Le poète doit-il être engagé ?

Bonjour,
Je m'entraîne à faire des dissertations pour le bac et voilà quelques temps que j'essaie de faire celle-ci: la poésie doit-elle être engagée?
J'ai déjà deux parties:

I Oui, elle doit être engagée
1- elle doit révéler la réalité, faire vivre le souvenir, pousser à l'action
2- elle est particulièrement apte à le faire (texte court, peut persuader par les outils poétiques, le langage des poètes est bien travaillé,...)

II Non, elle ne doit pas être engagée
1- la poésie est avant tout l'expression du moi et des sentiments personnels
2- la poésie a avant tout un but esthétique
3- la poésie n'est pas apte à le faire (le temps que cela met, le peu de réception,...)

Ce plan vous paraît-il judicieux? Par ailleurs, je pensais faire une troisième partie, qui serait donc une synthèse, où j'expliquerais que le poète a un engagement sacré, divin car il a accès à un monde supérieur (les alchimistes, Rimbaud, Baudelaire,...). Mais est-ce que cela rentre dans le thème de l'engagement? Et est-ce que n'est pas un peu hors sujet, ça ne dit pas si la poésie "doit" être engagée?

Merci

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Yabu,

    Si tu veux faire une 3e partie, choisis plutôt le dépassement suivant : même dans son engagement, le poète fait preuve de lyrisme personnel, il s'agit alors d'enthousiasme ou d'indignation...
  • YabuYabu Membre
    Merci Jean-Luc

    En troisième partie, je pourrais donc mettre:

    III La poésie engagée peut conserver ses fonctions lyriques et esthétiques

    1- Le poète met l'esthétique et le lyrisme au service de l'engagement
    - par des images, le poème est beau, donne à rêver, et il porte à la fois un message (ex: Le Dormeur du val)

    2- le poète a un engagement envers le lyrisme et l'esthétique
    - il a des capacités particulières, de "voyant" (cf Rimbaud et Fonction du Poète)
    - il doit donc, avec ces capacités, déchiffrer le monde, montrer l'unité de l'univers et les correspondances entre chaque sens (ex: Correspondances)
    - c'est une véritable mission, dont seul le poète peut s'acquitter: cela rend cet engagement d'autant plus obligatoire et indispensable

    Voilà, n'est-ce pas trop compliqué? Et est-ce que cela répond bien à la problématique "la poésie doit-elle être engagée?"?

    Merci beaucoup!
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Je n'utiliserais pas le 2 qui essaie de plaquer un autre domaine sur celui de l'engagement. Le sacerdoce poétique me semble difficile à faire entrer dans le registre polémique ou satirique...

    Contente-toi de montrer que le type de sentiments et le registre changent dans la poésie engagée sans dénaturer pour autant la force émotive de la création poétique...
  • YabuYabu Membre
    merci beaucoup Jean-Luc!
    c'est bon, j'ai bien compris maintenant...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.