce encore plus douleureuse.

    PS : j'ai vu que tu allais à Paris III l'année prochaine =p On se croisera alors !
    Oui mais je ne suis pas sensible à tout cela. Toi tu es un cœur d'artichaut, voilà tout. :P

    Euh je vais à Paris III SI j'ai mon bac. :P Ceci dit je squattais beaucoup la bibliothèque de Paris III d'octobre à janvier, si ça se trouve on s'est déjà croisés, peut être même travaillé à côté. :lol:

    Anyway j'en serais ravi !


    Ah sinon, une lecture complémentaire pour la séquence sur l'autobio : Les mots de Sartre... j'ai trouvé ça chiantissime.
  • Je n'ai pas un coeur d'artichaut !

    J'ai en ai oublié un tiens : La Fée aux miettes de Nodier, plongée fantastique absolument horrible qui m'a fait passer un très maivais après-midi.

    Et pendant qu'on y est, La Chanson de Roland aussi ; j'ai lu les dix premières pages je me suis dit : "C'est bon ça me gonfle, stop". Je n'aime déjà pas les aventures de chevaliers alors si en plus ça se répète, cest non.
  • Et dire que je risque de retrouver quelques-uns de ces branquignols de l'autre côté de mon bureau... ;)
  • Kytbn a écrit:
    Les mots de Sartre... j'ai trouvé ça chiantissime.
    Je ne peux m'empêcher de vous trouver inutilement irrévérencieux. Loin de moi l'idée de faire ma moralisatrice, mais au-delà de l'institutionnel d'un bouquin digéré par l'EN, il faut aussi voir la prise de danger de l'intime révélé. Tailler dans les mots communs sa parole à soi n'est pas chose donnée à tous. C’est une épreuve que d'écrire en prenant le risque que ce trésor reste lettre morte, et que l’incompréhension dédaigneuse d’autrui flétrisse ce qu’on lui a confié.
  • Jean-Luc Picard a écrit:
    Et dire que je risque de retrouver quelques-uns de ces branquignols de l'autre côté de mon bureau... ;)
    =D =D
  • Jean-Luc Picard a écrit:
    Et dire que je risque de retrouver quelques-uns de ces branquignols de l'autre côté de mon bureau... ;)
    Han qu'est-ce-que vous sous entendez par là =p?

    Pour Métropolis : Kytbn a parfaitement le droit de trouver un classique chiant ; je ne vois pas où est le mal. Je trouve justement que c'est ta réponse qui est dédaigneuse et méprisante. Ce n'est pas parce que c'est du Sartre et que c'est une autobiographie que tout le monde doit adorer. Alors certes, Kytbn n'y est pas allé de main morte et alors ? =D
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.